[Cantiquest-Accueil | Mp3 | Cantiques-apprentissage-KAR | Hymnes et Cantiques | Autres cantiques | La Bible]

 

Chants de grâce et de gloire – volume 1

2, 9, 10, 18, 30, 35, 40, 41, 43, 45, 46, 49, 57, 63, 71, 83, 86, 91, 96,
103, 109, 107, 108, 113, 115, 118, 123, 125, 128, 129, 139, 140, 143, 160, 162, 172, 177, 182, 202, 209, 213, 218, 224, 226, 228, 229, 230, 238, 241, 242, 247, 251, 253, 259, 267, 269, 272, 273, 276, 277, 279, 287, 295, 296, 298, 304, 309, 316, 331, 359, 398, 403, 411, 416,

Chants de grâce et de gloire – volume 2

3, 36, 92,

I – Volume 1

Cantique 2

1      Le nom de Jésus est très saint,
En le prononçant, le chemin
S'inonde du soleil divin.
Glorieux nom de Jésus !

2      Le nom de Jésus est si doux,
Qu'en le prononçant, à genoux,
Le ciel s'abaisse jusqu'à nous.
Sublime nom de Jésus !

3      Le nom de Jésus est si grand,
Qu'en le prononçant, seulement,
Satan s'enfuit rapidement.
Précieux nom de Jésus !

4      Le nom de Jésus est si bon
Qu'en le prononçant, Dieu répond
Pour nous accorder le pardon.
Éternel nom de Jésus !


5      Le nom de Jésus est si pur,
Qu'en le prononçant, on est sûr
D'avoir un ciel toujours d'azur.
Céleste nom de Jésus !

6      Le nom de Jésus est si beau,
Qu'en le prononçant, le tombeau
S'éclaire des lueurs d'en haut.
Immortel nom de Jésus !

 

Cantique 9

1      Seigneur, que n'ai-je mille voix,
Pour chanter tes louanges,
Pour chanter tes louanges,
Et faire monter jusqu'aux anges
Les gloires de ta croix ! (ter)

2      Jésus, mon Seigneur et mon Dieu,
Que ton souffle m'anime,
Que ton   souffle m'anime,
Pour que par moi ton nom sublime
Retentisse en tout lieu ! (ter)

3      Doux Nom qui fait tarir nos pleurs,
Ineffable harmonie,
Ineffable harmonie,
Tu répands la joie et la vie
Et la paix dans nos cœurs ! (ter)

4      Désormais, je n'ai plus d'effroi,
Aucun mal ne m'accable,
Aucun mal ne m'accable,
Ton sang rend pur le plus coupable ;
Ton sang coula pour moi ! (ter)

 


 

Cantique 10

1      Tout dit qu'il est merveilleux,
Tout dit qu'Il est merveilleux,
La terre et la mer, la splendeur des cieux,
Oui, tout dit qu'Il est merveilleux !

2      Je sais qu'Il est merveilleux,
Je sais qu'Il est merveilleux,
Il sauve, Il me garde et me rend heureux,
Oui, je sais qu'Il est merveilleux !

3      Oui, Jésus est merveilleux,
Oui, Jésus est merveilleux,
Un jour je dirai, là-Haut, dans les cieux,
Oui, mon Sauveur est merveilleux !

 

Cantique 18

1      Dans Ton amour, divin Sauveur,
Toi les délices de Ton Père,
Te dépouillant de Ta splendeur,
Tu vins visiter ma misère !
{Amour divin, le Roi des Rois
Pour moi se donne sur la croix !} (bis)

2      En vain, mon cœur, de Ton amour,
Voudrait sonder le grand mystère ;
Savoir pourquoi Tu fus, un jour,
Frappé pour moi sur le Calvaire !
{Sublime amour, don merveilleux,
Plus grand que l'infini des cieux !} (bis)

3      Le Créateur, l'être immortel,
L'auteur, la source de la vie ;
Le Fils de Dieu, le Roi du ciel,
Grâce ineffable, infinie,
{Voulant sauver l'homme pécheur
Souffre à sa place et pour lui meurt !} (bis)

 

4   Mais, ô bonheur, Tu as vaincu !
La mort a dû lâcher sa proie,
Et Ta victoire est mon salut,
Oui, mon bonheur, ma paix, ma joie !
{Aussi je veux, tout à nouveau,
Bénir Ton nom, ô saint Agneau !} (bis)

 

Cantique 30

2      Roi couvert de blessures,
Meurtri pour nous pécheurs ;
Roi tout chargé d'injures,
D'opprobres, de douleurs.
Des splendeurs éternelles,
Autrefois couronné,
C'est d'épines cruelles.
Que je Te vois orné !

3      Ainsi Ton sang expie,
Mes péchés odieux ;
Pour me rendre la vie,
Tu meurs en ces bas lieux.
Rebelle et misérable,
Je m'abats devant Toi ;
Rédempteur charitable,
Ah ! prends pitié de moi !

4      Tourne vers moi Ta face
Fidèle et bon Sauveur,
Oh ! quel trésor de grâce,
Je trouve en Ta douleur !
Mourant pour mon offense,
Tu m'acquis, ô Jésus,
Du cœur la renaissance,
Et la paix des élus.


5      Oui, pour Ton agonie,
Pour Ta vive douleur,
Je veux, toute ma vie,
Te bénir, mon Sauveur.
Ta grâce est éternelle,
Et rien, jusqu'à la fin,
Ne pourra, Dieu fidèle,
Me ravir de Ta main.

 

Cantique 35

1      Dieu Lui-même, ô mystère,
Descendant sur la terre,
A voulu se vêtir de notre infirmité.
Chétif et misérable,
Il naît dans une étable...
Nous dirons Son amour, pendant l'éternité. (bis)

2      Sur une croix infâme,
Voyez-le rendre l'âme,
De ses propres bourreaux portant l'iniquité.
Pour briser notre chaîne,
Il subit notre peine...
Nous dirons Son amour, pendant l'éternité. (bis)

3      Comme on sort d'un vain rêve,
Il s'éveille. Il se lève.
Tressaillez, cieux et terre : Il est ressuscité !
Il nous ouvre la voie,
Il nous donne la joie...
Nous dirons Son amour, pendant l'éternité. (bis)

4      Rentré dans la lumière,
À la droite du Père
Il conserve envers nous la même charité.
Pour nous venir en aide,
Sans cesse Il intercède...
Nous dirons Son amour pendant l'éternité. (bis)


5      Il a fait plus encore,
Et le cœur qui l'implore
Est un temple immortel par Dieu même habité.
De notre âme ravie,
Son Esprit est la vie...
Nous dirons Son amour pendant l'éternité. (bis)

6      Il revient sur la nue,
Attendons sa venue...
Bientôt Il régnera dans la sainte cité.
Partageant Sa victoire,
Rayonnant de Sa gloire...
Nous dirons Son amour pendant l'éternité. (bis)

 

Cantique 40

1      Dieu tout-puissant, quand mon cœur considère,
Tout l'univers créé par Ton pouvoir,
Le ciel d'azur, les éclairs, le tonnerre
Le clair matin ou les ombres du soir...
{De tout mon être alors s'élève un chant :
« Dieu tout-puissant que Tu es grand ! »} (bis)

2      Quand par les bois, ou la forêt profonde,
J'erre et j'entends tous les oiseaux chanter ;
Quand sur les monts, la source avec son onde
Livre au zéphyr son chant doux et léger...
{Mon cœur heureux, s'écrie à chaque instant :
« Ô Dieu d'amour, que Tu es grand ! »} (bis)

3      Mais quand je songe, ô sublime mystère !
Qu'un Dieu si grand a pu penser à moi ;
Que son cher Fils est devenu mon Sauveur,
Et que je suis l'héritier du grand Roi...
{Alors mon cœur redit, la nuit, le jour :
« Que Tu es bon, ô Dieu d'amour ! »} (bis)


4      Quand mon Sauveur, éclatant de lumière,
Se lèvera de Son trône éternel,
Et que, laissant les douleurs de la terre,
Je pourrai voir les splendeurs de Son ciel...
{Je redirai, dans Son divin séjour :
« Rien n'est plus grand que Ton amour ! »} (bis)

 

Cantique 41

1      Jésus est revêtu de fin lin,
Tout embaumé de myrrhe ;
Quand il sort de son Palais divin,
Le ciel, ému, l'admire !

Refrain : Dépouillé des vêtements royaux,
Hors des palais d'ivoire
Il est mort couvert de nos maux,
Pour nous donner la gloire.

2      Il a connu des jours de douleur,
Loin du ciel, sur la terre ;
De l'aloès goûté la saveur,
L'agonie au Calvaire.
Dépouillé des vêtements royaux, etc.

3      Monté dans les parvis éternels,
Il exhale la casse,
Et son parfum apporte aux mortels,
Guérison, vie et grâce.
Dépouillé des vêtements royaux etc.

4      Un jour de Jésus mes yeux verront,
La céleste parure ;
Et de ses pieds, ses mains et son front,
La terrestre blessure.
Dépouillé des vêtements royaux, etc.


Cantique 43

1      Brisant ses liens funèbres, – Alléluia !
Christ est sorti des ténèbres ; – Alléluia !
Le ciel, la terre ont chanté : – Alléluia !
Jésus est ressuscité. Alléluia !

2      Les soldats, le sceau, la pierre, – Alléluia !
N'ont pu le garder en terre ; – Alléluia !
Et c'est pour nous qu'aujourd'hui, – Alléluia !
Le ciel s'ouvre devant Lui ! Alléluia !

 

3      Il vit, maintenant en gloire ! Alléluia !
Sépulcre où est ta victoire ? Alléluia !
Il a détruit sans effort, – Alléluia !
La puissance de la mort. Alléluia !

4      Puisque ta mort fut suivie, – Alléluia !
Du triomphe de la vie, – Alléluia !
Je suis bien mort avec Toi, – Alléluia !
Et ressuscité en Toi ! Alléluia !

