[Cantiquest-Accueil | Mp3 | Cantiques-apprentissage-KAR | Hymnes et Cantiques | Autres cantiques | La Bible]

 

Venez à Moi

Table des matières

1, 2, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100, 101, 102, 103, 104, 105, 106, 107, 108, 109, 110, 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117, 118, 119, 120, 121, 122, 123, 124, 125, 126, 127, 128, 129, 130, 131, 132, 133, 134, 135, 136, 137, 138, 139, 140, 141, 142, 143, 144, 145, 146, 147, 148, 149, 150, 151, 152, 153, 154, 155, 156, 158, 159, 160, 161, 162, 163, 164, 165, 167, 168, 169, 170, 173, 174, 175, 176, 177, 178, 179, 180, 182, 183, 184, 185, 186, 187, 188, 189, 190, 191, 192, 194, 195, 196, 198, 199, 200, 201, 202, 203, 204, 205, 206, 207, 208, 209, 210, 212, 213, 215, 216, 217, 218, 219, 220, 221, 222, 223, 224, 225, 226, 227, 228, 229, 230, 231, 232, 233, 234, 235, 236, 237, 238, 239, 240, 241, 242, 243, 244, 245, 246, 247

1.                 Cantique 1

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués,

Fatigués et chargés,

Ah ! venez à moi !

Et je vous donnerai du repos,

Je vous donnerai du repos.

2.                 Cantique 2

Cantique 2 strophe 1

Venez à Celui qui pardonne,

Venez ! vous qui n'espérez plus,

C'est pour tous que Jésus se donne,

Il cherche et sauve les perdus.

Son sang répandu pour le monde

peut seul effacer et blanchir

Ce péché que la mer profonde

Ne saurait laver ni couvrir.

Cantique 2 strophe 2

Venez à Celui qui relève,

Venez ! vous qui tombez si bas

Que le salut vous semble un rêve,

C'est bien à vous qu'Il tend les bras.

À la pécheresse qui pleure,

Il accorde un pardon divin ;

Le brigand, à la dernière heure,

N'implore pas sa grâce en vain.

Cantique 2 strophe 3

Venez à Celui qui console,

Venez ! Il connaît vos douleurs ;

Il sait par sa sainte Parole

Adoucir ou sécher les pleurs.

Il connaît toutes nos alarmes,

Car il a souffert le premier ;

Comme il a répandu des larmes,

Il peut aussi les essuyer.

4.                 Cantique 4

Cantique 4 strophe 1

Dans ma misère et mon péché,

Ô mon Sauveur, tu m'as cherché.

Tel que je suis, je viens à Toi,

Seigneur accepte-moi !

Cantique 4 strophe 2

Je ne saurais, Jésus, t'offrir

Qu'un pauvre cœur, las de souffrir.

Tel que je suis, je viens à Toi.

Seigneur, pardonne-moi.

Cantique 4 strophe 3

J'ai trop longtemps, loin du bonheur,

Erré sans but et sans Sauveur.

Tel que je suis, je viens à Toi.

Seigneur, dirige-moi.

Cantique 4 strophe 4

Pour que je reste en ton chemin,

Prends-moi Toi-même par la main.

Tel que je suis, je viens à Toi.

Jésus, reste avec moi.

5.                 Cantique 5

Cantique 5 strophe 1

Viens au Père qui t'appelle,

Oh ! Reviens à la maison !

Voici l'heure est solennelle,

Où Dieu t'offre son pardon.

Refrain : Aujourd'hui, viens à lui !

Ah ! Pourquoi tarderais-tu ?

Aujourd'hui, viens à lui !

Viens, reçois son grand salut !

Cantique 5 strophe 2

Trop longtemps, dans la misère,

Tu vécus sans vrai bonheur !

Se peut-il que tu préfères

Fuir encor loin du Sauveur ?

Aujourd'hui, viens à lui ! etc.

Cantique 5 strophe 3

Ah ! Ton âme est angoissée,

En vain tu cherchas la paix ;

Par sa croix qui fut dressée,

Christ la donne et pour jamais.

Aujourd'hui, viens à lui ! etc.

Cantique 5 strophe 4

À Jésus dis ta souffrance,

Parle-lui de ton péché,

Mets en lui ton espérance,

Car en lui Dieu t'a cherché.

Aujourd'hui, viens à lui ! etc.

6.                 Cantique 6

Cantique 6 strophe 1

Miséricorde insondable !

Dieu peut-Il tout pardonner ?

Aimer un si grand coupable,

Et mes péchés oublier ?

Jésus, je viens !

Je viens à toi !

Tel que je suis, je viens à toi !

Jésus, je viens !

Je viens à toi !

Tel que je suis, prends-moi.

Cantique 6 strophe 2

Longtemps j'ai, loin de sa face,

Méprisé sa volonté,

Fermé mon cœur à sa grâce,

Aux appels de sa bonté.

Jésus, je viens ! etc.

Cantique 6 strophe 3

Ô Jésus ! à toi, je cède,

Je veux être libéré ;

De tout péché qui m'obsède

Être à jamais délivré.

Jésus, je viens ! etc.

Cantique 6 strophe 4

Alléluia ! plus de doute,

Mon fardeau m'est enlevé ;

Pour le ciel je suis en route,

Heureux pour l'éternité.

Jésus, je viens ! etc.

7.                 Cantique 7

Cantique 7 strophe 1

Reviens ! Reviens !

Tu dissipas tes biens

Sur la terre étrangère

Loin des yeux de ton père ;

Ô pauvre enfant perdu,

Reviens ! Oh ! reviens !

Viens ! Viens ! Viens ! Oh ! reviens ! (reviens !)

Cantique 7 strophe 2

Reviens ! Reviens !

Loin de tous les faux biens,

Reconnais ta misère,

Vois là-bas la lumière.

Ô pauvre enfant perdu, etc.

Cantique 7 strophe 3

Reviens ! Reviens !

Du péché fuis les biens ;

Viens dans la repentance

Trouver la délivrance.

Ô pauvre enfant perdu, etc.

Cantique 7 strophe 4

Reviens ! Reviens !

Pour toi sont tous les biens

Le salut et la grâce,

À sa table une place.

Ô pauvre enfant perdu, etc.

8.                 Cantique 8

Cantique 8 strophe 1

De la croix la grâce coule,

Comme un fleuve constamment.

Oh ! venez, venez en foule ;

Un plein pardon vous attend.

Cantique 8 strophe 2

Espoir pour le plus coupable !

Espoir pour tous malheureux !

Espoir ! Le Christ adorable

Au brigand ouvrit les cieux.

Cantique 8 strophe 3

Oui, pour tous la grâce abonde,

A tous le ciel est ouvert,

Jésus le Sauveur du monde,

Pour les pécheurs s'est offert.

Cantique 8 strophe 4

Crois à sa miséricorde

Qui dure éternellement.

Pour toi, la grâce déborde,

A cette heure, à ce moment.

9.                 Cantique 9

Cantique 9 strophe 1

Torrents d'amour et de grâce,

Amour du Sauveur en croix !

À ce grand fleuve qui passe,

Je m'abandonne et je crois.

Je crois à ton sacrifice,

ô Jésus, Agneau de Dieu,

Et couvert par ta justice,

J'entrerai dans le saint lieu.

Cantique 9 strophe 2

Ah ! que partout se répande

Ce fleuve à la grande voix ;

Que tout l'univers entende

L'appel qui vient de la croix !

Je crois à ton sacrifice, etc.

Cantique 9 strophe 3

Que toute âme condamnée

Pour qui fut versé ton sang,

Soit à ton Père amenée

Par ton amour tout-puissant !

Je crois à ton sacrifice, etc.

10.                 Cantique 10

Cantique 10 strophe 1

Jésus, par ton sang précieux,

Enlève mon iniquité ;

Regarde-moi du haut des cieux,

Dis-moi que tu m'as pardonné.

J'ai longtemps erré, cœur rebelle,

Mais j'entends ta voix qui m'appelle,

Au pied de ta croix maintenant,

Tout confus, brisé, je me rends.

Blanc, plus blanc que neige,

Blanc, plus blanc que neige,

Lavé dans le sang de l'Agneau,

Je serai plus blanc que la neige !

Cantique 10 strophe 2

Oh ! Le fardeau de mon péché,

Dieu très saint, est trop grand pour moi ;

Je veux en être délivré,

À cette heure, oh ! Révèle-toi !

Jésus, viens, sois ma délivrance,

Seul tu peux calmer ma souffrance !

Au pied de ta croix maintenant,

Tout confus, brisé, je me rends.

Blanc, plus blanc que neige, etc.

Cantique 10 strophe 3

Oh ! Jésus, ton sang précieux

A lavé mon iniquité ;

Oui, tu m'as répondu des cieux,

Ton amour a tout pardonné.

Je te contemple et je puis croire

Qu'en toi j'ai parfaite victoire...

Au pied de ta croix maintenant,

Je me relève, triomphant.

Blanc, plus blanc que neige, etc.

11.                 Cantique 11

Cantique 11 strophe 1

Agneau de Dieu, Messager de la grâce,

Je veux entendre ta voix,

Le langage de la croix.

Pour toi je fus livré,

Méprisé, maltraité,

Battu, meurtri, blessé,

Pour ton iniquité.

Cantique 11 strophe 2

Agneau de Dieu, Messager de la grâce,

J'ai péché, je viens à toi,

Je t'invoque, réponds-moi !

Pour toi je fus brisé,

D'épines couronné,

De tous abandonné,

Frappé pour ton péché.

Cantique 11 strophe 3

Agneau de Dieu, Messager de la grâce,

Oh ! viens remplir tout mon cœur

De ta paix, divin Sauveur !

Mon côté fut percé

Et mon sang fut versé ;

Dans ce sang, ton passé,

Pécheur, est effacé.

Cantique 11 strophe 4

Agneau de Dieu, Messager de la grâce,

Je me confie et je crois ;

Ton pardon, je le reçois !

Sur l'enfant racheté,

Qui fait ma volonté,

Je mets ma sainteté,

Ma divine beauté !

12.                 Cantique 12

Dieu prouve son amour envers nous

En ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs,

Christ est mort pour nous. (ter)

13.                 Cantique 13

Cantique 13 strophe 1

Aujourd'hui, c'est encore un jour où Dieu fait grâce,

Où son appel d'amour te convie à la croix ;

C'est le jour du salut, près de toi Jésus passe,

Oh ! réponds sans tarder à sa divine voix.

Cantique 13 strophe 3

Aujourd'hui, c'est encore un jour où la lumière

Peut descendre du ciel jusqu'au fond de ton cœur ;

Laisse-Lui révéler ta profonde misère

Et viens la déposer à la croix du Sauveur.

Cantique 13 strophe 3

Aujourd'hui, c'est encore un jour où Dieu délivre,

Où de l'esclave II fait un fils de sa maison.

Désormais, si tu veux, libre tu pourrais vivre,

Car Jésus a payé le prix de ta rançon.

Cantique 13 strophe 4

Aujourd'hui retentit encore le beau message

De la grâce de Dieu, de son immense amour.

Si tu veux croire enfin, le divin héritage

Sera ta part heureuse au céleste séjour.

14.                 Cantique 14

Cantique 14 strophe 1

A la porte d'un cœur, Jésus frappe ce soir.

Il est déjà si tard, au-dehors tout est noir.

Si tendre et si pressant est l'appel de sa voix :

Serait-ce la dernière fois ? (ter)

Il t'appelle aujourd'hui,

Oh ! réponds à sa voix !

Serait-ce la dernière fois ?

Cantique 14 strophe 2

Il a frappé souvent, toujours ce fut en vain.

Et ta réponse était : « Qu'il attende à demain ! »

Mais il insiste encore, suppliant : « Reçois-moi ! »

Serait-ce la dernière fois ? (ter)

Il insiste aujourd'hui,

Suppliant : « Reçois-moi ! »

Serait-ce la dernière fois ?

Cantique 14 strophe 3

À la porte du ciel, un jour Dieu répondra

À ceux qui frapperont : « Je ne vous connais pas ! »

Oh ! n'attends pas ce jour et regarde à la croix,

Reçois le salut par la foi !

Aujourd'hui, encore une fois ? (bis)

Jésus t'appelle à lui,

Ouvre ton cœur et crois !

Y aura-t-il une autre fois ?

15.                 Cantique 15

Cantique 15 strophe 1

La voix de Christ nous appelle ;

Il est temps de s'éveiller :

« La moisson est vaste et belle !

Qui veut pour moi travailler ? »

C'est ton Sauveur, ô mon frère,

Dont l'appel s'adresse à toi.

Réponds-lui, d'un cœur sincère :

« Je viens, Maître, forme-moi ! »

Cantique 15 strophe 2

Sans franchir les mers bruyantes,

Tu peux annoncer Jésus.

Que d'âmes insouciantes,

De cœurs souffrants et perdus !

Autour de nous l'œuvre est grande,

Mais petite est notre foi.

À Jésus qui nous commande,

Réponds : « Maître conduis-moi ! »

Cantique 15 strophe 3

Si d'un sublime langage

Tu n'as pas reçu le don,

Tu peux rendre témoignage

Qu'en Jésus est le pardon ;

À ton prochain tu peux dire

Ce que Christ a fait pour toi.