 

Cantique 45

1      C'est toi Jésus, Pain de vie,
qui me nourris jour par jour,
Manne céleste et bénie,
C'est ton merveilleux amour.
Pain de vie, Pain de vie,
Don du ciel toujours nouveau,
Tu me nourris, Pain d'en-haut.

2      C'est encor Toi, Source vive,
Le secours du pèlerin.
Il puise, il boit, et ravive
Son cœur le long du chemin
Source vive, Source vive,
Don du ciel toujours nouveau,
Tu jaillis sur moi d'en-haut.

 

3      Âmes toujours altérées
Qui cherchez de fraîches eaux,
Aux citernes crevassées
Préférez les clairs ruisseaux.
Ô rosées, Ô rosées,
Don du ciel toujours nouveau,
Descendez sur nous d'en-haut.

4      À Ton amour je me fie,
Que me faudrait-il de plus ?
Rien, non, rien ne rassasie
Ici-bas, que toi, Jésus.
Pain de vie, Pain de vie,
Don du ciel toujours nouveau,
Je te bénis, Pain d'en-haut.

 

Cantique 46

1      Jésus est mon divin Berger,
Réjouis-toi, mon âme !
Seul Il délivre du danger,
Tout en moi Le réclame !

2      Non, je ne manquerai de rien,
Car, oh ! grâce infinie,
Jésus est l'Ami, le Gardien,
En qui je me confie.

3      Jour après jour Il me conduit
Dans Ses verts pâturages,
De son amour Il me nourrit,
Sous Ses divins ombrages.

4      Je ne craindrai donc aucun mal
Quand, au bout du voyage,
Il me faudra du sombre val,
Franchir le noir passage.

5      Toujours Sa grâce et Son amour,
Me suivront sur la terre ;
Mais tout sera dans Son séjour :
Paix, gloire, amour, lumière !

 

Cantique 49

1      Du Maître qui m'appelle
À le suivre ici-bas,
J'entends la voix fidèle
Qui me dit : « Ne crains pas !
L'Ennemi te menace ?
Je suis le tout-puissant ;
Je verse en toi ma grâce,
Moi, le vivant ! »

Refrain : Il vit ! Il vit ! Jésus vit à jamais !
Il vit au ciel, Il vit en moi,
Lui, le Prince de Paix !
Il vit ! Il vit ! Me garde, me conduit,
Et par Lui je marche en vainqueur,
Car Il vit dans mon cœur !

2      Il vit et, rien au monde
Ne saurait me ravir
Le bonheur qui m'inonde
Et m'aide à Le servir !
En Lui j'ai force et joie,
Tout le long du chemin,
Où Son amour m'envoie,
Moi faible humain !
Il vit ! Il vit ! Jésus vit à jamais ! etc.

 

3      Tressaille d'allégresse,
Racheté de Jésus,
Fais retentir sans cesse
L'hymne saint des élus !
Oh ! sublime espérance,
Que rien ne peut ternir,
Merveilleuse assurance :
Il va venir !
Il vit ! Il vit ! Jésus vit à jamais ! etc.


Cantique 57

1      Viens et vois mettre mon Sauveur en croix ! (bis)
Oh ! quelquefois cela me fait trembler, trembler, trembler.
Viens et vois mettre mon Sauveur en croix !

2      Ses bourreaux vont le clouer sur le bois ! (bis)
Oh ! quelquefois cela me fait trembler, trembler, trembler.
Ses bourreaux vont le clouer sur le bois !

3      Viens et vois de leur lance ils L'ont percé ! (bis)
Oh ! quelquefois cela me fait trembler, trembler, trembler.
Viens et vois de leur lance ils L'ont percé !

 

Cantique 63

4      Qui peut donner à mon âme,
La paix, le parfait bonheur ?
Qui peut apaiser la flamme,
Qui brûle au fond de mon cœur ?

Refrain : Jésus est l'Ami fidèle,
Rien n'égale Son amour ;
Dans Sa grâce, Il renouvelle,
Ses bienfaits, jour après jour !

 

2      Qui, de Son amour sublime,
Peut décrire la douceur ?
Par quel sommet, quel abîme,
Mesurer sa profondeur ?
Jésus est l'Ami fidèle etc.

3      Oh ! merveilleuse assurance,
Mon Sauveur habite en moi,
Et Dieu m'ouvre en Sa présence,
Tous les trésors de la foi !
Jésus est l'Ami fidèle, etc.


4      Sa main tendre et secourable,
Ne me prive d'aucun bien ;
Même le plus misérable,
S'abandonne et ne craint rien.
Jésus est l'Ami fidèle, etc.

5      Sur les rives éternelles,
Pour ce Seigneur glorieux ;
Aux phalanges immortelles,
J'unirai mon chant joyeux !
Jésus est l'Ami fidèle, etc.

 

Cantique 71

1      Près du fleuve aux pures ondes,
Qui sort du trône de Dieu,
Du bonheur, sources profondes,
Serons-nous tous en ce lieu ?

Refrain : Oui, pour toujours près du fleuve,
Qui sort du trône de Dieu,
Où de bonheur on s'abreuve :
Nous serons tous en ce lieu !

2      Serons-nous sur ce rivage
Que baigne un flot toujours pur.
À l'abri de tout orage,
Sous un ciel toujours d'azur ?
Oui, pour toujours près du fleuve, etc.

3      Serons-nous dans la lumière,
Nous rafraîchissant aux eaux
De la céleste rivière
Où Christ conduit ses troupeaux ?
Oui, pour toujours près du fleuve, etc.

4      Et dirons-nous tous sa grâce
Dans un cantique éternel,
Près du fleuve pur qui passe
Dans la cité d'or du ciel ?
Oui, pour toujours près du fleuve, etc.

5      Avant d'atteindre ce fleuve,
Luttons de tout notre cœur ;
Nous aurons, après l'épreuve,
La couronne du vainqueur.
Oui, pour toujours près du fleuve, etc.

6      Et, près du fleuve céleste,
Nous aurons, avec Jésus,
Le repos qui toujours reste
Le partage des élus.
Oui, pour toujours près du fleuve, etc.

7      À ce fleuve de la vie
Nous touchons ; oh ! saint transport !
La course est bientôt finie,
Voyageurs, voilà le port !
Oui, pour toujours près du fleuve, etc.

Cantique 83

1      Sur le mont du Calvaire il était une croix,
Où Jésus souffrit tant de douleurs ;
Oui, c'est là qu'il mourut, sur cet infâme bois,
Pour sauver le plus vil des pécheurs.

Refrain :  Cette croix me sera toujours chère :
Elle est gloire et victoire pour moi ;
Et par elle, en la maison du Père,
La couronne est offerte à ma foi.

2      Cette croix, où Jésus du monde est rejeté,
A pour moi le plus grand des attraits :
C'est là que, saint Agneau, mon Sauveur a porté
Mes fardeaux, mes douleurs, mes forfaits.
Cette croix me sera toujours chère… etc.

3      Sur la croix, où Jésus a versé tout son sang,
Je contemple, ébloui, sa beauté.
Sur la mort et l'enfer, son combat triomphant
Fait de moi son heureux racheté.
Cette croix me sera toujours chère… etc.

4      M'appuyant avec foi sur la croix de Jésus,
Son opprobre je veux la porter,
Jusqu'au jour bienheureux où, parmi les élus,
Dans le ciel je pourrai l'exalter.
Cette croix me sera toujours chère… etc.

 

Cantique 86

1      Cœur déçu, meurtri par la vie,
Lassé, fatigué du chemin,
Veux-tu, pour ton âme asservie,
Trouver le remède divin ?
Lève les yeux et contemple,
Jésus s'immolant sur la croix !
C'est pour toi, pécheur,
Qu'il souffre et qu'il meurt,
Attaché sur cet infâme bois !


2      Veux-tu trouver la délivrance,
De ton péché, de son pouvoir ?
Veux-tu marcher plein d'assurance,
Le cœur rempli d'un saint espoir ?
Lève les yeux et contemple,
Jésus s'immolant sur la croix !
C'est pour toi, pécheur,
Qu'il souffre et qu'il meurt,
Attaché sur cet infâme bois !

3      De Jésus accepte la grâce,
Réponds à Son appel d'amour ;
Oh ! n'attends plus, car l'heure passe,
Reviens à ton Dieu dès ce jour !
L'Agneau sans défaut, sans tâche,
Pour le coupable s'est donné !
Oh ! crois seulement,
Oui, crois à l'instant,
Par Jésus tu seras pardonné !

 

Cantique 91

1      Si tu veux le bonheur,
Le vrai bonheur ;
Laisse entrer Jésus dans ton cœur !
Tes péchés il efface,
Il te fera la grâce,
De transformer,
Ton être entier,
Pour régner sur ton cœur !
Si tu veux le bonheur,
Le vrai bonheur ;
Laisse entrer Jésus dans ton cœur !


2      À ton Sauveur divin,
Ô viens enfin,
Viens saisir Sa puissante main !
Tu trouveras la vie,
La douceur infinie,
De son amour,
Qui, chaque jour,
Luira sur ton chemin !
À ton Sauveur divin,
Ô viens enfin,
Viens saisir Sa puissante main !

 

Cantique 96

1      Entends-tu le chant joyeux ?
Jésus sauve aujourd'hui !
Il retentit en tous lieux,
Jésus sauve aujourd'hui !
C'est un cri de délivrance,
Un cantique d'espérance,
Qui remplit l'espace immense :
Jésus sauve aujourd'hui !

2      Partout élève la voix
Jésus sauve aujourd’hui !
Vaillant héraut de la croix
Jésus sauve aujourd'hui !
À parler, Jésus t'appelle,
Répands au loin la nouvelle,
En connais-tu de plus belle ?
Jésus sauve aujourd'hui !

3      Répète au pécheur contrit :
Jésus sauve aujourd'hui !
Ceux que le mal asservit,
Jésus sauve aujourd'hui !
Va jusqu'à l'île lointaine,
Briser du captif la chaîne,
Redire aux cœurs dans la peine :
Jésus sauve aujourd'hui !


4      Jusqu'aux confins des déserts,
Jésus sauve aujourd'hui !
Jusque par-delà les mers,
Jésus sauve aujourd'hui !
Que d'un pôle à l'autre pôle
Coure la sainte Parole
Qui relève, instruit, console :
Jésus sauve aujourd'hui !

 

Cantique 103

1      Immense grâce,
Ô merveilleux amour ;
Sur mon cœur passe,
passe et repasse toujours.
Et comme un océan puissant,
Dont les flots vont en se pressant,
L'amour de Jésus m'inonde.

2      Sang du Calvaire,
Versé pour mes forfaits
Flots de lumière,
Parfaite et céleste paix.
La puissante grâce de Dieu,
Comme un fleuve délicieux,
Coule aujourd'hui dans mon âme.

3      Quand l'enfer gronde,
Cherchant à m'ébranler,
Ta grâce abonde,
Je marche sans plus trembler.
De Golgotha le flot vainqueur,
Coule sans cesse dans mon cœur,
Et m'entraîne vers la gloire !


Cantique 107

1                          Non, jamais je ne saurais dire,
De mon Sauveur l'immense amour ;
Mais je veux pourtant vous redire
Que mon cœur l'aime sans retour.
Poussé par Son amour sublime,
Oh ! mystère éternel,
Il est mort pour laver mon crime,
Et me conduire au ciel !

Refrain : Amour divin, grâce infinie,
Jésus m'a pardonné !
Paix, gloire, amour ; bonheur et vie :
Jésus m'a tout donné !

2      Ici-bas tout finit, tout passe,
Famille, amis, bonheur, printemps ;
Mais dans Son amour et Sa grâce,
Jésus dans Son beau ciel m'attend.
Et ce Sauveur, toujours le même,
Hier, aujourd'hui, demain,
Du haut de la gloire suprême,
Me conduit par la main !
Amour divin, grâce infinie, etc.

3      Désirant laver la souillure,
Jésus, de Son côté percé,
Laisse jaillir une onde pure
Qui passe et : tout est effacé !
Viens donc à la source bénie,
Oui, viens pauvre pécheur ;
Et là, bois à longs traits la vie,
La grâce et le bonheur !
Amour divin, grâce infinie, etc.


Cantique 108

1      Le ciel était voilé, La route était obscure ;
Voyageur désolé, J'errais à l'aventure,
Chaque arbre du chemin Était une menace,
Et je cherchais en vain – La porte de la grâce ! (bis)

2      Enfin, las et transi, Je tombai sur la route
En disant : « c'est ici Que je mourrai, sans doute ! »
Quand un rayon des cieux, Pour moi perçant l'espace,
Vint montrer à mes yeux – La porte de la grâce ! (bis)

3      Mais je doutais encor : Se peut-il, ô merveille ?
Que seule quand tout dort, La grâce toujours veille ?
« Pitié, je vais mourir ! » Murmurai-je à voix basse,
Et je la vis s'ouvrir, – La porte de la grâce ! (bis)

4      Et je vis, sur le seuil, Debout dans la lumière,
Jésus ! Quel doux accueil Il fit à ma misère !
« Je t'attendais ; pourquoi, » Dit-il, « pauvre âme lasse,
Viens-tu si tard ? C'est Moi,
C'est moi qui suis la grâce ! » (bis)

 

Cantique 109

1      Je veux chanter la grâce
De Jésus mon Sauveur ;
Du sang qui seul efface
Le péché de mon cœur.
Je redirai sans cesse
La valeur et le prix,
Pour toute âme en détresse
Qui vient à Jésus-Christ.

Refrain : Oui, l'amour de mon Sauveur,
A purifié mon cœur,
Et toute ma vie, Mon âme ravie,
Jouira d'un saint bonheur !


2      Issu d'une humble femme,
Au pays de Juda,
Le Sauveur de mon âme
Mourut en Golgotha.
Pendant Son court passage
Dans ces terrestres lieux,
Il vint, par Son message,
Nous révéler les cieux.
Oui, l'amour de mon Sauveur, etc.

3      « L'Esprit Saint de mon Père »,
Dit-Il, « demeure en Moi,
Pour porter ta misère,
Je suis venu vers toi.
J'apporte l'espérance,
La paix, la guérison,
J'enlève ta souffrance,
Par mon divin pardon. »
Oui, l'amour de mon Sauveur, etc.

4      Oh ! charité sublime,
Après m'avoir cherché
Tout au fond de l'abîme
De l'erreur, du péché ;
Jésus veut me conduire,
Ici-bas, chaque jour,
Et bientôt m'introduire,
Dans son divin séjour !
Oui, l'amour de mon Sauveur, etc.

Cantique 113

1      Je m'en allais tout seul à l'aventure,
Nulle clarté ne brillait dans ma nuit ;
Semblable au ciel mon âme était obscure,
De mon sentier le bonheur avait fuit !

2      C'était en vain que pour ma lourde peine,
Je recherchais la paix, la guérison ;
De ma douleur la mesure était pleine,
Quand, à Jésus, je fis cette oraison :


3      « Pitié, Seigneur, de ma grande détresse,
Viens, secours-moi au sein de ma douleur ;
Daigne changer mon deuil en allégresse,
Toi le parfait, le seul Consolateur ! »

4      « Surtout, Seigneur, par ton sang, par ta grâce,
Viens enlever le péché de mon cœur ;
Par ton Esprit émonde épure, efface,
Sois à jamais mon divin Rédempteur ! »

5      J'avais à peine fini ma prière,
Quand il me dit : — prodige merveilleux ?
« De ton péché, du poids de ta misère,
Sois délivré, sois guéri, je le veux ! »

6      Depuis ce jour, une nouvelle aurore
Vint luire, enfin, sur mon sombre chemin,
Aussi joyeux je veux redire encore :
Sois adoré, mon Rédempteur divin !

 

Cantique 115

1      J'étais perdu, loin de Dieu,
Meurtri par la souffrance ;
Errant seul, de lieu en lieu,
Sans foi, sans espérance.
Mais Jésus, dans Son amour,
Vint mourir pour mon âme,
Loin de Son divin séjour,
Sur une croix infâme.

2      À ce Sauveur bien-aimé,
Je livre tout mon être ;
C'est pour moi qu'Il s'est donné,
À Lui seul je veux être.
L'Ennemi peut m'assaillir.
Il est ma forteresse.
Aussi j'aime à Le bénir,
À redire sans cesse :


3      Oh, venez, venez à Lui,
Vous tous qui, dans la vie.
Marchez seuls et sans appui,
Sa grâce est infinie !
Il offre au plus vil pécheur,
Le salut, la victoire ;
La paix, l'éternel bonheur,
L'espérance et la gloire !

 

Cantique 118

1      Je voudrais vous dire à genoux
Que l'amour de Jésus est doux !
Plus doux que je ne puis le dire ! (bis)
Ô vous les blessés du chemin,
Venez, car Il vous tend la main,
Depuis longtemps Il vous attire ! (bis)

2      Je voudrais vous dire à genoux
Que l'amour de Jésus est doux !
Vous faire croire à ce mystère ! (bis)
Si vous l'aviez jamais goûté,
Si vous en saviez la beauté,
Je ne saurais plus que me taire ! (bis)

3      Je voudrais vous dire à genoux
Que l'amour de Jésus est doux !
Qu'il nourrit l'âme et la délivre ! (bis)
Et les malheureux du chemin
Qui l'ont reçu, n'ont jamais faim,
Car cet amour-là les fait vivre ! (bis)

 


Cantique 123

1   Je vis d’espérance,
D’amour et de foi,
Et mon chant s’élance,
Cher Sauveur, vers toi.
Grande est ma faiblesse,
Mon indignité ;
Mais dans ta tendresse,
Tu m’as racheté.

Refrain : Oui mon cœur chante,
Mon âme est contente :
Mon Seigneur est tout mon bien,
Je ne craindrai rien !

2      Oh ! Quelle tendresse,
Quel immense amour !
Cet amour me presse
D’aimer à mon tour :
Aimer, c’est te suivre
Et c’est t’obéir.
Aimer, oui, c’est vivre
Et s’épanouir.

 

3   Que, le cœur en fête,
La nuit et le jour,
Toujours je reflète
Ton immense amour !
L’amour qui rayonne,
Te gagnant les cœurs,
Voilà la couronne
Au front des vainqueurs !


Cantique 125

1      Perdu dans la nuit de ce monde trompeur,
J'errai loin de Dieu, sans espoir, sans bonheur ;
Quand Jésus, un jour, dans sa grande bonté,
Fit de moi pécheur, son heureux racheté !

Refrain : Sauvé par son sang, par sa grâce
Je suis l'enfant du Dieu d'amour !
Je sens dans mon cœur,
La paix, le bonheur,
Qui seront ma part pour toujours !

2      Vaincu par le mal, marchant le front baissé,
Je luttais en vain, le cœur vide et lassé,
Quand Jésus me dit : « J'ai vaincu l'Ennemi,
Je suis, me veux-tu ? ton Sauveur, ton Ami » !
Sauvé par son sang, par sa grâce etc.

3      Pécheur enlisé dans la foule, oh, reviens !
Jésus veut t'offrir son amour, tous ses bien ;
Au pied de la Croix reçois son grand salut,
Et viens prendre place parmi ses élus !

Refrain : Sauvé par son sang, par sa grâce
Je marche joyeux vers le ciel !
Je sens que là-haut,
Je verrai, bientôt,
Jésus ! Oh ! bonheur éternel
 !

 

Cantique 128

1      Mon âme est heureuse,
J'ai trouvé Jésus !
Perle précieuse
Qu'on ne change plus.

Refrain : Dans mon cœur une voix qui chante,
Redit toujours : Alléluia !
Voix du ciel, trésor qui m'enchante,
Mon bonheur ne finira pas !


2      Que la vie est belle,
Quand on est sauvé !
La paix si réelle,
Tout est transformé.
Dans mon cœur une voix qui chante, etc.