Pour que lui-même t'inspire,

Dis-lui : « Maître, enseigne-moi ! »

16.                 Cantique 16

Cantique 16 strophe 1

Entends-tu le chant joyeux ?

Jésus sauve aujourd'hui !

Il retentit en tous lieux :

Jésus sauve aujourd'hui !

C'est un cri de délivrance,

Un cantique d'espérance,

Qui remplit l'espace immense :

Jésus sauve aujourd'hui !

Cantique 16 strophe 2

Répète au pécheur contrit :

Jésus sauve aujourd'hui !

Ceux que le mal asservit,

Jésus sauve aujourd'hui !

À parler Jésus t'appelle,

Répands au loin la nouvelle ;

En connais-tu de plus belle ?

Jésus sauve aujourd'hui !

Cantique 16 strophe 3

Jusqu'aux confins des déserts,

Jésus sauve aujourd'hui !

Jusque par-delà les mers,

Jésus sauve aujourd'hui !

Que d'un pôle à l'autre pôle

Coure la sainte Parole

Qui relève, instruit, console !

Jésus sauve aujourd'hui !

17.                 Cantique 17

Cantique 17 strophe 1

Où cherchez-vous le bonheur,

Dans ce monde où tout passe ?

Avez-vous en votre cœur

Pour Jésus une place ?

À votre porte il se tient ;

Sans se lasser il revient...

Pour Jésus-Christ, le Sauveur,

N'avez-vous point de place ? (ter)

Pour Jésus, le Rédempteur,

N'avez-vous point de place ?

Cantique 17 strophe 1

S'il a souffert, c'est pour vous,

Oh ! Merveilleuse grâce !

Il subit le saint courroux,

Dieu lui voilant sa face !

Ah ! De sa sublime croix,

N'entendez-vous pas la voix

Qui vous dit : Pauvre pécheur,

N'as-tu donc point de place ?

N'avez-vous point de place ? (bis)

Ah ! Pour l'homme de douleur

N'avez-vous point de place ?

Cantique 17 strophe 3

Si le monde a votre cœur,

Croyez-vous donc qu'il fasse

Jusqu'au bout votre bonheur ?

Vous savez que tout passe.

Oh ! Pendant qu'il en est temps,

Écoutez l'appel pressant

De la grâce du Sauveur,

Et faites-lui donc place ?

Oh ! faites-lui donc place, (bis)

Il veut remplir votre cœur,

Oh ! Faites-lui donc place.

19.                 Cantique 19

Cantique 19 strophe 1

Cœur déçu, meurtri par la vie,

Lassé, fatigué du chemin,

Veux-tu, pour ton âme asservie,

Trouver le remède divin ?

Lève les yeux et contemple,

Jésus se donnant sur la croix !

C'est pour toi, pécheur,

Qu'il souffre et qu'il meurt,

Attaché sur cet infâme bois !

Cantique 19 strophe 2

Veux-tu trouver la délivrance,

De ton péché, de son pouvoir ?

Veux-tu marcher plein d'assurance,

Le cœur rempli d'un saint espoir ?

Lève les yeux et contemple, etc.

Cantique 19 strophe 3

De Jésus accepte la grâce,

Réponds à Son appel d'amour ;

Oh ! n'attends plus, car l'heure passe,

Reviens à ton Dieu dès ce jour !

L'Agneau sans défaut, sans tache,

Pour le coupable s'est donné !

Oh ! crois seulement,

Oui, crois à l'instant,

Par Jésus tu seras pardonné !

20.                 Cantique 20

Cantique 20 strophe 1

Du parfait Serviteur admirable est l'ouvrage :

Par sa mort sur la croix,

il a tout achevé.

À tout cœur repentant s'adresse le message :

Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé.

Cantique 20 strophe 2

Ô puissante vertu du sang qui purifie !

Le péché des croyants ne sera plus trouvé ;

Jésus s'est dévoué pour racheter l'impie.

Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé.

Cantique 20 strophe 3

Je puis, ô mon Sauveur, m'attachant à ta trace,

Exalter la valeur du sang qui m'a lavé

Et redire à quiconque a soif de paix, de grâce :

Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé.

Cantique 20 strophe 4

Nul ne peut s'appuyer sur sa propre justice,

Fût-il le plus aimable et le plus cultivé ;

Laisse ta prétention et, dans le temps propice,

Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé.

21.                 Cantique 21

Connais-tu la joie immense

D'appartenir à Jésus, le Sauveur ?

As-tu senti sa présence

Illuminer ta vie et ton cœur ?

As-tu saisi par la foi que Jésus-Christ

À la croix a souffert et s'est donné pour toi ?

As-tu reçu l'assurance du pardon, de l'amour du Seigneur ?

Cherches-tu dans ta détresse

Un appui que Jésus seul peut donner ?

As-tu goûté sa tendresse

Quand tu souffres seul, abandonné ? ton refuge et ton lieu fort,

ton espoir au-delà de la mort ?

Jésus t'offre ses richesses,

Saisis le bonheur qu'il veut donner.

22.            Cantique 22

Cantique 22 strophe 1

Regarde, âme angoissée, à la croix du Calvaire ;

Regarde à Christ sur le bois élevé.

C’est là qu’est ton Sauveur, victime volontaire,

Un seul regard, et sois sauvé !

Regarde et crois !

La vie et le pardon descendent du Calvaire ;

Oh ! regarde, regarde à la croix.

Cantique 22 strophe 2

Pourquoi fut-il frappé par les foudres divines,

Pourquoi fut-il sur le bois attaché,

Pourquoi son front sacré fut-il meurtri d’épines,

Sinon pour toi, pour ton péché?

Regarde et crois !

Pour lui la mort, pour toi les promesses divines;

Oh ! regarde, regarde à la croix.

Cantique 22 strophe 3

Tu ne peux effacer par ton sang, par tes larmes,

Ton long oubli de la divine loi ;

Pour vivre et triompher, il n’est pas d’autres armes

Que l’humble regard de la foi.

Regarde et crois !

Jésus, divin soleil, dissipera tes larmes ;

Oh ! regarde, regarde à la croix.

23.            Cantique 23

Cantique 23 strophe 1

Ô toi qui souffres solitaire,

Dieu te cherche dans cet instant,

Toi qui gémis dans ta misère,

Dieu te cherche et son cœur t'attend.

Dieu te cherche, (bis)

C'est à Jésus qu'il faut venir,

Dieu te cherche, (bis)

Dieu te cherche pour te bénir.

Cantique 23 strophe 2

Et si ton âme est altérée,

Dieu te cherche pour l'abreuver ;

Si du péché tu l'as souillée,

Dieu te cherche pour la sauver.

Dieu te cherche, (bis)

C'est à Jésus qu'il faut venir,

Dieu te cherche, (bis)

Dieu te cherche pour te bénir.

Cantique 23 strophe 3

Si ton cœur désire la vie,

Dieu te cherche, Il est éternel ;

Si tu veux la gloire infinie,

Dieu te cherche, Il t'ouvre le ciel.

Dieu te cherche, (bis)

C'est à Jésus qu'il faut venir,

Dieu te cherche, (bis)

Dieu te cherche pour te bénir.

Cantique 23 strophe 4

Ouvre donc ton cœur à la grâce,

Dieu te cherche, viens donc à Lui.

Oh ! n'attends pas que ce jour passe,

Dieu te cherche, viens aujourd'hui !

Dieu te cherche, (bis)

C'est à Jésus qu'il faut venir,

Dieu te cherche, (bis)

Dieu te cherche pour te bénir.

24.            Cantique 24

Cantique 24 strophe 1

Si tu veux le bonheur,

Le vrai bonheur ;

Laisse entrer Jésus dans ton cœur !

Tes péchés il efface,

Il te fera la grâce,

De transformer,

Ton être entier,

Pour régner sur ton cœur !

Si tu veux le bonheur,

Le vrai bonheur ;

Laisse entrer Jésus dans ton cœur !

Cantique 24 strophe 2

À ton Sauveur divin,

Ô viens enfin,

Viens saisir sa puissante main !

Tu trouveras la vie,

La douceur infinie,

De son amour,

Qui, chaque jour,

Luira sur ton chemin !

À ton Sauveur divin,

Ô viens enfin,

Viens saisir Sa puissante main !

25.            Cantique 25

Cantique 25 strophe 1

Souviens-toi, mon enfant, au jour de la jeunesse,

De Dieu ton Créateur,

Car il veut te bénir, avant que la vieillesse

Ne surprenne ton cœur.

Cantique 25 strophe 2

Poursuivras-tu longtemps cette route joyeuse

Où ton œil te conduit ?

Chercheras-tu, ami, à la source trompeuse

Le bonheur qui te fuit ?

Cantique 25 strophe 3

Réjouis-toi, mon fils, dans ton adolescence,

Mais pense à ce moment

Où tu seras pesé à la juste balance,

Au jour du jugement.

Cantique 25 strophe 4

Souviens-toi maintenant ! –

Tel est l'appel suprême

Du Dieu de vérité.

Écoute cette voix, viens à Jésus ;

Il t'aime, Il veut te racheter.

Cantique 25 strophe 5

Dis lui : “ Je suis perdu…

j'ai besoin de ta grâce,

De ton divin secours.

Ô Seigneur ! Sauve-moi, que ton sang pur efface

Mes péchés pour toujours. ”

26.            Cantique 26

Cantique 26 strophe 1

On ne peut servir deux maîtres

Sans que l’un d’eux soit trompé.

Un jour, il faut bien l’admettre,

Un jour, il faut décider.

Décide qui tu veux suivre,

À qui tu veux t’attacher,

Celui pour qui tu veux vivre,

A qui tu veux tout donner.

Cantique 26 strophe 2

On ne peut servir deux maîtres

Sans que l’un d’eux soit trompé.

Un jour, il faut bien l’admettre,

Un jour, il faut décider.

Le monde offre ses richesses,

Mais Jésus t’offre sa paix :

Oh ! Donne-lui ta jeunesse,

C’est lui la vraie liberté.

27.            Cantique 27

Je n'ai point honte de l'évangile,

C'est une puissance de Dieu.

Je n'ai point honte de l'évangile,

C'est une puissance de Dieu

Pour le salut de quiconque croit,

Pour le salut de quiconque croit.

Je n'ai point honte de l'évangile,

C'est une puissance de Dieu.

28.            Cantique 28

Cantique 28 strophe 1

Semons dès que brille l'aurore,

Semons dès que le soleil luit,

Pendant le jour semons encore,

Semons avant la sombre nuit...

Semons !

Dieu seul peut faire éclore ;

De Lui seul attendons le fruit.

Ah ! répandons la divine semence,

Dans le succès comme dans le mépris.

Le jour se lève et la moisson s'avance,

Et Dieu, là-haut, nous réserve le prix.

Cantique 28 strophe 2

Semons sur le bord de la route,

Semons sur le terrain pierreux ;

Semons dans le cœur où le doute

Semble étouffer la voix des cieux.

Semons !

Et, si l'on nous écoute,

Parlons du Sauveur glorieux.

Ah ! répandons la divine semence, etc.

Cantique 28 strophe 3

Semons lorsque, dans sa tristesse,

Notre cœur murmure : « À quoi bon ? »

Répétons à tous la promesse

Et l'Évangile du pardon.

Semons !

Bientôt, douce allégresse,

Luira le jour de la moisson.

Ah ! répandons la divine semence, etc.

29.            Cantique 29

Cantique 29 strophe 1

« Sentinelle vigilante,

Qu'en est-il donc de la nuit ? »

« Dis à l'âme somnolente

Que déjà le matin luit ! »

La nuit passe, le matin du grand jour luit !

Sentinelle, soit au poste jour et nuit,

Sentinelle, soit au poste jour et nuit.

Cantique 29 strophe 2

Les gardes sur la muraille

Nous l'on dit, entendez-vous ?

Au loin gronde la bataille,

Tout est sombre autour de nous.

La nuit passe, le matin du grand jour luit !

Sentinelle, soit au poste jour et nuit,

Sentinelle, soit au poste jour et nuit.

Cantique 29 strophe 3

Point de repos, de relâche,

Rachetés de l'Éternel.

Travaillez à votre tâche,

Car Jésus revient du ciel !

La nuit passe, le matin du grand jour luit !

Sentinelle, soit au poste jour et nuit,

Sentinelle, soit au poste jour et nuit.

30.            Cantique 30

Cantique 30 strophe 1

Comme un phare sur la plage,

Perçant l'ombre de la nuit,

L'amour de Dieu, dans l'orage,

Cherche l'homme et le conduit.

Ô Sauveur ! que ta lumière

Resplendisse sur les flots,

Et vers le ciel, qu'elle éclaire

Et sauve les matelots.

Cantique 30 strophe 2

Nulle étoile n'étincelle

Pour vous guider, matelots,

Qui gardera la nacelle

De se perdre dans les flots ?

Ô Sauveur ! que ta lumière

Resplendisse sur les flots,

Et vers le ciel, qu'elle éclaire

Et sauve les matelots.

Cantique 30 strophe 3

Dans la nuit qui m'environne,

Que ton amour, ô Jésus !

Par ta vie en moi rayonne

Aux yeux des marins perdus.

Ô Sauveur ! que ta lumière

Resplendisse sur les flots,

Et vers le ciel, qu'elle éclaire

Et sauve les matelots.