3      Il est plus encore,
Il est tout amour,
Celui que j'adore,
Que j'aime en retour.
Dans mon cœur une voix qui chante, etc.

4      Il est ma victoire,
Mon Libérateur,
Je puis, vers la gloire,
Marcher en vainqueur.
Dans mon cœur une voix qui chante, etc.

 

Cantique 129

1      Quand je contemple le Calvaire,
ce lieu d'opprobre et de douleur,
et que je vois, oh ! saint mystère,
Jésus mourant pour moi pécheur...

Refrain : Alors, touché par tant d'amour,
je voudrais dire en doux retour :
« Jésus, tu t'es donné pour moi,
je t'appartiens, je suis à toi ! »

2      Quand je pense à son agonie,
au long supplice de la croix ;
quand je le vois, donnant sa vie,
cloué sur un infâme bois...
Alors, touché par tant d'amour, etc.


3      Quand je le vois, si doux, si tendre,
acceptant tout de ses bourreaux,
ne disant rien pour se défendre,
même au travers des pires maux...
Alors, touché par tant d'amour, etc.

4      Quand il s'écrie : « oh ! Dieu, pardonne,
Car ils ne savent ce qu'ils font !
Pour eux, mon Père, je me donne... »
Alors, brisé, mon cœur répond :

Refrain : Oh oui, je veux, pour tant d'amour,
Te dire, enfin, en doux retour :
« Jésus, tu t'es donné pour moi,
Tu m'as sauvé, je suis à toi ! »

 

Cantique 139

1      J'ai trouvé la paix profonde,
J'ai trouvé le vrai bonheur,
Et la grâce comme une onde
A purifié mon cœur.
À la source des eaux pures,
J'ai puisé le plein pardon,
Et de toutes mes blessures
J'ai reçu la guérison.

Refrain : J'aimerais te voir mon frère,
Venir à ces vives eaux.
Jouir déjà sur la terre
D'un ciel si parfait, si beau.

2      Pour trouver la paix profonde,
Il te faut un cœur brisé,
Pour la grâce comme une onde,
Il faut l'esprit affligé.
Pour puiser aux sources pures,
Pour avoir entier pardon,
Prends la seule route sûre :
Au Calvaire est la rançon.
J'aimerais te voir mon frère, etc.


3      Sais-tu que la vie est belle
Sous le regard du Seigneur,
Et la jeunesse éternelle,
Avec Christ pour ton bonheur ?
Avec Jésus, plus de crainte,
Mourir, oh ! c'est triompher !
Souffrir pour Jésus sans plainte,
C'est bien vers le ciel marcher.
J'aimerais te voir mon frère, etc.

4      Quand, au bout de la carrière,
Nous nous verrons tous là-haut,
Te verrai-je alors, mon frère,
Heureux près des vives eaux ?
Quand la parfaite harmonie
De ce monde merveilleux
Charmera l'âme ravie,
Seras-tu près de ton Dieu ?
J'aimerais te voir mon frère, etc.

 

Cantique 140

1      Mon Sauveur m'aime,
Quel ferme appui pour ma foi !
L'amour suprême
Descend vers moi !
Dieu vint sur la terre
Vivre en homme de douleur ;
Voyant ma misère,
Il m'ouvre son cœur.

Refrain : Jésus ! Jésus !
Qui peut sonder ton amour ?
Jésus ! Jésus !
Je t'aime en retour.


2      Mon Sauveur m'aime
Malgré mon indignité,
Toujours le même,
Plein de pitié !
Il voit ma souffrance,
Il enlève mon souci ;
Son amour immense
Est mon sûr abri.
Jésus ! Jésus ! etc.

3      Mon Sauveur m'aime
Comme un joyau précieux
Du diadème
Qu'il porte aux cieux.
Sa vie éternelle,
Il la partage avec moi,
Sa gloire immortelle,
Il l'offre à ma foi.
Jésus ! Jésus ! etc.

 

Cantique 143

1      Le souvenir te reste encor
De ton heureuse enfance…
Cet âge est un beau rêve d’or
Auquel parfois tu penses
Arrive-t-il que tu revois
Ta chère et tendre mère ?
Qu’éprouves-tu, lors que tu crois
Entendre sa prière ?

Refrain : Pour Dieu tout n’est jamais perdu :
D’aimer il ne se lasse,
Et ton retour est attendu,
À chaque instant qui passe.


2      Dans ta jeunesse, que d’espoir,
De vœux, d’élans sincères ;
C’est l’idéal et le devoir
Qu’avant tout tu préfères
Et cependant, plus fort que toi,
L’esprit du mal t’entraîne ;
Qui pourrait seul, et sans la foi
Se soustraire à sa chaîne ?
Pour Dieu tout n’est jamais perdu etc.

3      Vers le passé jette un regard,
Reconnais-toi coupable ;
Il n’est ni trop tôt ni trop tard ;
Rien n’est ineffaçable.
Le fils prodigue, revenu
De la terre étrangère
Sera toujours le bienvenu,
À la maison du Père.
Pour Dieu tout n’est jamais perdu etc.

 

Cantique 160

1      Parle, tendre Maître,
À ton serviteur !
Oui, car je veux être,
Tout à Toi, Seigneur !
Viens nourrir mon âme,
De Ta vérité,
Raviver la flamme,
De ta charité !

2      Parle, je t'écoute,
Dis-moi tout, Seigneur ;
Dissipe le doute,
La crainte l'erreur...
Prends toute la place,
Je ne veux que Toi,
Aux eaux de la grâce,
J'abreuve ma foi !


3      Fais de l'humble argile,
Que voici, Seigneur,
Un outil docile,
Un vase d'honneur !
Te servir ô Maître,
Est mon seul désir,
Te faire connaître,
Voilà mon plaisir !

 

Cantique 162

 

1      Bénis soit Dieu, notre Père,
Qui, selon qu’il est écrit,
Fit descendre sur la terre,
Le saint et divin Esprit.

Refrain : Je crois à l’Esprit de vie,
Qui me révèle Jésus ;
En Jésus me sanctifie,
Me revêt de Ses vertus.

2      C’est la suprême puissance
Qui, travaillant dans les cœurs,
Met le mal en évidence,
Mais aussi fait des vainqueurs.
Je crois à l’Esprit de vie, etc.

3      C’est un Esprit de sagesse,
De conseil, de vérité,
De force et de hardiesse,
D’amour, de fidélité.
Je crois à l’Esprit de vie, etc.

4      Que cet Esprit nous possède
Toujours plus complètement,
Qu’il nous instruise et nous aide,
À servir Dieu saintement.
Je crois à l’Esprit de vie, etc.

 


Cantique 172

1      Oh ! prends mon âme,
Prends-la, Seigneur,
Et que ta flamme
Brûle en mon cœur.
Que tout mon être
Te soit voué,
Sois seul mon Maître,
Divin Berger.

Refrain : Source de vie
De paix, d'amour,
Vers toi je crie,
La nuit, le jour.
Entends ma plainte,
Sois mon soutien
Calme ma crainte,
Toi, mon seul bien.

2      Du mal perfide,
Oh ! garde moi,
Viens, sois mon guide,
Chef de ma foi.
Quand la nuit voile
Tout à mes yeux,
Sois mon étoile,
Brille des cieux.
Source de vie etc.

3      Voici l'aurore
D'un jour nouveau,
Le Ciel se dore
De feux plus beaux.
Jésus s'apprête,
Pourquoi gémir ?
Levons nos têtes,
Il va venir !
Source de vie etc.

 


Cantique 177

 

1      Si je parlais le plus parfait langage,
Si même un ange me prêtait le sien,
Que me vaudrait ce futile avantage ?
Si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien !
Je ne suis rien qu'un airain qui résonne,
Une cymbale au rythme répété,
Tout manque encore aux grâces que Dieu donne,
Si je n'ai pas, au cœur, l'amour, la Charité.

2      Et quand j'aurais le don de prophétie,
Quand tout secret me serait révélé,
Quand j'atteindrais au savoir, au génie,
Quand je devrais, martyr, être brûlé,
Ou si ma foi transportait la montagne,
Et ma pitié distribuait mon bien,
Quelque mérite en cela que je gagne
Sans cet amour tout ne me servirait de rien.

3      La charité se montre patiente,
Et bienveillante à l'égard du prochain,
N'est pas jalouse et non plus ne se vante,
Ne s'enfle pas d'orgueil, est sans dédain.
Pleine d'égards, ne fait tort à personne,
Tout égoïsme est chez elle écarté,
Point ne s'irrite et jamais ne soupçonne
Réprouve l'injustice et veut la vérité.

4      Que de douceur et de paix elle apporte,
Car elle excuse tout, elle croit tout,
Tout elle espère et tout elle supporte,
Mettant son baume et son parfum partout.
Les plus beaux dons disparaissent et meurent,
Cette vertu vit en éternité,
Foi,  Espérance et Charité demeurent,
Mais de ces trois, la plus grande est la Charité.

 


Cantique 182

1      Avec Jésus désormais, sur la terre,
Je vais en paix tout le long du chemin ;
Sans redouter les coups de l'adversaire
Quand il voudrait me ravir de Sa main.

Refrain : Avec Jésus, en toute circonstance,
Quand mon sentier n'est qu'un brûlant désert ;
Dans le bonheur, comme dans la souffrance,
Au ciel d'été, comme aux brumes d'hivers !

2      Avec Jésus, je prends ce qu'il m'envoie,
À mes besoins il pourvoit chaque jour ;
Soit qu'il m'attriste ou me comble de joie,
Je le bénis pour son immense amour.
Avec Jésus, en toute circonstance, etc.

3      Avec Jésus, les plaisirs de ce monde
Sont sans attrait, et ne me tentent pas ;
Des biens du ciel, oh ! tendresse, il inonde,
L'étroit sentier qu'il me trace ici-bas.
Avec Jésus, en toute circonstance, etc.

4      Avec Jésus, je chante la victoire,
Il m'a sauvé des tourments éternels,
Pour m'introduire au pays de la gloire,
Toujours à lui, dans son merveilleux ciel.
Avec Jésus, en toute circonstance, etc.

 

Cantique 202

1      La vie est pleine de mystère,
De vains élans vers la lumière,
D'espoirs tombés dans la poussière,
Et Dieu seul connaît pourquoi !

Refrain : J'attends le jour où tout s'éclaire,
Au plan d'amour d'un tendre Père,
Sa vue, illuminant ma foi,
En ce jour, je saurai pourquoi.


2      Prière encore sans réponse,
Beau rêve auquel le cœur renonce,
Nouvelle épreuve qui s'annonce,
Et Dieu seul connaît pourquoi !
J'attends le jour où tout s'éclaire, etc.

3      Un voile couvre toute chose,
La fleur se fane à peine éclose,
Là-bas, un être aimé repose,
Et Dieu seul connaît pourquoi !
J'attends le jour où tout s'éclaire, etc.

4      La nuit m'enferme, mais qu'importe,
Dieu tient la clé de chaque porte,
Le jour approche qui m'apporte
La réponse à mes pourquoi...
J'attends le jour où tout s'éclaire, etc.

 

Cantique 209

1      Le ciel est ma Patrie,
Jésus, dans Son amour,
Lui le chemin, la vie,
M'y conduit jour par jour.
Ici-bas sur la terre,
Je connais la douleur ;
Mais, Là-Haut : Paix, lumière,
Ineffable bonheur !

Refrain : Ô céleste Cité !
En toi tout est lumière,
Bonheur, félicité !


2      Le ciel est ma Patrie,
S'il faut lutter, souffrir,
Si mon âme, meurtrie,
Doit pleurer ou gémir ;
Je chanterai quand même,
Tout le long du chemin,
Car, oh ! bonheur suprême,
Dieu me tient par la main !
Ô céleste Cité ! etc.

3      Le ciel est ma Patrie,
Toujours je redirai :
Cité sainte et bénie,
Bientôt je te verrai !
Ici l'âme est captive,
Rien ne la satisfait ;
Là-Haut, sur l'autre rive,
Tout est divin, parfait !
Ô céleste Cité ! etc.

4      Le ciel est ma Patrie,
Avec tous les élus,
L'âme heureuse et ravie,
Je te verrai, Jésus !
Je verrai ceux que j'aime
Et, pour l'éternité,
Dans un élan suprême,
Nous dirons Ta bonté !
Ô céleste Cité ! etc.

5      Le ciel est ma Patrie,
Pourquoi craindrais-je encor ?
De la gloire infinie,
S'ouvre la porte d'or !
Douce Maison du Père,
Lieu de repos, d'amour,
Déjà de ta Lumière,
Je vois monter le jour !

Refrain : Ô céleste Cité !
Reçu par Dieu Lui-même,
Je verrai ta beauté !

 

Cantique 213

1      Qui sont ces gens au radieux visage
Que, par delà les flots tumultueux,
Je vois là-bas, sur le rivage,
S'assembler pour monter aux cieux ?

Refrain : Des palmes à la main,
Et couronnés de gloire,
Ils vont chantant
Le cantique nouveau :
Heureux qui par la foi
Remporte la victoire,
Lavé dans le sang de l’Agneau !

2      Ce sont des rois, jadis pauvres esclaves,
Dont Jésus-Christ a fait tomber les fers ;
Libres enfin de leurs entraves,
Ils vont régner sur l’univers.
Des palmes à la main, etc.

3      Aux jours mauvais, aux heures solennelles,
Pendant l’épreuve ou la tentation,
Toujours ils restèrent fidèles
À leur noble vocation.
Des palmes à la main, etc.

4      Qu’ils sont heureux ! L’épreuve est terminée.
Du triste mal ils ne souffriront plus,
Et désormais leur destinée.
C’est de régner avec Jésus !
Des palmes à la main, etc.

 


Cantique 218

1.    Dans le pays de la gloire éternelle,
Dans ce beau ciel où l'on ne souffre plus,
Te contempler, abrité sous ton aile,
C'est le bonheur que je rêve, ô Jésus !
Gloire à jamais, gloire à Jésus,
Gloire à jamais, gloire à Jésus,
Auprès de Lui je ne pécherai plus !
Oh ! Gloire à jamais, gloire à Toi, Jésus !

2.    Quand tu m'auras, dans ta grâce infinie,
Fait une place au milieu des élus,
Tout mon bonheur, et ma gloire et ma vie
Sera toujours de te louer, Jésus !
Gloire à jamais, gloire à Jésus,
Gloire à jamais, gloire à Jésus,
Auprès de Lui je ne pleurerai plus !
Oh ! Gloire à jamais, gloire à Toi, Jésus !

3.    Mes bien-aimés partageront ma gloire,
Dans ton ciel où l'on ne se quitte plus.
Mais pour mon cœur la suprême victoire
Sera d'avoir ton sourire, ô Jésus !
Gloire à jamais, gloire à Jésus,
Gloire à jamais, gloire à Jésus,
Auprès de Lui je ne souffrirai plus !
Oh ! Gloire à jamais, gloire à Toi, Jésus !

 

Cantique 224

1      Du ciel, bientôt, Jésus va revenir !
Si c'était aujourd'hui ?
Tous radieux, nous le verrons venir !
Si c'était aujourd'hui ?
Alors tous les saints à sa vue,
Ses enfants sûrs de sa venue,
Iront avec Lui sur la nue !
Si c'était aujourd'hui ?


Refrain : Gloire ! Gloire !
Jésus revient bientôt !
Gloire ! Gloire !
Nous le contemplerons !..
Gloire ! Gloire !
Et nous l'adorerons !
Gloire ! Gloire !
Jésus revient bientôt !...

2      Dans ce beau ciel, le mal ne sera plus !...
Si c'était aujourd'hui !...
Plus de douleur le regard de Jésus !
Si c'était aujourd'hui ?
Notre âme après ce jour soupire !...
Mais déjà la nuit se retire,
Le grand matin va bientôt luire !
Si c'était aujourd'hui ?
Gloire ! Gloire ! etc.

3      Oh ! que Jésus trouve en nous des cœurs droits,
S'Il revient aujourd'hui !
Veillant, priant dociles à sa voix,
S'Il revient aujourd'hui !
Avons-nous tous cette assurance
D'être enlevés en sa présence,
Dans le séjour de sa puissance !
S'Il revient aujourd'hui ?
Gloire ! Gloire ! etc.

 

Cantique 226

1      Par delà la voûte azurée,
Il est une belle Cité,
Par Dieu Lui-même préparée,
Pour le repos du racheté.
Et c'est là, oh joie ineffable,
Que mes yeux verront l'Admirable,
Celui qui pour moi s'est donné,
Tout de gloire couronné !


Refrain : Divin séjour,
Du Dieu d'amour,
Dans tes parvis,
Déjà je vis,
Mais près de Dieu,
Dans ce saint lieu,
Je verrai, oh ! bonheur !
Jésus, mon Rédempteur !

2      Oui, dans cette belle Patrie,
Tout sera paix, félicité,
Je verrai ô grâce infinie,
Dieu dans Sa gloire et Sa beauté !
Là plus de deuil, là plus de larmes,
Finis les combats, les alarmes,
Le péché, la mort ne sont plus,
Dans le pays des élus !
Divin séjour, etc.

3      Là s'élève, ô pure harmonie,
Chanté par des cœurs triomphants,
Un hymne au Prince de la vie,
Le plus beau, le plus doux des chants !
À ce chœur des élus, des anges,
Heureux, j'unirai mes louanges,
Pour célébrer, dans ce beau ciel,
Le doux Nom d'Emmanuel !
Divin séjour, etc.

 

Cantique 228

1      D’un rivage lointain, la douce nostalgie,
Met, dans mon cœur aimant, des charmes délicieux ;
Ce monde n’a pour moi ni trésor, ni patrie,
J’y suis un étranger, en marche vers les cieux.

2      De notre humanité, recherchant l’origine,
Dans la Bible, avec foi, j’ai contemplé le jour
Où, le limon pétri par une main divine,
Vit l’homme devenir l’enfant du Dieu d’amour.


3      Tout au fond de mon cœur, je la sens l’étincelle,
Brûler d’un feu sacré, que la mort n’éteint pas,
Car elle est du foyer de la vie éternelle,
Et vers l’autel divin illumine mes pas…

4      Par la foi, je le vois, cet éternel rivage,
Et mes pieds, fatigués, un jour le fouleront :
Alors, ayant fini mon terrestre voyage,
Sans fin, Seigneur Jésus, mes chants Te béniront !

Cantique 229

1      Le ciel est ma belle patrie,
C'est là qu'est placé mon trésor !
Je suis dans le livre de vie,
Un jour j'y prendrai mon essor.

Refrain : En marche ! En marche !
Chrétien vers la patrie !
En marche ! En marche !
Chrétien, vers la patrie !

2      Le ciel est ma belle patrie,
Par la foi j'y vois mon Sauveur,
Et pendant l'éternelle vie,
J'en admirerai la splendeur.
En marche ! En marche ! etc.

3      Le ciel est ma belle patrie,
Là finiront tous mes combats,
Par la foi, mon âme, ravie,
S'y transporte dès ici-bas.
En marche ! En marche ! etc.

4      Le ciel est ma belle patrie,
Où se retrouveront un jour,
Ceux que, dans sa grâce infinie,
Jésus recueille tour à tour.
En marche ! En marche ! etc.


5      Le ciel est ma belle patrie,
Que Dieu réserve à son enfant :
Celui qui sur Christ se confie,
Y sera reçu triomphant !
En marche ! En marche ! etc.

 

Cantique 230

1      Là-haut, c'est la belle Patrie,
Où sont admis les bienheureux
Bientôt, ma carrière finie ;
Je m'envolerai vers les cieux.
Ma chère patrie,
Elle est là-haut, là-haut !
C'est la Cité bénie,
Où je serai bientôt.

2      Là-haut, c'est la bonne Patrie,
Car mon Sauveur en est le Roi.
C'est Lui qui m'a donné la vie,
En mourant lui-même pour moi.
Ma chère patrie,
Elle est là-haut, là-haut !
C'est la Cité bénie,
Où je serai bientôt.