31.            Cantique 31

Cantique 31 strophe 1

Jésus te confie

Une œuvre d'amour,

Utile et bénie

Jusqu'à son retour ;

Cette sainte tâche,

Cherche à l'accomplir

Pour Lui, sans relâche,

Sans jamais faiblir ?

Prie, agis, jour après jour,

Sans broncher, suis ton Sauveur avec amour ;

Sois fidèle, obéissant,

Et pour Dieu tu seras un témoin vivant.

Cantique 31 strophe 2

Va chercher ton frère,

Esclave enlacé,

Las de sa misère,

De son noir passé ;

Arrache son âme

Aux plaisirs trompeurs,

Le salut proclame,

En Christ, ton Sauveur.

Prie, agis, jour après jour, etc.

Cantique 31 strophe 3

Va vers la jeunesse,

Que le tentateur

Veut leurrer sans cesse,

Par un faux bonheur ;

Montre-lui l'abîme

D'où Dieu t'a tiré ;

Son amour sublime,

Sa grande bonté.

Prie, agis, jour après jour, etc.

Cantique 31 strophe 4

Va vers ceux qui meurent

Sans Dieu, sans espoir ;

Dis à ceux qui pleurent

Quand tout est bien noir :

« Jésus te convie,

Regarde à la croix ;

Il donne la vie

À quiconque croit. »

Prie, agis, jour après jour, etc.

32.            Cantique 32

Cantique 32 strophe 1

Jouissant du bonheur de la maison du Père,

Nous pourrons contempler la beauté de l'Époux.

Là-haut mieux qu'ici-bas nous pourrons le connaître.

Sous le regard de Dieu, l'amour sera bien doux.

Serez-vous avec nous

Au divin rendez-vous ?

Serez-vous avec nous

Au divin rendez-vous ?

Cantique 32 strophe 2

Nous pourrons contempler la beauté de l'Époux.

Là-haut mieux qu'ici-bas nous pourrons le connaître.

Sous le regard de Dieu, l'amour sera bien doux.

Serez-vous avec nous etc.

Cantique 32 strophe 3

Ouvrez, ouvrez vos cœurs aux appels de la grâce ;

Aux délices du ciel, Dieu vous invite tous.

Quel que soit le péché, le sang de Christ l'efface.

Sous le regard de Dieu, le pardon est bien doux.

Venez tous avec nous

Au divin rendez-vous,

Venez tous avec nous

Au divin rendez-vous.

33.            Cantique 33

Cantique 33 strophe 1

Portant sa croix, Il monte

Le sinistre coteau ;

Dans l'opprobre et la honte,

Muet comme un agneau.

Ce Sauveur débonnaire,

Pour de pauvres pécheurs,

Va trouver au Calvaire

La mort d'un malfaiteur.

Cantique 33 strophe 2

Sur cette croix sanglante,

Sous le divin courroux,

Regarde, âme tremblante,

L'Agneau souffrant pour nous.

Il porte sur lui-même

Nos péchés odieux ;

Dès lors, grâce suprême,

Il veut t'ouvrir les cieux.

Cantique 33 strophe 3

Ô charité profonde !

Insondable grandeur !

Le Créateur du monde

Veut être ton Sauveur.

Il est mort à ta place,

Il t'offre le salut ;

Accepte donc sa grâce !

C'est pour toi qu'il mourut.

34.            Cantique 34

Car Dieu a tant aimé le monde,

qu'Il a donné son Fils unique,

afin que quiconque croit en Lui

ne périsse pas, (bis)

mais qu'il ait la vie éternelle.

35.            Cantique 35

Cantique 35 strophe 1

Seigneur, tu te laissas lier,

Mener à la croix du Calvaire,

Et la croix où tu fus cloué

À jamais me libère.

Cantique 35 strophe 2

Pour moi, de pourpre revêtu,

Tu souffris la honte et l'injure,

Pour me vêtir, moi pauvre et nu,

D'une blanche parure.

Cantique 35 strophe 3

Pour moi, d'épines couronné,

Tu bus, Seigneur, la coupe amère,

Pour que, maintenant pardonné,

J'appelle Dieu « mon Père ».

Cantique 35 strophe 4

Pour moi, tu subis le trépas,

Toi la victime volontaire,

Pour que Dieu ne me frappe pas

Dans sa juste colère.

36.            Cantique 36

Cantique 36 strophe 1

Viens et vois Jésus mourant sur la croix, (la croix.)

Viens et vois Jésus mourant sur la croix, (la croix.)

Pense à Jésus, meurtri, puni pour nos offenses,

Contemple et crois. Viens et vois Jésus Christ mourant pour toi.

Cantique 36 strophe 2

Viens et vois, Il est cloué sur le bois, (le bois.)

Viens et vois, Il est cloué sur le bois, (le bois.)

Oh ! que mon cœur touché, étreint par sa souffrance,

Dise avec foi : Oui, Jésus a donné sa vie pour moi.

Cantique 36 strophe 3

Viens et vois, Jésus est ressuscité.

Viens et vois, Jésus est ressuscité.

Il est vainqueur, vainqueur, et sa victoire te donne

La paix du cœur. Viens et vois, Jésus est ressuscité.

37.            Cantique 37

Cantique 37 strophe 1

Rédempteur adorable,

Sur la croix attaché,

Traité comme un coupable,

Brisé pour mon péché,

Ton angoisse suprême,

Ta douleur, ton tourment

Me disent : Vois je t'aime,

J'ai pris ton châtiment.

Cantique 37 strophe 2

Si dans toute ta vie,

Sensible à nos malheurs,

Souffrant en sympathie,

Tu portas nos douleurs,

Je sais que dans ta grâce,

Au temps de l'abandon,

Tu souffris à ma place

Et m'acquis le pardon.

Cantique 37 strophe 3

Élevé de la terre,

Dans ton âme troublé,

Buvant la coupe amère

Pour mon iniquité,

De l'éternelle flamme,

Ton amour me sauva,

Tu mourus pour mon âme,

Seigneur, à Golgotha.

Cantique 37 strophe 4

Ton amour me réclame,

Me voici, cher Sauveur !

Prends mon corps et mon âme

Pour prix de ta douleur !

Oui, mon âme ravie

Désormais ne veut plus

Que vivre de ta vie,

À ta gloire, ô Jésus !

38.            Cantique 38

La Parole devint chair,

et habita au milieu de nous

(et nous vîmes sa gloire,

et nous vîmes sa gloire,

une gloire comme d'un fils unique

de la part du Père)

pleine de grâce et de vérité. vérité.

39.            Cantique 39

Cantique 39 strophe 1

Sur le mont du Calvaire il était une croix,

Où Jésus souffrit tant de douleurs ;

Oui, c'est là qu'il mourut, sur cet infâme bois,

Pour sauver le plus vil des pécheurs.

Cette croix me sera toujours chère :

Elle est gloire et victoire pour moi ;

Et par elle, en la maison du Père,

La couronne est offerte à ma foi.

Cantique 39 strophe 2

Cette croix, où Jésus du monde est rejeté,

A pour moi le plus grand des attraits :

C'est là que, saint Agneau, mon Sauveur a porté

Mes fardeaux, mes douleurs, mes forfaits.

Cette croix me sera toujours chère : etc.

Cantique 39 strophe 3

Sur la croix, où Jésus a versé tout son sang,

Je contemple, ébloui, sa beauté.

Sur la mort et l'enfer, son combat triomphant

Fait de moi son heureux racheté.

Cette croix me sera toujours chère : etc.

Cantique 39 strophe 4

M'appuyant avec foi sur la croix de Jésus,

Son opprobre je veux la porter,

Jusqu'au jour bienheureux où, parmi les élus,

Dans le ciel je pourrai l'exalter.

Cette croix me sera toujours chère : etc.

40.            Cantique 40

Cantique 40 strophe 1

Nous te suivons sur le Calvaire,

Seigneur Jésus, t'offrant à Dieu.

Sur toi retombe la colère

Qui nous fermait l'accès des cieux.

Ton amour mieux que ton courroux

Nous fait tomber à tes genoux.

Cantique 40 strophe 2

Nous te voyons sur le Calvaire,

Agneau de Dieu meurtri pour nous.

Sur toi tu prends notre misère,

Sur toi tu prends tous nos péchés.

Ô Christ, pour nous tu t'es donné,

Que ton saint nom soit exalté !

41.            Cantique 41

Cantique 41 strophe 1

Pour nous, chrétiens, il est un lieu,

Gravé dans notre cœur,

Lieu de la suprême douleur

De Jésus, Fils de Dieu.

Cantique 41 strophe 2

Qui d'entre nous pourrait sonder

Ces douleurs de la croix,

Lorsque Jésus, cloué au bois

Mourait pour nous sauver ?

Cantique 41 strophe 3

Lui seul pouvait payer pour nous

La dette du péché.

Son sang précieux a coulé

Pour le salut de tous.

Cantique 41 strophe 4

Oui, pour nous amener à Dieu,

Le Seigneur s'est donné.

Maintenant justes, pardonnés,

Nous sommes bienheureux.

42.            Cantique 42

Cantique 42 strophe 1

Pourquoi Jésus vint-il sur cette terre

Pour partager ici-bas notre sort ?

Pourquoi vint-il dans ce lieu de misère

Pour endurer la souffrance et la mort ?

Pour nous sauver, Jésus laissa la gloire

Qui l'entourait dans la splendeur des cieux ;

Il est venu, Victime expiatoire,

Nous apporter un salut glorieux. (bis)

Cantique 42 strophe 2

Pourquoi Jésus naît-il dans l'indigence,

Lui, le Très-haut, lui, le Prince de paix,

Au lieu de naître au sein de l'opulence,

Comme le fils d'un roi dans son palais ?

Jésus est né dans une obscure étable

Pour nous montrer, enfants, l'humilité ;

Ce Roi du ciel, ce Sauveur adorable,

Dès son berceau choisit la pauvreté. (bis)

Cantique 42 strophe 3

Pourquoi Jésus a-t-il, sur cette terre,

Lui, saint et pur, supporté tant de maux ?

Pourquoi fut-il, sur la croix du Calvaire,

Bien qu'innocent, cloué par des bourreaux ?

Il a souffert, mais sa douleur expie

Tous les péchés qui nous fermaient le ciel,

Jésus est mort pour nous donner la vie

Et, près de Dieu, le bonheur éternel. (bis)

43.            Cantique 43

Cantique 43 strophe 1

Ma richesse, ma gloire

Et ma félicité,

Ô Jésus ! C'est de croire

Que tu m'as racheté.

Rempli de confiance

En toi, divin Sauveur,

Je vis dans l'espérance

Et je marche sans peur.

Cantique 43 strophe 1

Rien n'ôte les souillures,

Rien ne guérit le cœur,

Sinon les meurtrissures

Et le sang du Sauveur.

Oui, Jésus seul nous lave

De toute iniquité,

Et procure à l'esclave

L'heureuse liberté.

Cantique 43 strophe 3

Oh ! Que toute la terre

Apporte à ce Sauveur

Ses péchés, sa misère !

Il fait grâce au pécheur.

Son amour insondable

Lui fit quitter le ciel,

Pour donner au coupable

Un salut éternel.

45.            Cantique 45

Cantique 45 strophe 1

C'est au lever de l'aurore

Que les femmes ont couru

Revoir une fois encore

Leur Seigneur si tôt perdu.

“ Mais où donc est notre Maître ?

Il n'est plus au tombeau. ”

Cantique 45 strophe 2

Aux disciples dans la peine

Elles courent annoncer

La victoire souveraine

Du Seigneur qu'ils ont pleuré.

“ Jésus vit, il va paraître,

Il est ressuscité. ”

Cantique 45 strophe 3

Mais Marie veut attendre

Au sépulcre abandonné ;

C'est Jésus qu'on doit lui rendre,

Rien ne peut la consoler.

“ Dites-moi, où peut-il être ?

L'avez-vous emporté ? ”

46.            Cantique 46

Cantique 46 strophe 1

Seigneur Jésus, tu nous aimas.

Du haut des cieux tu t'abaissas

Mais ton amour fut incompris.

Tu rencontras haine et mépris.

Quelle douleur

Pour toi, Seigneur !

Cantique 46 strophe 2

Tu vins, Jésus, pour nous sauver.

Aucun des tiens ne peut sonder

Gethsémané, ce lieu profond

Où tu pressentais l'abandon,

Et de la croix

L'ombre et l'effroi.

Cantique 46 strophe 3

Seigneur Jésus, tu pris sur toi

De nos péchés l'immense poids.

Ton cri, Jésus, perçant la nuit

De Golgotha – ô sombre nuit ! –

Ton cri, Seigneur, Étreint nos cœurs.

Cantique 46 strophe 4

Comment comprendre un tel amour ?

Que donnerons-nous en retour ?

Seigneur Jésus, nous t'adorons.

Au ciel, sans fin, nous te dirons

D'un même cœur : « Merci, Seigneur ».

47.            Cantique 47

Cantique 47 strophe 1

Quel Sauveur merveilleux je possède !

II s’est sacrifié pour moi,

Et sa vie innocente il cède

Pour mourir sur l’infâme bois.

Attaché à la croix pour moi,

Attaché à la croix pour moi,

II a pris mon péché, II m’a délivré,

Attaché à la croix pour moi.