3      Là-haut, c'est la grande Patrie,
Où tous les élus du Seigneur,
Dans une allégresse infinie,
Diront leur éternel bonheur.
Ma chère patrie,
Elle est là-haut, là-haut !
C'est la Cité bénie,
Où je serai bientôt.


4      Là-haut, c'est la sainte Patrie,
Là je verrai mon Rédempteur,
Et mon âme sera ravie,
Le contemplant dans sa splendeur.
Ma chère patrie,
Elle est là-haut, là-haut !
C'est la Cité bénie,
Où je serai bientôt.

5      Là-haut, c'est là qu'est ma Patrie,
C'est le pays de mes souhaits,
Oui, c'est là qu'est ma bourgeoisie,
Jésus, dans ton divin palais.
Ma chère patrie,
Elle est là-haut, là-haut !
C'est la Cité bénie,
Où je serai bientôt.

 

Cantique 238

1      Pourquoi donc, âme craintive
Quand l'épreuve fond sur toi !
T'en vas-tu à la dérive ?
Reste ferme dans la foi.

Refrain : Dieu demeure et Sa Parole
Dans les jours d'adversité,
Est le guide, la boussole
Du fidèle racheté.

2      Ne te laisse pas séduire
Par les ruses du Malin !
Quand Jésus veut te conduire
Par un sombre et dur chemin ! etc.

3      Pour vaincre il suffit de croire,
En sa grâce en son amour ;
Oh ! crois donc et, vers la gloire,
Marche joyeux chaque jour ! etc.

 

Cantique 241

1      Marchons avec joie
Dans le bon chemin,
Dans l'étroite voie
Du bonheur sans fin.
Laissons en arrière
Les biens d'ici-bas ;
Prions notre Père
De guider nos pas.
Comptant sur sa grâce,
Remplis de Sa paix,
Que rien n'embarrasse
Nos pas désormais.

2      Si rude est la route,
Glissant le sentier,
Le Seigneur écoute
Qui le sait prier.
Il est la lumière,
Le libérateur,
Du cœur qui n'espère
Qu'en Son Dieu Sauveur.
Sa toute-puissance
Défend le croyant ;
Son amour immense
Sauve Son enfant.

3      Et quand sonne l'heure
De quitter ces lieux,
Il a pour demeure
Le palais des cieux !
Vêtements de gloire
D'immortalité,
Palmes de victoire
Pour l'éternité
Voilà ce que donne
Le Seigneur Jésus !
Voilà la couronne
De tous les élus !

 


Cantique 242

1      Celui qui met en Jésus,
Une pleine confiance,
Jamais ne chancelle plus,
Complète est sa délivrance.

Refrain : Par la foi nous marcherons,
Par la foi nous triomphons,
Par la foi mon Rédempteur
Me rendra plus que vainqueur !

2      Dans les jours d'adversité,
Quand tu sens gronder l'orage
Regarde en sécurité,
À Christ et reprends courage !
Par la foi nous marcherons, etc.

3      Quand Satan veut te troubler,
Enlever ton espérance,
Ton passé te reprocher,
Que Christ soit ton assurance !
Par la foi nous marcherons, etc.

4      Par la foi je marcherai,
En comptant sur ses promesses,
Par lui je triompherai,
En tout temps de mes détresses !
Par la foi nous marcherons, etc.

 

 

Cantique 247

1      C'est par la foi
que, voyant l'invisible,
Ils se sont levés
à l'appel du Seigneur.
Rien avec Lui
ne semblait impossible,
Tant sa promesse
enflammait leur ardeur.


Refrain : Brûle en nos âmes,
Flamme sacrée !
Et nous suivrons
les témoins d'autrefois,
Environnés de leur grande nuée,
Les regards sur Jésus,
Chef de la foi !

2      C'est par la foi
qu'ils fuyaient l'esclavage,
Qu'ils passaient la mer,
qu'ils étaient valeureux ;
Grâce au Seigneur
se frayant un passage,
Vers la Cité
préparée pour eux.
Brûle en nos âmes, etc.

3      C'est par la foi
que, dans l'ignominie,
Ils ont enduré
des épreuves sans fin ;
Sans obtenir
ici-bas de patrie,
Mais saluant
le triomphe lointain.
Brûle en nos âmes, etc.

4      Foi des héros !
Qui combat sous ce signe,
Suit leur saint exemple
et partage leur sort,
Eux dont le monde
ne fut jamais digne,
Eux, les témoins
qui nous parlent encor.
Brûle en nos âmes, etc.

 


Cantique 251

1      Qui, dans les cieux, où sur la terre,
Pourrait jamais nous empêcher,
D'aimer, de servir notre Père,
Ou de Son cœur nous arracher ?
Le monde veut vider notre âme,
Des biens qui font tout son bonheur ;
Mais, plus vive brûle la flamme,
Dans l'esclavage et la douleur !

2      Le grand amour qui nous inonde,
L'espoir qui fait vibrer nos cœurs,
Sont, parmis tous les biens du monde,
Les seuls durables, les meilleurs !
Voilà pourquoi, de l'Adversaire,
Nous pouvons braver le courroux !
Souffrir pour Dieu sur cette terre,
C'est bien le bonheur le plus doux !

 

Cantique 253

1      Le Fils de l'homme est en chemin,
Il marche solitaire,
Portant pour tout le genre humain,
Sa croix jusqu'au Calvaire.

Refrain : Avec Jésus, portons la croix
Son serviteur n'a pas le droit
De désirer un autre choix :
Sans croix, point de couronne.

2      L'amour l'entraîne, amour divin,
Compassion profonde,
Le Fils de l'homme est en chemin,
Il va sauver le monde.
Avec Jésus, portons la croix etc.

 


3      Pour l'empêcher dans son dessein,
En vain Satan s'oppose,
Le Fils de l'homme est en chemin,
Il gagnera sa cause.
Avec Jésus, portons la croix etc.

4      Que soit tout proche ou très lointain
Le jour de sa victoire,
Le Fils de l'homme est en chemin
Il va régner en gloire.
Avec Jésus, portons la croix etc.

 

Cantique 259

1      Flots mugissants, flots en furie
Entourez-moi, je n’ai pas peur
Quoi qu'il en soit, paix infinie
Puisqu'à la barre est mon Sauveur.

Refrain : Le gouvernail de ma nacelle,
Oh ! quel repos Jésus le tient
Si dans la nuit mon cœur chancelle,
Avec Jésus, oui, tout est bien.

2      Et vous récifs, écueils, menaces,
Qui présagez plus d'un malheur !
Calme je puis vous voir en face,
Puisqu'à la barre est mon Sauveur.
Le gouvernail de ma nacelle, etc.

3      Jour après jour nouveaux orages,
Nouveaux périls, point de frayeur !
Bientôt j'atteins le grand rivage,
Puisqu'à la barre est mon Sauveur.
Le gouvernail de ma nacelle, etc.

4      Avec Jésus pour mon Pilote,
Pour moi tout est paix et bonheur.
En sûreté, mon esquif flotte,
Puisqu'à la barre est mon Sauveur.
Le gouvernail de ma nacelle, etc.

 


 

Cantique 267

1      Il est un nom dont le ciel retentit
Et qui chante dans mon cœur ;
L'écho divin sans cesse le redit :
C'est le nom de mon Sauveur.

Refrain : Dans mon cœur chante une mélodie,
Douce mélodie,
Céleste harmonie,
Dans mon cœur chante une mélodie :
Chant d'amour qui vient des cieux.
Jésus, (Jésus,) Jésus,
Jésus, Jésus !

2      J'aime chanter le nom de mon Sauveur :
C'est Lui qui m'a racheté ;
Et je l'exalterai de tout mon cœur,
Jusque dans l'éternité.
Dans mon cœur chante une mélodie, etc.

3      Ce nom sera le thème des élus
Et des anges dans le ciel ;
Tous rediront le beau nom de Jésus
Dans un cantique éternel.
Dans mon cœur chante une mélodie, etc.

 

Cantique 269

1      Répondant à l'appel de Jésus mon divin Maître,
Avec Lui je suis sorti du pays du malheur ;
Délivré par Son pouvoir, je ne veux plus connaître,
Que la grâce et l'amour de mon Sauveur !


Refrain : J'ai trouvé, bien loin du monde,
Un abri paisible et sûr ;
Ici le bonheur abonde,
Sous un ciel toujours d'azur !
Oh ! oui, je veux dresser ma tente,
Dans ce pays merveilleux,
Et toujours vivre plus près de Dieu !

2      Bien au loin j'entends l'écho des vains bruits de la terre,
L'écho triste et douloureux d'un monde révolté ;
Mais désormais mon seul bien c'est la Croix du Calvaire,
C'est Jésus, Sa gloire, Sa vérité !
J'ai trouvé, bien loin du monde, etc.

3      Par la ruse et les menaces, voulant ma défaite,
Satan lance contre moi ses flèches enflammées,
Mais Dieu m'offre en Sa Parole une sûre retraite,
Et, pour Capitaine, le Bien-Aimé !
J'ai trouvé, bien loin du monde, etc.

4      L'Ennemi peut donc venir, je ne crains pas sa rage,
Seul, je ne puis rien, mais mon Sauveur est tout puissant ;
Soutenu par Son Esprit je lutte avec courage,
Et mon chant s'élève reconnaissant !
J'ai trouvé, bien loin du monde, etc.

5      Ici je contemple, ému, la création sublime,
Et j'adore à deux genoux Jésus jour après jour ;
Mile voix font monter de la plaine et de la cîme,
Un chant de louange, un chant d'amour !
J'ai trouvé, bien loin du monde, etc.

 


Cantique 272

1      Là-bas dans la vallée,
Tout près de ma maison,
{Coule une onde azurée,
Qui chante une chanson :} (bis)

2      « Ainsi que de mon onde
Le cours passe et s'en va,
{De même en ce bas monde
Tout finit au trépas ! »} (bis)

3      « La vie est toujours brève,
Les fleurs et le printemps
{Finissent comme un rêve,
Engloutis par le temps ! »} (bis)

4      « Mais l'onde passagère,
Qui coule entre ses bords,
{Fait germer de la terre,
Les plus riches trésors ! »} (bis)

5      « Tu dois aussi, mon frère,
T'efforcer chaque jour
{De répandre sur terre
Les bienfaits de l'amour ! »} (bis)

6      – Je veux de l'onde amie,
Retenir le refrain,
{Et faire par ma vie
Briller l'amour divin !} (bis)

 

Cantique 273

1      Oh ! Jésus, tendre Ami de mon âme,
Et fidèle gardien de mon cœur,
C'est Toi seul que mon être réclame,
Toi qui donnes la paix, le bonheur !

Refrain : Jésus, je veux être tout à Toi,
À Toi qui T'es immolé pour moi, pour moi !
Ton amour a gagné tout mon cœur, mon cœur,
En Toi tout est paix parfait bonheur, bonheur !
Jésus, oui, je suis tout à Toi,
À Toi qui t'es donné pour moi,
Ton amour a gagné mon cœur,
En Toi j'ai trouvé le vrai bonheur !

2      Que m'importent les biens de la terre,
Les plaisirs les rêves d'ici-bas ?
À tout bien, mon Sauveur, je préfère,
Ton amour qui seul ne trompe pas !
Jésus, je veux être tout à Toi, etc.

3      Là Seigneur à tes pieds je m'incline,
Et te rend l'hommage de ma foi,
Reçois le faible amour de mon âme,
Seigneur Jésus Tu es tout pour moi !
Jésus, je veux être tout à Toi, à Toi ! etc.

 

Cantique 276

1      Ô Toi qui donnes la vie,
À Tes pieds je veux m'asseoir,
Comme s'asseyait Marie,
À l'heure douce du soir,
Comme s'asseyait Marie,
À l'heure douce du  soir.

 

2      Mon être entier Te réclame ;
Tout n'est que faiblesse en moi,
Viens Te pencher sur mon âme,
Elle a tant besoin de Toi !
Viens te pencher sur mon âme,
Elle a tant besoin de Toi !

3      Maître, à Tes pieds je m'incline,
Je t'appartiens sans retour,
Verse en moi Ta paix divine,
Répands en moi ton amour !
Verse en moi ta paix divine,
Répands en moi Ton amour !

 

Cantique 277

1   J'aime du soir les pures harmonies
Et les parfums qui montent vers le ciel,
J'unis ma voix à ces voix réunies
Pour célébrer le Seigneur Éternel.
Avec un doux sourire,
Le ciel semble nous dire,
Dans les adieux du jour qui fuit :
Pense à Dieu, crois en lui !

2   La fleur alors se penche sur sa tige
Pour exhaler ses suaves senteurs,
Et moi, je sens que cette heure m'oblige
À bénir Dieu pour ses tendres faveurs.
À l'âme recueillie
Répond sa voix amie,
Disant avec le jour qui fuit :
Pense à Dieu, crois en lui !

3   Quand du couchant l'éclat pourpré s'allume,
Les monts lointains se dressent en autels,
Et des vallons effacés dans la brume
Monte un soupir au Seigneur Éternel.
Dieu de sa voix propice,
Répond au sacrifice,
Dans les rayons du jour qui fuit :
Pense à Dieu, crois en lui !

 

Cantique 279

1   Oui, de la terre entière,
De l'immense univers,
Vers notre divin Père,
S'élève un saint concert !
À l'étoile qui brille,
Dans le clair firmament,
Répond l'humble chenille,
Et le cri de l'enfant !


2   Dieu créa toute chose,
Pour le bonheur humain ;
Le soleil et la rose,
Et des mondes sans fin !
Les plaines et les cimes,
Les mers, les océans,
Les fleuves, les abîmes,
Les charmes du printemps !

3   Les prés, l'oiseau, l'abeille,
Les fruits si savoureux ;
La grandeur sans pareille,
De l'infini des cieux !
L'insecte qui voltige,
Grisé de liberté ;
La fleur qui, sur sa tige,
Nous montre sa beauté !

4   Tout proclame Sa gloire,
Son pouvoir, Son amour ;
Tout nous redit de  croire,
De l'aimer nuit et jour !
À cet appel sublime,
Répondons tous en chœur,
Par un élan intime,
D'amour et de bonheur !

 

Cantique 287

1      Nous allons bon pas, le bâton en main,
Sur l'ancien et bon chemin.
Marchant vers le ciel, joyeux pèlerins,
Sur l'ancien et bon chemin.

Refrain : Nos cœurs sont remplis d'un céleste amour,
Remplis d'espérance, attendant le jour
Où nos yeux verrons notre Rédempteur,
Jésus, notre Sauveur.


2      Le chemin traverse un monde pécheur,
C'est l'ancien et bon chemin.
Beaucoup d'ennemis, mais la paix du cœur :
C'est l'ancien et bon chemin.
Nos cœurs sont remplis d'un céleste amour, etc.

3      Nous marchons au nom d'un puissant Sauveur,
Sur l'ancien et bon chemin.
Chantant Son amour, chantant Sa grandeur,
Sur l'ancien et bon chemin.
Nos cœurs sont remplis d'un céleste amour, etc.

4      Nous sommes souvent tout près du danger,
Sur l'ancien et bon chemin.
Mais plus près encore est notre Berger,
Sur l'ancien et bon chemin.
Nos cœurs sont remplis d'un céleste amour, etc.

 

Cantique 295

1      Oui, viens, Seigneur,
Viens dans mon cœur,
Viens prendre toute la place.
Dans Ton amour,
Viens dès ce jour
J'ai tant besoin de Ta grâce !

2      Merci Seigneur,
Pour le bonheur,
Que ton grand amour me donne.
Tu m'as cherché,
Tu m'as sauvé,
À Toi mon cœur s'abandonne !

 


Cantique 296

Notre Dieu règne encor !
Jamais son amour ne s'endort.
Le vent se déchaîne,
Nos cœurs sont en peine,
Mais Dieu nous conduit jusqu'au port.
Notre Dieu règne encor !
Jamais son amour ne s'endort.
Ce qu'il nous promet
Reste vrai pour jamais :
Notre Dieu règne encor !

 

Cantique 298

 

1      Il ne vint pas juger le monde,
Il vint sans nous blâmer,
Nous chercher dans la nuit profonde,
Il vint pour nous sauver.

Refrain : Quand nous l'appelons Sauveur,
Quand nous l'appelons Sauveur,
C'est son vrai Nom, oui c'est son Nom !
Il vint pour nous sauver !

2      Pour nous, dans son amour immense,
Il mourut sur la croix ;
De nos péchés, de nos offenses,
Il porta tout le poids.
Quand nous l'appelons Sauveur, etc.

3      Du ciel où vainqueur Il prit place,
Il suit avec amour
Nos faibles pas et dans sa grâce,
Il nous sauve toujours.
Quand nous l'appelons Sauveur, etc.


4      Bientôt achevant sa victoire,
Il reviendra du ciel
Et nous goûterons dans sa gloire
Un salut éternel.

Refrain : Auprès de notre Sauveur,
Auprès de notre Sauveur,
Nous goûterons, nous goûterons
Un salut éternel !

 

Cantique 304

1      Onde sur onde,
Comme un flot puissant.
Ton amour m'inonde,
Comme un océan.

2      C'est l'océan, de Ton amour,
Ô Jésus qui m'inonde,
C'est l'océan, de Ton amour,
Qui coule nuit et jour !

 

Cantique 309

1      Quand un sombre nuage,
Voile ton chemin,
Pourquoi craindre l'orage ?
Jésus tient ta main !
Il n'est plus de tristesse,
Si tu sais prier ;
Tout est paix, allégresse,
Si tu sais aimer !

Refrain : Si tu sais aimer,
Si tu sais prier,
Tu pourras chanter
dans la plus sombre nuit !
Si Dieu vit en toi,
S'Il soutient ta foi,
Oui, le soleil se lèvera,
Si Dieu vit en toi !

2      Es-tu seul dans la vie ?
Chante malgré tout !
Marche vers ta Patrie,
Marche jusqu'au bout !
Si ton sentier est rude
Dieu peut te donner,
Courage, certitude,
Si tu sais aimer !
Si tu sais aimer, etc.

 

3      Ton passé, comme une ombre,
Vient-il te troubler ?
De Ses grâces sans nombre,
Dieu veut te combler !
Combats, malheurs, souffrance,
Il faut oublier,
On est plein d'assurance,
Quand on sait aimer !
Si tu sais aimer, etc.

4      Aux frimas, à la neige,
Suivra la maison,
Délivré de tout piège,
Trace un pur sillon !
De ton labeur, ta peine,
Dieu fera germer,
Une moisson certaine,
Si tu sais aimer !
Si tu sais aimer, etc.

 


Cantique 316

1      Quel bonheur de marcher avec lui ! (bis)
Il conduira tous les pas
De mon voyage ici-bas.
Quel bonheur de marcher avec lui !

2      Avec Lui, montons toujours plus haut ! (bis)
Ne craignons pas le danger,
Jésus est le Bon Berger,
Avec Lui, montons toujours plus haut !

3      Quel bonheur d'avoir un tel Sauveur ! (bis)
Il me garde dans sa main,
Me conduit dans son chemin.
Quel bonheur d'avoir un tel Sauveur !

4      Quel bonheur d'avoir un tel Ami ! (bis)
Toujours Il me réjouit,
Et Sa grâce me suffit !
Quel bonheur d'avoir un tel Ami !

 

5      Quel bonheur de pouvoir le servir ! (bis)
Il est fidèle et puissant,
Son cœur toujours me comprend.
Quel bonheur de pouvoir le servir !

6      Quel bonheur de Le bénir sans fin ! (bis)
Car, durant l'Éternité,
Je chanterai Sa bonté !
Quel bonheur de Le bénir sans fin !