Cantique 47 strophe 2

II renonce à ses droits, il se donne

Pour le plan rédempteur de Dieu,

D'un Dieu juste et saint qui l'abandonne...

Oh ! quel prix pour me rendre heureux !

Attaché à la croix pour moi,

Attaché à la croix pour moi,

II a pris mon péché, II m’a délivré,

Attaché à la croix pour moi.

Cantique 47 strophe 3

Maltraité, rejeté par les hommes,

Meurtri pour mes iniquités,

Sa justice parfaite il me donne,

Et la vie à perpétuité.

Attaché à la croix pour moi,

Attaché à la croix pour moi,

II a pris mon péché, II m’a délivré,

Attaché à la croix pour moi.

48.            Cantique 48

Cantique 48 strophe 1

Voici venir l'orage.

L'horizon s'assombrit.

La montagne sauvage

Disparaît dans la nuit.

Berger, berger fidèle,

Arrête ici tes pas.

Non, ma brebis m'attend là-bas :

Je l'entends qui m'appelle.

Cantique 48 strophe 2

L'ouragan se déchaîne.

Ô berger, fuis ces lieux.

Il te reste en la plaine

Un troupeau si nombreux.

Et ma brebis perdue,

Qui voudra la chercher ?

Non, tremblante au bord du rocher,

Elle attend ma venue.

Cantique 48 strophe 3

La nuit devient plus sombre,

Le vent souffle plus fort.

Et le berger dans l'ombre

Avance avec effort.

Enfin, il l'a sauvée ! ...

Oh ! voyez sur son cœur

Comme il la serre avec bonheur,

La brebis retrouvée !

49.            Cantique 49

Cantique 49 strophe 1

Songe, ô mon âme, et souviens-toi

De ce que fit Jésus

Pour ton bonheur, pour ton salut,

En mourant sur la croix.

Cantique 49 strophe 2

Pourrais-tu jamais oublier

Ce que tu lui coûtas

Tout ce que ton âme endura

Pour porter tes péchés ?

Cantique 49 strophe 3

Rappelle-toi Gethsémané

L'angoisse du combat,

Jésus montant à Golgotha,

De tous abandonné.

Cantique 49 strophe 4

Médite et pense à ses douleurs

Quand, mourant sur la croix,

Jésus donnait son sang pour toi

Entre deux malfaiteurs.

Cantique 49 strophe 5

Oui, je me souviendrai toujours

De Jésus, mon Sauveur,

Je veux chanter de tout mon cœur

Sa gloire et son amour.

50.            Cantique 50

Cantique 50 strophe 1

Ô charité souveraine !

Toi, le Bien-aimé de Dieu,

Tu vins briser notre chaîne,

Tu nous ouvris le saint lieu.

Couvert de honte et d'outrages,

Tu pris sur toi nos fardeaux ;

Ta mort nous donne en partage

Le salut et le repos.

Cantique 50 strophe 2

Tu connus les maux, les larmes,

Ici-bas, Seigneur Jésus.

Pour toujours ta mort désarme

Satan, l'ennemi vaincu.

Tu es mort dans les souffrances,

Mais tu es ressuscité ;

Hors du tombeau, en puissance,

Vers ton Dieu tu es monté.

Cantique 50 strophe 3

Dans la gloire et la lumière,

Au-dessus de tous les cieux,

À la droite de ton Père,

Tu sièges victorieux.

Là, portant notre faiblesse,

Nous te voyons, ô Jésus,

Manifestant ta tendresse

À chacun de tes élus.

Cantique 50 strophe 4

Douce paix, sûre espérance !

Pour les tiens tu reviendras ;

Avec joie en ta présence,

Ô Jésus, tu nous prendras.

Dans l'éternelle allégresse,

Célébrant ta charité,

Nous contemplerons sans cesse

Ta ravissante beauté.

51.            Cantique 51

Cantique 51 strophe 1

Il ne vint pas juger le monde

Il vint pour nous sauver,

Nous chercher dans la nuit profonde,

Il vint nous racheter.

Notre Sauveur, c'est Jésus,

Notre Sauveur, c'est Jésus,

C'est le seul Nom, oui le seul Nom

Par qui l'homme est sauvé.

Cantique 51 strophe 2

Pour nous, dans son amour immense,

Il mourut sur la croix ;

De nos péchés, de nos offenses,

Il porta tout le poids.

Notre Sauveur, c'est Jésus,

Notre Sauveur, c'est Jésus,

C'est le seul Nom, oui le seul Nom

Par qui l'homme est sauvé.

Cantique 51 strophe 3

Du ciel où vainqueur il prit place,

Il suit avec amour

Nos faibles pas, et dans sa grâce,

Il nous sauve toujours

Notre Sauveur, c'est Jésus,

Notre Sauveur, c'est Jésus,

C'est le seul Nom, oui le seul Nom

Par qui l'homme est sauvé.

Cantique 51 strophe 4

Bientôt, achevant sa victoire,

Il reviendra du ciel,

Et nous goûterons dans la gloire

Un salut éternel.

Auprès de notre Sauveur,

Auprès de notre Sauveur,

Nous goûterons, nous goûterons

Un salut éternel.

52.            Cantique 52

Cantique 52 strophe 1

Lorsque le ciel retentit de louanges,

Et qu'ici-bas régnait la sombre nuit,

Jésus naquit, plus humble que les anges ;

Pour me sauver, si bas il descendit.

Bonheur suprême,

Mon Sauveur m'aime,

Lui qui mourut et fut ressuscité,

Et sur la nue,

À sa venue,

Je le verrai, lui qui m'a racheté.

Cantique 52 strophe 2

Lorsqu'à la croix, le Prince de la vie

Lava, blanchit mes péchés, mes forfaits,

Le grand pouvoir de sa grâce infinie,

Ferma l'abîme où Satan m'entraînait.

Bonheur suprême,

Mon Sauveur m'aime,

Lui qui mourut et fut ressuscité,

Et sur la nue,

À sa venue,

Je le verrai, lui qui m'a racheté.

Cantique 52 strophe 3

Lorsqu'au matin de la grande victoire,

Il triompha de la mort, du tombeau,

Il effaça pour toujours la mémoire

De mon passé, cet écrasant fardeau !

Bonheur suprême,

Mon Sauveur m'aime,

Lui qui mourut et fut ressuscité,

Et sur la nue,

À sa venue,

Je le verrai, lui qui m'a racheté.

Cantique 52 strophe 4

Lorsqu'il viendra dans sa magnificence

Ravir les siens pour jamais dans les cieux,

J'entonnerai l'hymne de délivrance,

En exaltant son grand nom glorieux.

Bonheur suprême,

Mo Sauveur m'aime,

Lui qui mourut et fut ressuscité,

Et sur la nue,

À sa venue,

Je le verrai, lui qui m'a racheté.

53.            Cantique 53

Cantique 53 strophe 1

Jésus est celui qui nous aime,

Il est notre unique recours

Son amour est toujours le même

Dans les bons et les mauvais jours.

Cantique 53 strophe 2

Jésus est celui qui pardonne

Nos fautes, nos égarements,

Car son grand amour qui rayonne

Fait grâce à tout cœur repentant.

Cantique 53 strophe 3

Jésus est celui qui console.

Quand le chagrin brise nos cœurs.

Il peut d’une seule parole

Apaiser toutes nos douleurs.

Cantique 53 strophe 4

Jésus est celui qui libère

De l'emprise du tentateur ;

De notre cruel adversaire,

Par Christ, on est toujours vainqueur.

54.            Cantique 54

Cantique 54 strophe 1

Vers qui me tournerais-je

Au jour de la détresse ?

À qui confierais-je

Ma joie ou ma tristesse ?

À toi, Seigneur, à toi je viens

Dans la joie ou la peine,

À toi, la source pleine,

La source de tous biens.

Cantique 54 strophe 2

Sans toi que deviendrais-je

Dans la vallée obscure ?

Sans toi comment saurais-je

Choisir la route sûre ?

C'est toi, Seigneur, qui me conduis

Vers la sainte patrie,

Tout le long de la vie

Tu restes mon appui.

Cantique 54 strophe 3

Qu'aurais-je donc à craindre

Quand ton regard m'éclaire ?

Pourrais-je encore me plaindre

Des ennuis de la terre ?

Tu rends, Seigneur, mon cœur heureux,

Tu es mon espérance,

Ma sûre confiance,

Ma part, mon tout, mon Dieu.

55.            Cantique 55

Ô Seigneur, dans ta présence

Je goûte la paix,

La paix que tu donnes

À l'âme qui te cherche,

O Seigneur, dans le silence

J'écoute ta voix,

Ta voix qui me parle

Et calme mon émoi.

Je dispose devant toi

Mes vœux et ma prière,

Je remets en pleine foi

Entre les mains d'un Père

Ma vie entière.

O Seigneur, en ta présence

Je goûte la paix,

Et j'ai l'assurance

D'être à toi pour jamais.

56.            Cantique 56

Cantique 56 strophe 1

Jésus, ta sainte présence

Est la source du bonheur.

Dans la joie et la souffrance

Elle est le repos du cœur.

Fais briller sur moi ta face,

Ô Jésus, Agneau de Dieu !

À tes pieds, c'est là ma place,

Près de toi mon ciel est bleu.

Cantique 56 strophe 2

Sur celui qui te contemple

Descend un rayon divin,

Tu fais de son cœur ton temple,

Tu éclaires son chemin.

Fais briller sur moi ta face,

Ô Jésus, Agneau de Dieu !

À tes pieds, c'est là ma place,

Près de toi mon ciel est bleu.

Cantique 56 strophe 3

Ah ! que mon âme ravie

Demeure en toi, cher Sauveur !

Source de joie infinie

Qui fait déborder mon cœur.

Fais briller sur moi ta face,

Ô Jésus, Agneau de Dieu !

À tes pieds, c'est là ma place,

Près de toi mon ciel est bleu.

Cantique 56 strophe 4

Il faut aussi ta présence

Pour ton service, ô Jésus !

Ton Esprit, c'est la puissance

Pour annoncer tes vertus.

Fais briller sur moi ta face,

Ô Jésus, Agneau de Dieu !

À tes pieds, c'est là ma place,

Près de toi mon ciel est bleu.

Cantique 56 strophe 5

Quand dans l'étendue immense,

Ô Jésus, tu paraîtras,

C'est alors dans ta présence

Que tu nous introduiras.

Fais briller sur moi ta face,

Ô Jésus, Agneau de Dieu !

À tes pieds, c'est là ma place,

Près de toi mon ciel est bleu.

57.            Cantique 57

Cantique 57 strophe 1

J'ai soif de ta présence,

Divin chef de ma foi ;

Dans ma faiblesse immense,

Que ferais-je sans Toi ?

Chaque jour, à chaque heure,

Oh ! j'ai besoin de Toi ;

Viens, Jésus, et demeure

Auprès de moi.

Cantique 57 strophe 2

Des ennemis, dans l'ombre,

Rôdent autour de moi ;

Accablé par le nombre,

Que ferais-je sans Toi ?

Chaque jour, à chaque heure,

Oh ! j'ai besoin de Toi ;

Viens, Jésus, et demeure

Auprès de moi.

Cantique 57 strophe 3

Pendant les jours d'orage,

D'obscurité, d'effroi,

Quand faiblit mon courage,

Que ferais-je sans Toi ?

Chaque jour, à chaque heure,

Oh ! j'ai besoin de Toi ;

Viens, Jésus, et demeure

Auprès de moi.

58.            Cantique 58

Cantique 58 strophe 1

Mon Sauveur est ma vie,

Mon berger, mon gardien ;

Et mon âme affranchie,

Trouve en lui tout son bien.

Cantique 58 strophe 2

Jamais il n'abandonne

Celui qui est à lui.

Dans la détresse il donne

Sa grâce, son appui.

Cantique 58 strophe 3

Tout le long de la route,

Il se tient près de moi ;

Et si parfois je doute,

Il ranime ma foi.

Cantique 58 strophe 4

Loin des dangers perfides,

Il garde ses agneaux.

Près des courants limpides,

Il mène son troupeau.

59.            Cantique 59

Vers Jésus lève les yeux,

Contemple son visage merveilleux,

Et les choses de la terre pâliront peu à peu,

Si tu lèves vers Jésus les yeux.

Christ est pour moi un Sauveur admirable,

Un conseiller, un ami merveilleux,

Son nom béni n'a rien de comparable

Ni sur la terre ni là-haut dans les cieux.

60.            Cantique 60

Cantique 60 strophe 1

Quel Ami fidèle et tendre,

Nous avons en Jésus-Christ,

Toujours prêt à nous entendre,

À répondre à notre cri !

Il connaît nos défaillances,

Nos luttes de chaque jour,

Parfait dans ses exigences,

Il est riche en son amour.

Cantique 60 strophe 2

Quel Ami fidèle et tendre,

Nous avons en Jésus-Christ,

Toujours prêt à nous comprendre,

Quand nous sommes en souci !

Disons-lui toutes nos craintes,

Ouvrons-lui tout notre cœur.

Bientôt ses paroles saintes

Nous rendront le vrai bonheur.

Cantique 60 strophe 3

Quel Ami fidèle et tendre,

Nous avons en Jésus-Christ,

Toujours prêt à nous apprendre,

À vaincre en comptant sur Lui !