 


Cantique 331

1      Sur le roc le sage a bâti sa maison (ter)
Et la tempête éclata.
La pluie tomba et le vent souffla (ter)
Et la maison résista.

2      Le fou sur le sable a bâti sa maison (ter)
Et la tempête éclata.
La pluie tomba et le vent souffla (ter)
Et la maison s'écroula.

 

Cantique 359

1      Ô nuit mémorable,
Dans une humble étable,
À Bethléem un Sauveur nous est né !
Avec les anges, Rendons-Lui louanges,
Ô Jésus Roi de gloire, (ter)
Oui, sois adoré !

2      La douce Marie,
Émue et ravie,
Serre en ses bras son trésor précieux !
Bergers et mages,
Offrent leurs hommages,
Au Prince de la gloire, (ter)
Descendu des cieux !

3      Joyeuse nouvelle,
De paix éternelle,
C'est pour nous tous que Jésus est donné !
Le ciel, la terre,
La nature entière,
Unis, Te donnent gloire, (ter)
Sauveur bien-aimé !


 

4      Ô grâce ineffable,
Joie inaltérable,
Jésus est né pour tout homme pécheur !
Dans l'allégresse,
Que nos cœurs, sans cesse,
Soient guidés par la gloire, (ter)
Divin Rédempteur !

 

Cantique 398

1      Vois ton Sauveur cheminer lentement,
Au calvaire !
Portant Sa croix, accablé, chancelant,
Il va donner et Sa vie et Son sang !
Vois-tu ce Roi débonnaire,
Cheminant vers le calvaire ?
Il va mourir pour toi,
Oui, pour toi !

2      Viens au Sauveur sur la croix attaché,
Au calvaire !
Il prend sur Lui tout le poids du péché,
Pour qu'à la mort l'homme soit arraché !
Oui, viens au Roi débonnaire,
Agonisant au calvaire,
Goûtant la mort pour toi,
Oui, pour toi !

3      Crois au Sauveur, tu seras pardonné,
Au calvaire !
De Dieu Lui-même Il fut abandonné,
Lâche et cruel l'homme l'a condamné !
Crois à ce Roi débonnaire,
Mourant au bois du calvaire,
Dans Son amour pour toi,
Oui, pour toi !

 


Cantique 403

Un jour, oh ! rêve étrange,
Sublime vision,
Sous l'égide d'un ange,
Je m'en fus à Sion,
Là, tout près du portique,
J'entendis des enfants,
Qui chantaient un cantique,
Aux sons clairs et touchants...
Les anges, à ces chants,
Unirent leurs accents !
Jérusalem ! Jérusalem !
Fais entendre ta voix !
Hosannah ! Amen ! Hosannah !
Honneur au Roi des rois !
À ce merveilleux rêve,
Un autre succéda :
Aux chants, suivit la trêve
Des joyeux hosannah !
Le ciel devient livide,
Le soleil s'obscurcit,
Sur un monde perfide,
Descend la sombre nuit,
Car, pour le Roi des rois,
L'homme élève une croix !
Jérusalem ! Jérusalem !
Écoute, enfin, et crois !
Hosannah ! Amen ! Hosannah !
Honneur au Roi des rois !
Mais bientôt Dieu fit naître,
Un spectacle plus beau,
Mes yeux virent paraître,
Tout un monde nouveau !

 


Cantique 411

Refrain : Frères, bon courage ! Jésus va venir. Il va venir.
Notre court voyage Bientôt va finir,
Notre voyage Bientôt va finir.
Le ciel se colore Au divin rayon,
La céleste aurore Pointe à l'horizon.
Frères, bon courage ! Jésus va venir.
Notre court voyage Bientôt va finir.
Bon courage ! Le voyage Bientôt va finir : Jésus va venir.
Le jour va paraître, Son étoile a lui ;
Il vient notre Maître, Nous prendre avec Lui, (bis)
avec Lui ! (bis) ou (ter à la fin)

1      Si la route est rocailleuse,
Jésus nous tient par la main,
Et nous pouvons l'âme heureuse,
Le suivre dans le chemin.
Si parfois gronde l'orage,
Tournons nos regards en haut ;
C'est là qu'est notre héritage,
Et puis... Jésus vient bientôt !

2      Que nul ne reste en arrière ;
Et qu'Il nous trouve veillant ;
À genoux dans la prière,
Ou debout en combattant.
De ce terrestre voyage,
Le but est si grand, si beau !
Ce n'est qu'un pèlerinage
Et puis... Jésus vient bientôt !

3      Seigneur, nous te rendons grâces
Pour ton insondable amour !
Tu nous prépares des places
En ton merveilleux séjour.
Bientôt, dans notre nuit noire,
Tu paraîtras, Saint Agneau !
Viens nous prendre dans ta gloire !
Oh ! viens, Seigneur, viens bientôt !
Frères, bon courage ! etc.

 


Cantique 416

1      Le Fils de Dieu vint sur la terre
Mourir pour moi, car Il m'aimait ;
Est-il de plus profond mystère,
D'amour plus grand et plus parfait ?
Jésus m'a tant aimé ! (bis)
Il fut pour moi crucifié,
Jésus m'a tant aimé.

2      Pour jamais ton sang pur efface
Mes péchés, mon iniquité ;
Et tu fais de moi, par ta grâce,
Un enfant pour l'éternité.
Jésus m'a tant aimé ! (bis)
Il fut pour moi ressuscité,
Jésus m'a tant aimé.

3      Tu connais toute ma carrière,
Tu me conduis jour après jour,
Je marche à ta pure lumière,
Toujours gardé par ton amour.
Jésus m'a tant aimé ! (bis)
Il fut pour moi glorifié,
Jésus m'a tant aimé.

4      Jésus-Christ est toujours le même,
Il sauve encor parfaitement,
Qui que tu sois, ce Sauveur t'aime :
Viens, cœur brisé, viens confiant.
Jésus t'a tant aimé ! (bis)
Il fut pour toi crucifié,
Jésus t'a tant aimé.

 


II – Volume 2

1)        Cantique 3

 

1      Oui, ta fidélité, Dieu secourable,
Plus ferme que les monts, dure à toujours ;
Tout le long du chemin, Grâce ineffable,
Mon âme trouve en Toi force et secours !
Dieu de fidélité, de paix, de vérité,
Ton doux regard toujours veille sur moi ;
Tu m'as aimé, Seigneur, de toute éternité,
Grande est ta charité, Seigneur pour moi !

2      Les astres dans les cieux et, sur la terre,
Tes œuvres en tout lieu chantent en cœur
De ton pouvoir divin, le grand mystère,
Proclament ton amour, Dieu rédempteur !
Dieu de fidélité, de paix, de vérité,
Ton doux regard toujours veille sur moi ;
Tu m'as aimé, Seigneur, de toute éternité,
Grande est ta charité, Seigneur pour moi !

3      L'Esprit dit à mon cœur : « Poursuis ta course,
Les regards sur Jésus, ô pèlerin !
De ta paix, ton bonheur, il est la source,
Il est aussi, du ciel, le seul chemin ! »
Dieu de fidélité, de paix, de vérité,
Ton doux regard toujours veille sur moi ;
Tu m'as aimé, Seigneur, de toute éternité,
Grande est ta charité, Seigneur pour moi !

4      Auprès de Toi, Seigneur, la grâce abonde,
Le pardon, le salut, ta douce paix ;
De tes dons merveilleux l'Esprit m'inonde,
Déversant sur mes pas mille bienfaits !
Dieu de fidélité, de paix, de vérité,
Ton doux regard toujours veille sur moi ;
Tu m'as aimé, Seigneur, de toute éternité,
Grande est ta charité, Seigneur pour moi !

 

2)        Cantique 36

1      Depuis la gloire,
Merveilleuse histoire,
Pour un monde perdu,
Jésus est descendu.
Dans une étable,
Mystère insondable,
Pour moi, pécheur,
Naquit le Rédempteur.

Refrain : Ô mon cœur L'aime !
Oui je L'adore !
Ma vie, ma joie, Il est mon tout.
Le Dieu Créateur,
Devint mon Sauveur,
Sa plénitude demeure en Lui.

2      Auprès du Père,
Bonheur et lumière,
Amour et sainteté,
Divine majesté ;
Mais en ce monde,
Misère profonde,
Peine et malheur
Pour l'Homme de Douleur !
Ô mon cœur L'aime ! etc.

3      Mais s'Il affronte,
Du gibet la honte ;
Le martyre cruel,
Et s'abreuve de fiel ;
Pour sa victoire,
D'honneur et de gloire,
Le condamné
Au ciel est couronné !
Ô mon cœur L'aime ! etc.

 


3)        Cantique 92

1      Le voyez-vous, chassé sur l'onde,
Ce frêle esquif, jouet des flots ?
Le vent mugit, la mer l'inonde ;
L'effroi saisit les matelots.
Entends nos cris dans la détresse ;
Voudrais-Tu nous laisser périr ?
Réveille-Toi, le péril presse ;
Hâte-Toi de nous secourir !

2      Que devenir dans la tourmente
Qui se prolonge en grandissant,
Lorsque la nef vogue, impuissante,
Au gré des vagues et du vent ?
Entends nos cris dans la détresse,
Voudrais-Tu nous laisser périr ?
Réveille-Toi, le péril presse ;
Hâte-Toi de nous secourir !

3      Le Maître dort pendant l'orage ;
Ne va-t-Il pas les protéger ?
Vont-ils sombrer dans le naufrage
Avec le divin Passager ?
Entends nos cris dans la détresse ;
Voudrais-Tu nous laissez périr ?
Réveille-Toi, le péril presse ;
Hâte-Toi de nous secourir !

4      Jésus s'éveille, et sa puissance,
D'un mot dissipe leur effroi.
À l'ouragan Il dit : « Silence ! »
À la tourmente : « Calme-toi ! »
Aussitôt tombe la tempête ;
Tout s'apaise alors le Seigneur
Demande aux siens baissant la tête :
« Pourquoi donc avez-vous eu peur ? »