Il nous veut vrais et sincères

Pour marcher en sainteté,

Il écoute nos prières

Et nous met en liberté.

Cantique 60 strophe 4

Quel Ami fidèle et tendre,

Nous avons en Jésus-Christ,

Bientôt Il viendra nous prendre

Pour être au ciel avec Lui.

Suivons donc l'étroite voie,

En comptant sur son secours.

Bientôt nous aurons la joie

De vivre avec Lui toujours.

61.            Cantique 61

Cantique 61 strophe 1

Brillante Étoile, Étoile du matin,

Toi, conduis-moi !

Quand tout est noir, obscur, sur mon chemin,

Toi, conduis-moi !

Pourquoi vouloir sonder comme autrefois

L'avenir ? non : un seul pas à la fois.

Cantique 61 strophe 2

Dans le passé je ne demandais point :

Toi, conduis-moi !

Je voulais voir s'ouvrir la route au loin,

Toi, conduis-moi !

Mais, maintenant, Jésus, j'ai fait mon choix :

Il me suffit d'un seul pas à la fois.

Cantique 61 strophe 3

À travers lande et marais et rocher,

Toi, conduis-moi !

L'épais brouillard ne saurait te cacher :

Toi, conduis-moi !

Ô Guide sûr, quand je perçois ta voix,

Il me suffit d'un seul pas à la fois.

Cantique 61 strophe 4

Dans la souffrance, au sein de la douleur,

Toi, conduis-moi !

Au jour de deuil tu consoles mon cœur :

Toi conduis-moi !

Du haut du ciel, je sais que tu me vois ;

Il me suffit d'un seul pas à la fois.

Cantique 61 strophe 5

Sur ton amour, oh ! j'aime à m'appuyer !

Toi, conduis-moi !

Ma seule étude est de me confier :

Toi, conduis-moi !

Tout est repos, Jésus, près de ta croix ;

Il me suffit d'un seul pas à la fois.

62.            Cantique 62

Cantique 62 strophe 1

Il est une étoile à mon horizon

Qui me conduira jusqu'en la maison

Où ma place est prête :

C'est ton nom, Jésus, si cher à ma foi,

Parce que je sais que tu fis pour moi

Une œuvre parfaite.

Cantique 62 strophe 2

Il est un chemin qui conduit au but,

Un étroit sentier portant, ô, Jésus,

Tes traces sanglantes ;

Car tu le frayas de ton pied meurtri,

En y détruisant du grand ennemi,

Les armes puissantes.

Cantique 62 strophe 3

Il est un repos pour tous tes élus ;

Là, jamais le mal ne m'atteindra plus.

Ô joie éternelle !

Il est dans ton sein, ce divin repos,

Où, pour tout jamais, j'entrerai bientôt,

Rédempteur fidèle !

63.            Cantique 63

Cantique 63 strophe 1

Nos temps sont dans ta main.

Père, nous connaissons

Ton cœur, ta grâce et ton beau nom ;

Et le but est certain.

Cantique 63 strophe 2

Qu’ils soient durs ou sereins,

Sombres ou radieux,

Par toi bien réglés en tout lieu,

Nos temps sont dans ta main.

Cantique 63 strophe 3

Parfois ils sont empreints

De peines, de douleurs,

Tu nous soutiens avec douceur ;

Nos temps sont dans ta main.

Cantique 63 strophe 4

Nous sommes pèlerins,

Entourés de dangers.

Mais Jésus est le bon Berger :

Nos temps sont dans Ta main.

Cantique 63 strophe 5

Sûrs sont les plans divins,

Et Tu ne changes pas.

Nous avons Christ pour avocat ;

Nos temps sont dans Ta main.

Cantique 63 strophe 6

Instruits de Tes desseins,

De la gloire héritiers,

Puissions-nous tout Te confier !

Nos temps sont dans Ta main.

64.            Cantique 64

Cantique 64 strophe 1

Tu connais mon chemin,

Tu l'ouvres de ta main ;

Tu me conduits plus près de toi,

Un seul pas à la fois.

Cantique 64 strophe 2

Tu connais l'avenir,

Toi seul tu peux choisir

L'étroit sentier où ton enfant

Te suivra sûrement.

Cantique 64 strophe 3

Tu connais mes soucis ;

Je viens, Sauveur béni,

Tout t'exposer et les laisser

Confiant à tes pieds.

Cantique 64 strophe 4

Tu connais les dangers,

Tu vois l'obscurité...

Mais ta clarté, même la nuit,

Entoure qui te suit.

Cantique 64 strophe 5

Tu connais mon désir :

Toujours mieux te servir,

Glorifier ton Nom puissant,

En tout lieu, en tout temps.

65.            Cantique 65

Cantique 65 strophe 1

J'ai choisi le chemin de la lumière,

Le chemin où l'on marche avec Dieu.

À Jésus j'ai remis ma vie entière,

C'est Lui seul qui me rend bienheureux

D'autres chemins s'en vont vers la plaine,

Ils sont moins rudes, moins escarpés,

Mais je poursuis, l'âme sereine,

Car le Seigneur est mon Berger.

Cantique 65 strophe 2

J'ai choisi le chemin de la lumière,

Le chemin où l'on marche avec Dieu.

À Jésus j'ai remis ma vie entière,

C'est Lui seul qui me rend bienheureux.

Parfois je sens ma force fléchir,

Mais mon Berger toujours me relève.

Quand vers lui mon regard s'élève,

Sa grâce vient me raffermir.

Cantique 65 strophe 3

J'ai choisi le chemin de la lumière,

Le chemin où l'on marche avec Dieu.

À Jésus j'ai remis ma vie entière,

C'est Lui seul qui me rend bienheureux.

Sur ce sentier aride et rocailleux

Je marcherai, plein d'ardeur et de joie,

Car Jésus aplanit ma voie,

Et ce chemin me mène à Dieu.

66.            Cantique 66

Cantique 66 strophe 1

Jésus soit avec vous à jamais !

Vous guidant avec sagesse,

Vous entourant de tendresse

Vous remplissant toujours de sa paix.

Avec vous toujours, avec vous !

Oui, qu'Il soit tous les jours avec vous !

Avec vous toujours, avec vous

Jusqu'au jour du dernier rendez-vous !

Cantique 66 strophe 2

Avec vous au milieu du danger,

À l'heure de la détresse,

Qu'il soit votre forteresse,

Qu'il soit toujours votre bon Berger !

Avec vous toujours, avec vous ! etc.

Cantique 66 strophe 3

Avec vous quand votre ciel est bleu,

Comme au jour de la tempête,

Que son cœur soit la retraite

Où vous trouverez la paix de Dieu !

Avec vous toujours, avec vous ! etc.

Cantique 66 strophe 4

Enfin, dans le dernier des combats,

Pour échanger cette terre

Contre la maison du Père,

Que Jésus vous porte dans ses bras !...

Avec vous toujours, avec vous ! etc.

67.            Cantique 67

Cantique 67 strophe 1

Ne crains rien, je t'aime !

Je suis avec toi !

Promesse suprême,

Qui soutient ma foi.

La sombre vallée

N'a plus de terreur,

L'âme consolée,

Je marche avec mon Sauveur.

Non, jamais tout seul, (bis)

Jésus mon Sauveur me garde,

Jamais ne me laisse seul.

Non, jamais tout seul,

Non, jamais tout seul,

Jésus mon Sauveur me garde,

Je ne suis jamais tout seul.

Cantique 67 strophe 2

L'aube matinière

Ne luit qu'aux beaux jours,

Jésus, ma lumière,

M'éclaire toujours.

Quand je perds de vue

L'astre radieux,

À travers la nue,

Jésus me montre les cieux.

Non, jamais tout seul, etc.

Cantique 67 strophe 3

Les dangers accourent,

Subtils, inconnus ;

De près ils m'entourent,

Plus près est Jésus,

Qui, dans le voyage,

Me redit : « C'est moi !

Ne crains rien : courage !

Je suis toujours avec toi ! »

Non, jamais tout seul, etc.

68.            Cantique 68

Cantique 68 strophe 1

Oh ! c'est une grâce suprême

D'avoir remis à Jésus-Christ

Son corps, son âme et son esprit,

Tout ce qu'on a, tout ce qu'on aime !

Il sait si bien ce qu'il me faut !

Sur son amour je me repose,

Le mystère de toute chose

Me sera révélé

Là-haut !

Cantique 68 strophe 2

Je n'aurais pas choisi, peut être,

Mon chemin tel que Dieu l'a fait,

Mais j'accepte sans un regret

La sainte volonté du Maître.

Il sait si bien ce qu'il me faut etc.

Cantique 68 strophe 3

Quoi qu'il arrive je puis croire

Qu'à l'avance il a tout connu,

Et qu'en sa grâce, il a pourvu

Pour que tout s'achève à sa gloire.

Il sait si bien ce qu'il me faut etc.

69.            Cantique 69

Cantique 69 strophe 1

Tiens dans ta main, ta main puissante et forte,

Ton faible enfant qui seul ne peut marcher.

Vers toi, Seigneur, tout mon désir se porte ;

Sur mon chemin garde-moi de broncher !

Cantique 69 strophe 2

Tiens dans ta main tous les jours de ma vie,

Qu'ils soient des jours de peine ou de bonheur.

Que de t'aimer soit toute mon envie,

Je suis à toi, ô Jésus, mon Sauveur !

Cantique 69 strophe 3

Tiens dans ta main mon cœur plein de faiblesse,

Sans ton secours je ne puis faire un pas.

Écoute-moi, regarde ma tristesse,

Et soutiens-moi, pour marcher ici-bas.

Cantique 69 strophe 4

Tiens dans ta main ma main parfois tremblante,

Quand vient l'épreuve et ses jours de douleur.

Donne à ma foi, souvent si chancelante,

Plus de douceur, de paix et de ferveur !

Cantique 69 strophe 5

Tiens dans ta main mon âme toute entière,

Fais-moi, Jésus, savourer ton amour ;

Sois mon rocher, mon guide et ma lumière,

Ma confiance, ô Jésus, chaque jour !

70.            Cantique 70

Cantique 70 strophe 1

Si je ne puis sonder ta grâce,

Jésus, ni l'amour de ta croix,

Pourtant j'en goûte l'efficace

Et je me repose sur toi.

Du ciel tu me vois sur la terre

Où je vis comme un étranger,

Mais je ne suis plus solitaire ;

Ta brebis n'est pas sans Berger !

Tu me connais mieux que moi-même ;

Bon Berger, tu prends soin de moi ;

Tu m'as montré combien tu m'aimes ;

Par amour tu mourus pour moi.

Cantique 70 strophe 2

Dans mon cœur, tu fais ta demeure,

Il n'a pas de secret pour toi :

S'il chante, s'il gémit, s'il pleure,

Seigneur, tu sais toujours pourquoi.

À la nuit succède l'aurore,

À l'orage, le ciel serein,

Après les pleurs, il chante encore

L'hymne d'amour du pèlerin.

Tu me connais etc.

Cantique 70 strophe 3

Oh ! combien ils sont illusoires

Les espoirs d'un monde trompeur !

Loin de lui je fuis vers la gloire

Où tout est paix, repos, bonheur.

Tout passe, mais ton cœur qui m'aime

M'attend au plus doux des séjours,

Et ton amour reste le même

Hier, aujourd'hui, demain, toujours.

Tu me connais etc.

71.            Cantique 71

Cantique 71 strophe 1

Quel repos céleste, Jésus, d'être à toi !

À toi pour la mort et la vie,

Dans les jours mauvais de chanter avec foi :

Tout est bien, ma paix est infinie.

Quel repos, quel repos,

Quel repos, quel céleste repos !

Cantique 71 strophe 2

Quel repos céleste, mon fardeau n'est plus !

Libre par le sang du Calvaire...

Tous mes ennemis, Jésus les a vaincus :

Gloire et louange à Dieu notre Père !

Quel repos, etc.

Cantique 71 strophe 3

Quel repos céleste, tu conduis mes pas,

Tu me combles de tes richesses,

Dans ton grand amour, chaque jour tu sauras

Déployer envers moi tes tendresses.

Quel repos, etc.

Cantique 71 strophe 4

Quel repos céleste, quand enfin, Seigneur,

Auprès de toi j'aurai ma place !

Après les travaux, les combats, la douleur,

À jamais je pourrai voir ta face.

Quel repos, etc.

72.            Cantique 72

Cantique 72 strophe 1

Oui, ta fidélité, Dieu notre Père,

N'a jamais d'ombre ni de changement.

Tu es le Même, en ta bonté j'espère,

Tu as compassion de ton enfant.

Oui ta fidélité,

Est pour l'éternité,

Chaque matin, tu préviens nos besoins.

Pour nous jamais ta bonté ne se lasse

Et ta fidélité est notre appui.

Cantique 72 strophe 2

Et quand ma faible voix à toi s'adresse,

Je sais qu'à mon appel tu répondras,

Que ton regard sur ton enfant s'abaisse,

Que ton secours jamais ne manquera.

Oui ta fidélité, etc.

Cantique 72 strophe 3

Oui sur ton cœur, Seigneur, sur ta tendresse

Je puis compter toujours à chaque pas.

De la jeunesse à la blanche vieillesse,

Ton bras fidèle et fort me portera.

Oui ta fidélité, etc.

73.            Cantique 73

Cantique 73 strophe 1

Sur toi seul, ô Dieu, mon Père,

Se repose en paix mon cœur.

Que peut tenter l'Adversaire

Contre toi, mon Protecteur ?

L'Éternel est ma lumière,

De qui donc aurais-je peur ?

Cantique 73 strophe 2

Réponds, Seigneur, dans ta grâce,

Au plus cher de tous mes vœux.

Fais-moi contempler ta face,

Ta beauté dans le Saint lieu.

Oui, j'aspire à cette place

Chaque jour, Seigneur, mon Dieu.

Cantique 73 strophe 3

Au jour sombre et difficile,

Tu m'élèves jusqu'à toi,

Tu me caches en ton asile,

Toi, le Rocher de ma foi,

Et mon cœur heureux, tranquille,

Peut se réjouir en toi. Amen.

74.            Cantique 74

Cantique 74 strophe 1

À Dieu seul remettons tous nos besoins

car il prend soin de nous.

Que notre cœur ne se trouble point,

en lui confions-nous.

Regardez les oiseaux du ciel,

ils ne sèment ni ne moissonnent,

ni n'assemblent dans les greniers,

mais tout vient du céleste Père.

Cantique 74 strophe 2

À Dieu seul remettons tous nos besoins

car il prend soin de nous.

Que notre cœur ne se trouble point,

en lui confions-nous.

Étudiez le lis des champs,

il ne travaille ni ne file,

même Salomon dans sa gloire

n'a pas revêtu sa parure.

À Dieu etc.

75.            Cantique 75

Cantique 75 strophe 1

L'Éternel est mon Berger,

Je n'aurai point de disette ;

Je me laisse diriger

Par sa fidèle houlette.

Cantique 75 strophe 2

Il me fait goûter la paix

Au milieu des prés fertiles,

Et sous sa garde je pais

Le long des ruisseaux tranquilles.

Cantique 75 strophe 3

Je ne craindrai aucun mal,

Quand je traverserais même

De la mort le sombre val ;

Mon secours vient de Dieu même.

Cantique 75 strophe 4

Car il marche près de moi

Dans cette vallée obscure ;

Son bâton chasse l'effroi,

Sa houlette me rassure.

Cantique 75 strophe 5

Oui, la grâce et la bonté

M'accompagnent d'heure en heure.

Et de mon Dieu la cité

Sera toujours ma demeure.

76.            Cantique 76

Cantique 76 strophe 1

Paix ! douce paix ! et mes nombreux péchés ?

Ton sang, Jésus, les a tous effacés.

Cantique 76 strophe 2

Paix ! douce paix ! pressé par mes travaux ?

Ta volonté, Jésus, c'est mon repos.

Cantique 76 strophe 3

Paix ! douce paix ! dans ma grande douleur ?

Toi seul, Jésus, tu consoles mon cœur.

Cantique 76 strophe 4

Paix ! douce paix ! à l'heure de la mort ?

Jésus Christ vainqueur nous conduit au port.

Cantique 76 strophe 5

Paix ! douce paix ! à l'heure de la mort ?

Jésus Christ vainqueur nous conduit au port.

77.            Cantique 77

Cantique 77 strophe 1

En toi, Seigneur, j'ai mis ma confiance,

Tu me connais, je t'appartiens.

Tu m'as suivi dès ma plus tendre enfance,

Tu m'as comblé de tous tes biens.

Qu'aurais-je à craindre ?

Rien ne m'intimide,

Tu marches devant moi,

Ta voix me guide.

Quand tout m'oppresse,

C'est ta tendresse

Qui me porte et m'encourage sans cesse.

En toi, Seigneur, j'ai mis ma confiance,

Tu me connais, je t'appartiens.

Cantique 77 strophe 2

En toi, Seigneur, j'ai mis mon espérance

Pour aujourd'hui et pour demain.

Car ton appui, appui sans défaillance,

M'est assuré dans mon chemin,

Qu'elle est sereine

Et de force pleine,

La route du chrétien,

Malgré ses peines.

Tu me libères,

Me désaltères,

Tu m'écoutes, me réponds comme un Père.

En toi, Seigneur, j'ai mis mon espérance

Pour aujourd'hui et pour demain.

78.            Cantique 78

Cantique 78 strophe 1

Chaque instant de chaque jour qui passe

En Jésus je puis me confier ;

Cet Ami que jamais rien ne lasse,

Me soutient, sait me fortifier,

Et son cœur si patient, si tendre

Sait pourvoir aux besoins de ma foi ;

À Lui seul j’ai appris à m’attendre

Et je sais qu’Il s’occupe de moi.

Cantique 78 strophe 2

Aide-moi à n’avoir confiance

Qu’en Toi seul, mon Maître, mon Seigneur.

Tu connais toutes mes défaillances ;

Mais je suis toujours dans ta faveur.

Et ton cœur si patient, si tendre

Sait pourvoir aux besoins de ma foi ;

À Toi seul j’ai appris à m’attendre :

Je sais que Tu t’occupes de moi.

Cantique 78 strophe 3

Prends ma main, tiens-moi quand je chancelle ;

Le chemin est sombre et rocailleux.

Oh ! donne-moi de t’être fidèle,

Conduis-moi jusqu’au séjour des cieux.

Et ton cœur si patient, si tendre

Sait pourvoir aux besoins de ma foi ;

À Toi seul j’ai appris à m’attendre :

Je sais que Tu t’occupes de moi.

79.            Cantique 79

Cantique 79 strophe 1

J'ai mis ma confiance

En toi Seigneur Jésus,

Tu es mon espérance

Et mon parfait salut.

Ta mort expiatoire,

Ton amour et ta paix,

(Me donnent la victoire,

Le bonheur à jamais). (bis)

Cantique 79 strophe 2

Ton œuvre merveilleuse

Proclame ta bonté.

Si grande et précieuse

Pour moi ton racheté.

Que ton Esprit me guide

Dans le seul vrai chemin,

(Auprès des eaux limpides,

Toujours tenant ta main). (bis)

Cantique 79 strophe 3

En toi Sauveur fidèle,

Je marche par la foi,

Et ta voix me rappelle

De vivre tout pour toi.

Par ta douce présence

Tu seras mon soutien,

(Et ton amour immense

Me comblera de biens.) (bis)

81.            Cantique 81

Cantique 81 strophe 1

Je me confie en toi.

Je sais que tu es mon Dieu.

Mon avenir est dans ta sûre main,

Oui, dans ta sûre main.

Cantique 81 strophe 2

Je te bénis, Seigneur

Tu es mon puissant Sauveur.

Oui, ton amour pour moi dure à toujours,

Pour moi dure à toujours.

82.            Cantique 82

Cantique 82 strophe 1

Je n'aurai point de disette

Christ est mon Berger.

Sous sa divine houlette,

Il n'est nul danger.

Dans ses riches pâturages,

Chaque jour nourri,

Sous de bienfaisants ombrages,

Je suis à l'abri.

Quel Berger tendre et fidèle !

Gardé dans sa main, le long du chemin,

Jusqu'en la vie éternelle,

À l'abri sous son aile,

Quel repos divin !

Cantique 82 strophe 2

Le long des aimables rives,

Des calmes ruisseaux,

Il me mène aux sources vives

Des paisibles eaux.

Il nourrit mon âme avide

Du céleste pain ;

En son nom l'Esprit me guide

Dans un sûr chemin.

Quel Berger tendre et fidèle etc.

Cantique 82 strophe 3

Et dans la sombre vallée

Il est mon gardien ;

Sa grâce m'est assurée,

Je ne craindrai rien.

Sa présence et sa Parole,

Chassent la frayeur,

Et sa houlette console

De toute douleur.

Quel Berger tendre et fidèle etc.

83.            Cantique 83

Cantique 83 strophe 1

C'est à l'ombre de tes ailes

Qu'est le vrai repos ;

Là plus de douleurs cruelles,

Là plus d'angoisses mortelles,

Là plus d'écrasants fardeaux :

C'est le vrai repos !

Là plus d'écrasants fardeaux :

C'est le vrai repos !

Vrai repos, vrai repos, paix parfaite,

paix parfaite, et bonheur, bonheur,

Sous les ailes du Seigneur !

Vrai repos, vrai repos, paix parfaite,

paix parfaite, et bonheur, bonheur,

Sous les ailes du Seigneur !

Cantique 83 strophe 2

C'est à l'ombre de tes ailes

Qu'on trouve la paix...,

Les oiseaux dans leurs nids frêles,

Sous les plumes maternelles,

Ne s'épouvantent jamais :

Ils dorment en paix !

Ne s'épouvantent jamais :

Ils dorment en paix !

Vrai repos, etc.

Cantique 83 strophe 3

C'est à l'ombre de tes ailes

Qu'est le vrai bonheur.

Toutes choses sont nouvelles,

Et c'est la vie éternelle,

Que d'être près de ton cœur !

C'est le vrai bonheur,

Que d'être près de ton cœur,

C'est le vrai bonheur !

Vrai repos etc.

84.            Cantique 84

Cantique 84 strophe 1

Je connais un guide infaillible

Qui, constamment, veille sur moi ;

Sur ses pas je poursuis, paisible,

L'heureuse course de la foi.

Conduit par toi, céleste Guide,

Je me dirige vers les cieux ;

Et mon sentier, sous ton égide,

Devient toujours plus radieux.

Cantique 84 strophe 2

Si parfois ma route est obscure,

Sans un seul rayon lumineux,

Sa voix me dit : « Point de murmures !

Sur ton guide fixe les yeux ».

Conduit par toi, céleste Guide, etc.

Cantique 84 strophe 3

Quand au-dehors Satan m'assaille,

Quand au-dedans je lutte en vain,

Mon guide, au fort de la bataille,

Me dit : « Je suis là, ne crains rien ».

Conduit par toi, céleste Guide, etc.

Cantique 84 strophe 4

Ainsi, tout au long de la route,

Hier, aujourd'hui, jusqu'à la fin,

Près du guide, je ne redoute

Ni pleurs, ni chute, ni chagrin.

Conduit par toi, céleste Guide, etc.

85.            Cantique 85

Cantique 85 strophe 1

C'est toi Jésus, Pain de vie,

qui me nourris jour par jour,

Manne céleste et bénie,

C'est ton merveilleux amour.

Pain de vie, Pain de vie,

Don du ciel toujours nouveau, (nouveau),

Tu me nourris, Pain d'en-haut.

Cantique 85 strophe 2

C'est encore toi, Source vive,

Le secours du pèlerin.

Il puise, il boit, et ravive

Son cœur le long du chemin

Source vive, (bis)

Don du ciel toujours nouveau,

Tu jaillis sur moi d'en-haut.

Cantique 85 strophe 3

Âmes toujours altérées

Qui cherchez de fraîches eaux,

Aux citernes crevassées

Préférez les clairs ruisseaux.

Ô rosées, (bis)

Don du ciel toujours nouveau,

Descendez sur nous d'en-haut.

Cantique 85 strophe 4

À Ton amour je me fie,

Que me faudrait-il de plus ?

Rien, non, rien ne rassasie

Ici-bas, que toi, Jésus.

Pain de vie, Pain de vie,

Don du ciel toujours nouveau,

Je te bénis, Pain d'en-haut.

86.            Cantique 86

Sa grâce me suffit, (bis)

Car dans ma faiblesse,

Sa force s'accomplit. (bis)

87.            Cantique 87

Cantique 87 strophe 1

Je sais que Jésus me protège,

Sur la route où je dois marcher,

De tout danger et de tout piège.

N'est-il pas un guide, un rocher ?

Cantique 87 strophe 2

Je sais que mon Sauveur me donne

La vie et l'immortalité ;

Je sais, je sais qu'il me pardonne,

Pour le temps et l'éternité.

Cantique 87 strophe 3

Je sais par sa sainte Parole,

Message doux et consolant,

Qu'après la mort, l'esprit s'envole

Vers le Seigneur en un instant.

Cantique 87 strophe 4

Je sais qu'il me garde une place

Là-haut dans ses divins palais ;

Là je contemplerai sa face

Sans aucune ombre et pour jamais.

Cantique 87 strophe 5

Je sais que bientôt sur la terre,

Avec ses saints, Christ régnera ;

Et son Église, ô doux mystère,

Sa gloire alors partagera.

88.            Cantique 88

L'Éternel te bénisse,

L'Éternel te bénisse et te garde !

Fasse lever la lumière,

la lumière de sa face,

de sa face sur toi, sur toi !

Use de grâce envers toi,

et te donne la paix !

Et te donne la paix !

Amen.

89.            Cantique 89

Cantique 89 strophe 1

« Je suis tous les jours avec vous

Jusqu'à la fin des temps. »

Voilà ce qu'a promis pour nous

Jésus en nous quittant.

Oui c'est lui, le Sauveur divin,

Qui veut dans son amour

Être avec nous jusqu'à la fin,

Avec nous pour toujours.

Cantique 89 strophe 2

Tu es avec nous dans les pleurs

Comme dans le danger,

Et tu nous tiens près de ton cœur

Pour nous encourager.

La seule source de la joie,

C'est toi Sauveur puissant ;

Qu'heureux en toi, nos cœurs te soient

Toujours reconnaissants.

Cantique 89 strophe 3

Seigneur Jésus, accorde-nous

De te voir par la foi

Et de demeurer jusqu'au bout

Toujours bien près de toi.

Bientôt dans le ciel à jamais,

Nous verrons ta beauté.

Là-haut nous serons dans la paix,

Toujours à ton côté.

90            Cantique 90

Cantique 90 strophe 1

Toi, tu restes le même

Et sur ton cœur qui m'aime

Je puis compter toujours. (bis)

Tout change sur la terre,

Sa gloire est éphémère,

Toi seul est mon recours. (bis)

Cantique 90 strophe 2

Toi, tu restes le même,

Et ce que ta main sème

C'est pour mon bien, Seigneur, (bis)

Le sourire du monde

Passera comme l'onde :

C'est un masque trompeur. (bis)

Cantique 90 strophe 3

Toi, tu restes le même,

Ta puissance suprême

Toujours m'entourera. (bis)

Dans les jours de détresse

Et jusqu'en la vieillesse

Ton bras me portera. (bis)

Cantique 90 strophe 4

Toi, tu restes le même,

Aussi mon cœur qui t'aime

Veut s'assurer en toi. (bis)

À l'abri de ton aile,

Sauveur tendre et fidèle...

Rien de meilleur pour moi. (bis)

91.            Cantique 91

Cantique 91 strophe 1

Sur cette terre aride,

Je serais seul, étranger,

Si je n'avais pour guide

Jésus le divin Berger.

Il se tient près de moi ; son cœur comprend le mien ;

En lui je me confie et tout est bien, très bien !

Je dis tout à Jésus, et toujours il m'entend ;

Il répond plein d'amour et j'écoute humblement.

Il suffit, avec lui, d'un petit entretien :

Le cœur s'emplit de joie et tout est bien, très bien !

Cantique 91 strophe 2

Oh ! que j'aime à l'entendre,

Quand sa voix parle à mon cœur

De son amour si tendre

Qui seul fait tout mon bonheur !

Ce merveilleux amour est le plus doux lien ;

À lui je m'abandonne et tout est bien, très bien !

Je dis tout à Jésus, etc.

Cantique 91 strophe 3

Si d'un sombre nuage

Mon ciel se couvre parfois,

Même au sein de l'orage

Se fait entendre sa voix ;

Elle me dit alors : Sois en paix, ne crains rien !

Aussitôt l'azur brille et tout est bien, très bien !

Je dis tout à Jésus, etc.

Cantique 91 strophe 4

Et si tous ceux que j'aime

M'abandonnaient ici-bas,

Jésus, l'Ami suprême,

Ne me suffirait-il pas ?

Appuyé sur son bras, sûr et puissant soutien,

Je ne suis jamais seul et tout est bien, très bien !

Je dis tout à Jésus, etc.

92.            Cantique 92

Cantique 92 strophe 1

Mon salut, ma nourriture,

Mon parfait bonheur,

Le guide en qui je m'assure :

C'est toi seul, Seigneur.

En moi ta Parole opère,

M'occupant de toi,

De toi, l'Envoyé du Père,

Qui mourus pour moi.

Cantique 92 strophe 2

Ô Rédempteur secourable,

Quand tu m'as trouvé,

J'étais perdu, misérable,

Ta main m'a sauvé,

Et, dans ma grande faiblesse,

J'éprouve en tout temps

Les secours de ta tendresse

Et tes soins constants.

Cantique 92 strophe 3

La paix, la vie éternelle,

Sont la part des tiens ;

Ta faveur continuelle

Me comble de biens.

Par la foi de l'Évangile,

Mon cœur transformé

Se repose en toi tranquille,

Sauveur bien-aimé !

93.            Cantique 93

Christ est mon rocher, ma lumière et mon Sauveur :

Je ne crains rien.

Il est mon rempart et mon ferme soutien,

De qui pourrais-je avoir peur ?

Même si la tempête fait rage,

Au plus fort de l'orage,

Si mon cœur est troublé,

S'il venait à douter, accablé,

Dieu ranime toujours mon courage,

Et je suis consolé.

Je me confie en mon Sauveur.

Qu'un chant s'élève de tout mon cœur

À toi, Jésus, mon Rédempteur !

Je me confie en mon Sauveur.

Qu'un chant s'élève de tout mon cœur

À toi, Jésus, mon Rédempteur ! Amen.

94.            Cantique 94

Cantique 94 strophe 1

Dieu seul est ma retraite,

Mon rocher, mon lieu fort,

Il peut, dans la tempête,

Me guider vers le port.

Souvent dans la détresse

Ma voix s'élève à lui ;

Quand le danger me presse,

Lui seul est mon appui.

Dieu de délivrance,

Dieu de fidélité,

Que tes enfants reconnaissants célèbrent ta bonté !

Cantique 94 strophe 2

Ô Seigneur, tu m'éclaires

Dans la plus sombre nuit,

Conduit par ta lumière,

Mon cœur en paix te suit.

Que même une muraille

S'élève devant moi,

Que l'ennemi m'assaille,

Tout tombe devant toi.

Dieu de délivrance, etc.

Cantique 94 strophe 3

Tu rends ma voie parfaite,

Ta force me soutient,

Mon âme satisfaite

Jouit de tous tes biens.

Quand mon cœur est docile,

Tu me mènes plus haut,

Rendant mes pieds agiles,

Et léger mon fardeau.

Dieu de délivrance, etc.

95.            Cantique 95

Cantique 95 strophe 1

Dieu voit ma vie entière,

Il a ses plans d'amour.

Sur moi, sur ma carrière,

Il veille chaque jour.

Je ne sais rien d'avance.

Mais il me conduira.

En toutes circonstances,

Sa grâce suffira.

Cantique 95 strophe 2

Voyez, dit l'évangile,

L'oiseau, le lis des champs.

Leur vie est bien fragile,

Dieu y veille pourtant.

Puisque sa providence

Les garde et les nourrit,

J'ai pleine confiance,

Sa grâce me suffit.

Cantique 95 strophe 3

Puisque, doux privilège,

Ma vie est dans sa main,

Pourquoi m'inquiéterais-je

Encore du lendemain ?

À chaque jour sa peine,

C'est Jésus qui l'a dit,

La chose est bien certaine :

Sa grâce me suffit.

96.            Cantique 96

Cantique 96 strophe 1

J’ai tout remis entre tes mains :

Ce qui m’accable et qui me peine,

Ce qui m’angoisse et qui me gêne,

Et le souci du lendemain.

J’ai tout remis entre tes mains. (bis)

Cantique 96 strophe 2

J’ai tout remis entre tes mains :

Le lourd fardeau traîné naguère,

Ce que je pleure, ce que j’espère,

Et le pourquoi de mon destin.

J’ai tout remis entre tes mains. (bis)

Cantique 96 strophe 3

J’ai tout remis entre tes mains :

Que ce soit la joie, la tristesse,

La pauvreté ou la richesse,

Et tout ce qu’à ce jour j’ai craint.

J’ai tout remis entre tes mains. (bis)

Cantique 96 strophe 4

J’ai tout remis entre tes mains :

Que ce soit la mort ou la vie,

La santé ou la maladie,

Le commencement et la fin.

J’ai tout remis entre tes mains. (bis)

97.            Cantique 97

Cantique 97 strophe 1

Près de toi, dans le silence,

Je savoure la douceur

De ta divine présence,

Jésus, précieux Sauveur.

En toi mon âme est tranquille,

N'es-tu pas le bon Berger ?

En toi je trouve un asile

Et ne crains aucun danger.

Cantique 97 strophe 2

Lorsque grondent les orages,

Tu me couvres de ta main,

Et dans les sombres passages

Tu me caches dans ton sein.

J'ai la paix, la délivrance,

Que désirer de meilleur ?

Seigneur, goûter ta présence,

Voilà le parfait bonheur.

Cantique 97 strophe 3

À tes pieds, Seigneur, j'oublie

Le monde et sa vanité.

De toi mon âme est remplie,

Merveilleuse intimité !

Oui, Seigneur, c'est là ma place,

Près de toi je veux rester,

Afin de goûter ta grâce

Jusqu'au jour d'éternité.

98.            Cantique 98

Cantique 98 strophe 1

Non, rien en ma personne

N'est digne d'être aimé ;

Ce que Jésus me donne

Peut seul être estimé.

Jésus est ma justice,

Ma gloire, mon appui ;

Il m'aime, il m'est propice,

Et je puis tout par lui.

Cantique 98 strophe 2

Nul ne peut à mon âme

Disputer son bonheur.

Ni l'enfer ni sa flamme

Ne troublent plus mon cœur.

Le Seigneur, juste Juge,

Est mon plus tendre ami ;

Son cœur est le refuge

Où je fuis l'ennemi.

Cantique 98 strophe 3

Oui, malgré la tempête,

Jésus, à qui je suis,

Toujours sous sa houlette

Gardera sa brebis.

Faudrait-il pour mon Maître

Perdre tout ici-bas,

Toujours je pourrais être

Paisible dans ses bras.

99.            Cantique 99

Jésus peut me garder debout,

Il me tiendra dans sa main,

Il gardera mes pas sur le chemin

Jusqu'à l'arrivée au séjour divin.

Oui, Jésus peut, oui, Jésus peut,

Jésus peut me garder debout.

100.            Cantique 100

Cantique 100 strophe 1

Tu n'es pas seul ; ton Dieu, ton tendre Père,

Tient dans sa main ta vie et ton destin.

Tu n'es pas seul ; ici-bas sur la terre,

Dieu prévoit pour ton bien chaque lendemain.

Vers lui lève les yeux,

Il voit du haut des cieux.

Il entend tes soupirs lorsque tu pries ;

Tu n'es pas seul ; jamais Dieu ne t'oublie,

Il veille avec amour

Sur toi chaque jour.

Cantique 100 strophe 2

Tu n'es pas seul ; toujours, quoi qu'il advienne,

Aux jours heureux comme en l'adversité.

Tu n'es pas seul ; mets ta main dans la sienne,

Ton âme gardera sa sérénité.

La grâce et le bonheur

Resteront dans ton cœur

Et t'accompagneront toute ta vie.

Tu n'es pas seul ; la présence bénie

De Christ à ton côté

Te donne la paix.

101.            Cantique 101

Cantique 101 strophe 1

Dans mon désir intense

D'être par toi vainqueur,

Je cherche ta présence,

Ô mon puissant Sauveur.

Sitôt que je m'approche

De toi, céleste Ami,

Tu me mets sur la roche

Où je suis à l'abri.

Oui, confiant, je m'approche,

Humblement, je m'approche.

De toi, Seigneur, céleste Ami,

Ô Jésus, je m'approche.

Cantique 101 strophe 2

J'ai soif de te connaître,

De t'aimer toujours plus,

De n'avoir d'autre Maître,

Que toi seul, ô Jésus.

De toi donc je m'approche ;

Affermis, ô Seigneur,

Mes pieds sur cette roche

Pour que je sois vainqueur.

Oui, confiant, je m'approche,

Humblement, je m'approche.

Pour demeurer toujours vainqueur,

Ô Jésus, je m'approche.

Cantique 101 strophe 3

Tu es ma forteresse

Mon berger, mon gardien.

Tu veux que je m'approche,

Que je mette avec foi

Le pied sur cette roche

Où l'on vit près de toi.

Oui, confiant, je m'approche,

Humblement, je m'approche.

Pour demeurer toujours en toi,

Ô Jésus, je m'approche.

102.            Cantique 102

Cantique 102 strophe 1

Pèlerin sur cette terre,

Je m'avance vers le ciel

Vers le pays de lumière,

Séjour éternel !

Ici, d'ennemis sans nombre

Je me vois environné,

Ma route souvent est sombre,

Mais je suis aimé.

Cantique 102 strophe 2

Aimé du plus tendre Père

Qui me conduit en chemin,

Et dirigé ma carrière

Par sa sûre main.

Pendant l'épreuve et l'orage,

Dans l'angoisse et la douleur,

Sa voix me dit : « Prends courage,

Je suis ton Sauveur ! »

Cantique 102 strophe 3

Travailler pour un tel Maître,

Le servir en L'attendant,

Apprendre à mieux le connaître

En le contemplant !

Quel bonheur incomparable,

Et qu'il est heureux mon sort !

Oui, mon Sauveur adorable

Me conduit au port !

103.            Cantique 103

Cantique 103 strophe 1

En toi j'ai trouvé toute chose,

Ô mon Sauveur !

Et c'est en paix que je repose

Près de ton cœur.

Loin de toi, dans l'indifférence,

J'étais perdu sans espérance :

Tu m'apportas la délivrance,

Le vrai bonheur.

Cantique 103 strophe 2

Au milieu du désert aride

Que je parcours,

Tu veux, Seigneur, être mon guide

Et mon secours,

Tu m'entoures de ta tendresse,

Tu remplis mon cœur d'allégresse,

À ton amour je peux sans cesse

Avoir recours.

Cantique 103 strophe 3

Jusqu'au terme de mon voyage

En ces bas lieux,

Tu me donnes force et courage ;

Et vers les cieux,

Je marche gardé par ta grâce,

Par ta bonté que rien ne lasse,

Sous le doux regard de ta face,

Toujours joyeux.

104.            Cantique 104

Ne crains rien, car je suis avec toi,

Ne promène pas des regards inquiets ;

Ne crains rien, car je suis avec toi ; car je suis ton Dieu, ton Dieu.

Je te fortifie, je viens à ton secours, à ton secours,

Je te soutiens de ma droite triomphante.

105.            Cantique 105

Cantique 105 strophe 1

Ah ! si ton sang, si ta mort, si ta vie,

Ne me disaient ta clémence infinie,

Où trouverai-je, au sein de ma misère,

Force et lumière ?

Cantique 105 strophe 2

Où trouverais-je une telle tendresse ?

À quel ami confier ma tristesse ?

C'est en toi seul que j'ai mon espérance,

Dans ma souffrance.

Cantique 105 strophe 3

Je te bénis de ta grâce éternelle,

Toi qui m'élus, toi mon Sauveur fidèle,

Qui veut conduire à la paix glorieuse

Mon âme heureuse !

106.            Cantique 106

Cantique 106 strophe 1

L'Éternel seul est ma lumière,

Ma délivrance et mon appui :

Qu'aurai-je à craindre sur la terre,

Puisque ma force – est toute en lui ? (bis)

Cantique 106 strophe 2

Pour m'assaillir, quand une armée

Autour de moi se rangerait,

Sans effroi, sans être alarmée,

Mon âme en Dieu – s'assurerait. (bis)

Cantique 106 strophe 3

Son bras puissant, à ma requête,

Un prompt secours me prêtera,

Et dans le fort de la tempête,

Sur un rocher – m'élèvera. (bis)

Cantique 106 strophe 4

Tu me dis de chercher ta face,

Et je la cherche Ô Dieu vivant !

Dans ta présence, par ta grâce,

J'apprends de toi – diligemment. (bis)

Cantique 106 strophe 5

Mes yeux verront la délivrance

Que mon Sauveur m'accordera ;

Aussi mon cœur, plein d'assurance,

En l'attendant – s'affermira. (bis)

107.            Cantique 107

Tous ceux qui se confient en toi – se réjouiront. (bis)

Tous ceux qui se confient en toi se réjouiront.

108.            Cantique 108

Cantique 108 strophe 1

Oui, ta fidélité, Dieu secourable,

Plus ferme que les monts, dure à toujours ;

Tout le long du chemin, grâce ineffable,

Mon âme trouve en toi force et secours.

Dieu de fidélité, de paix, de vérité,

Ton doux regard toujours veille sur moi ;

Tu m'as aimé, Seigneur, de toute éternité,

Dieu de fidélité, Dieu de ma foi.

Cantique 108 strophe 2

Les astres dans les cieux et, sur la terre,

Tes œuvres en tout lieu chantent en chœur

De ton pouvoir divin, le grand mystère,

Proclament ta grandeur, Dieu créateur.

Dieu de fidélité, etc.

Cantique 108 strophe 3

L'Esprit dit à mon cœur : « Poursuis ta course,

Les regards sur Jésus, ô pèlerin !

De ta paix, ton bonheur, il est la source,

Il se tient près de toi dans le chemin. »

Dieu de fidélité, etc.

Cantique 108 strophe 4

Auprès de toi, Seigneur, la grâce abonde,

Le pardon, le salut, ta douce paix ;

De tes dons merveilleux l'Esprit m'inonde,

Déversant sur mes pas mille bienfaits !

Dieu de fidélité, etc.

109.            Cantique 109

Cantique 109 strophe 1

Jésus est mon divin Berger,

Réjouis-toi, mon âme !

Seul Il délivre du danger,

Tout en moi Le réclame !

Cantique 109 strophe 2

Non, je ne manquerai de rien,

Car, ô grâce infinie,

Jésus est l'Ami, le Gardien,

En qui je me confie.

Cantique 109 strophe 3

Jour après jour Il me conduit

Dans Ses verts pâturages ;

De son amour Il me nourrit,

Sous Ses divins ombrages.

Cantique 109 strophe 4

Je ne craindrai donc aucun mal

Quand, au bout du voyage,

Il me faudrait du sombre val,

Franchir le noir passage.

Cantique 109 strophe 5

Toujours sa grâce et son amour,

Me suivront sur la terre ;

Mais tout sera, dans Son séjour,

Paix, gloire, amour, lumière !

110.            Cantique 110

Cantique 110 strophe 1

Vers la maison du Père

Tendrement ta main me conduit,

Vers la maison du Père,

À travers les jours et les nuits.

Je poursuis ma route, suivant le chemin

Qui monte vers la lumière.

Et si parfois l'effort semble vain

Ta voix me dit : « Persévère ».

Cantique 110 strophe 2

Vers la maison du Père

Tendrement ta main me conduit,

Vers la maison du Père,

À travers les jours et les nuits.

Au bout de ma route, en haut du chemin,

Seigneur, tu m'attends toi-même ;

Dans tout l'éclat d'un brillant matin,

Je saurai combien tu m'aimes.

111.            Cantique 111

Cantique 111 strophe 1

À mon Dieu j'abandonne

Ma vie et ma personne,

Mes projets et mes vœux.

Sans lui rien ne prospère ;

Sans mon céleste Père,

Rien ne saurait me rendre heureux.

Cantique 111 strophe 2

J'attends tout de sa grâce

Qui jamais ne se lasse,

Et je regarde à lui.

Quand le péril me presse,

Il connaît ma détresse,

Et son amour est mon appui.

Cantique 111 strophe 3

Oui, mon âme est tranquille ;

Je trouve un sûr asile,

Ô Seigneur, dans ton sein.

Et bientôt cette vie

Pour moi sera suivie

D'une félicité sans fin.

112.            Cantique 112

Cantique 112 strophe 1

À mon Dieu j'abandonne

Ma vie et ma personne,

Mes projets et mes vœux.

Sans lui rien ne prospère ;

Sans mon céleste Père,

Rien ne saurait me rendre heureux.

Cantique 112 strophe 2

J'attends tout de sa grâce

Qui jamais ne se lasse,

Et je regarde à lui.

Quand le péril me presse,

Il connaît ma détresse,

Et son amour est mon appui.

Cantique 112 strophe 3

Oui, mon âme est tranquille ;

Je trouve un sûr asile,

Ô Seigneur, dans ton sein.

Et bientôt cette vie

Pour moi sera suivie

D'une félicité sans fin.

113.            Cantique 113

Cantique 113 strophe 1

Pourquoi ces soucis ? dit le Seigneur dans l'Évangile.

Regardez le lis, il ne travaille ni ne file...

Puisqu'à chaque jour suffit sa peine

Je demeure confiant.

Oui, pour moi la promesse est certaine :

Dieu prend soin de son enfant.

Cantique 113 strophe 2

Pourquoi ces tourments, Dieu n'est-il pas toujours le même ?

Regardez l'oiseau, il ne moissonne ni ne sème.

Puisqu'à chaque jour suffit sa peine

Je demeure confiant etc.

Cantique 113 strophe 3

C'est Dieu qui pourvoit à tout dans son amour suprême,

Et mon chemin chaque jour est tracé par lui-même.

Puisqu'à chaque jour suffit sa peine

Je demeure confiant etc.

Cantique 113 strophe 4

Cherchons en premier : Dieu, son royaume et sa justice,

Et comptons sur sa grâce dans tout notre service.

Puisqu'à chaque jour suffit sa peine

Je demeure confiant etc.

114.            Cantique 114

Oui, mon Dieu est toujours fidèle, (bis)

Et sa fidélité me suit.

115.            Cantique 115

Cantique 115 strophe 1

Oui, tout est bien,

Ô mon âme, ne crains rien,

L'amour suprême veut ton seul bien.

Les flots, les vents,

Il les mesure à son enfant.

Dieu, toujours le même, veille sur nous tendrement.

Dans nos détresses,

Il nous soutient sans cesse.

Son grand amour

Veille nuit et jour.

Par nos douleurs,

Il veut former nos cœurs ;

Car Dieu comprend,

Il entend, Il délivre toujours.

Attends son heure,

Sa promesse demeure

Jusqu'au grand jour.

Cantique 115 strophe 2

Oui, tout est bien,

Car j'ai Dieu pour mon soutien,

Et sous son aile je ne crains rien.

Aucun malheur

Ne peut ravir notre bonheur,

Quand on a le ciel et Dieu lui-même dans le cœur.

Dans nos détresses etc.

Cantique 115 strophe 3

Oui, tout est bien,

Car Jésus a dit aux siens ;

Petit troupeau, ne crains, ne crains rien,

Je reviendrai,

Auprès de moi, je vous prendrai,

Ma gloire éternelle bientôt vous contemplerez.

Dans nos détresses, etc.

116.            Cantique 116

Cantique 116 strophe 1

Mon Dieu est si bon, il prend bien soin de moi :

C'est un Dieu fidèle, il répond à ma foi.

Il veut me garder dans mes difficultés,

Il suffit pour moi de tout lui confier.

Dieu sait si bien ce qui me semble lourd,

Qui me fait mal, me trouble chaque jour.

Il connaît mes besoins, ma peur du lendemain,

Il l'a promis : pour moi tout ira bien.

Cantique 116 strophe 2

Il vit à jamais, c'est un Dieu tout-puissant ;

Il peut délivrer en tout lieu, en tout temps ;

Quand tout semble noir, triste et désespéré,

Je sais que mon Dieu ne m'oubliera jamais.

Dieu sait si bien ce qui me semble lourd, etc.

Cantique 116 strophe 3

Mon Dieu m'aidera, Il conduira mes pas,

Dans les jours de joie comme aux jours de combats.

Non, je ne crains rien, je peux compter sur lui,

Il accomplira tout ce qu'il a promis.

Dieu sait si bien ce qui me semble lourd, etc.

117.            Cantique 117

Cantique 117 strophe 1

Divin Maître, Te connaître, Voilà le vrai bonheur.

Tes richesses, Ta tendresse, Entourent tout mon cœur ;

Dans ma tâche, Sans relâche, Toi seul me réjouis,

Ta présence, Ta puissance, Voilà mon seul appui.

Que mes lèvres bénissent

Le beau nom du Sauveur !

Que de mon cœur jaillissent

Des chants à son honneur !

Oh ! que jamais je n'oublie

Son amour et tous ses bienfaits,

Car en Jésus j'ai la vie

Et le bonheur parfait !

Cantique 117 strophe 2

Dans ta grâce, Tu me traces Le seul chemin étroit,

Pour te suivre Et pour vivre Toujours auprès de toi.

Ta main sûre Me rassure Même au jour du danger,

Toute crainte, Toute plainte Cesse, ô divin Berger.

Que mes lèvres bénissent etc.

Cantique 117 strophe 3

Dans les luttes, Point de chutes, Quand je m'attends à toi.

Ta parole, C'est l'école Où je vis par la foi,

L'assurance Que j'avance Vers ta gloire, Seigneur,

Où tu donnes La couronne Promise à tout vainqueur.

Que mes lèvres bénissent etc.

118.            Cantique 118

Cantique 118 strophe 1

Le Fils de Dieu m'a tant aimé

Qu'il s'est livré pour moi.

Venu sauver l'humanité,

Il fut haï et rejeté,

Cloué sur une croix. (bis)

Cantique 118 strophe 2

Seigneur, ton amour me confond

Car il est merveilleux.

Si fort, si vaste et si profond,

Il remplit tous les horizons

Et l'infini des cieux. (bis)

Cantique 118 strophe 3

Seigneur, ta grâce et ton amour

Me suivront à jamais.

Tu me conduis de jour en jour

Vers toi, jus-qu'au divin séjour

De l'éternelle paix. (bis)

119.            Cantique 119

Cantique 119 strophe 1

C'est notre Dieu qui, lui-même, nous trace

Dans ce désert un sentier pour la foi.

Tu l'as suivi, Seigneur, et par ta grâce,

Nous y marchons, les yeux sur toi.

Cantique 119 strophe 2

Tu nous conduis, chaque étape nouvelle

Nous fait goûter ta constante faveur,

Apprécier ton amour si fidèle

Et la tendresse de ton cœur.

Cantique 119 strophe 3

Il nous suffit d'entendre une parole

Venant de toi – la parole à propos –

Elle encourage et restaure et console,

Et donne à l'âme du repos.

120.            Cantique 120

Cantique 120 strophe 1

Que notre âme se repose

Dans la grâce du Seigneur !

Il pourvoit à toutes choses

Et nous donne le bonheur ;

Il connaît notre faiblesse,

Mais il est notre soutien.

Il nous donne ses richesses,

Son trésor, l'amour divin;

Près du Maître,

Il faut être,

Nous n'y manquerons de rien.

Cantique 120 strophe 2

Que notre âme se confie

En Jésus jour après jour !

Il nous a donné la vie,

Il nous promet son secours.

Sa sagesse, sa tendresse

Sont la part des rachetés.

Jamais sa main ne délaisse

Qui s'attend à sa bonté,

Car lui-même,

Il nous aime

Pour toute l'éternité.

Cantique 120 strophe 3

Que notre âme en lui demeure

Pour porter beaucoup de fruit !

Car voici la dernière heure

Pour lui plaire et le servir.

À sa suite, sur ses traces,

Il dirige nos sentiers.

Dans le monde il nous place

Pour être les messagers

De sa grâce

Efficace,

De sa grande charité.

121.            Cantique 121

Cantique 121 strophe 1

Le Seigneur, le Tout-Puissant, le Dieu d'éternité,

Lui qui règle l'univers, lui qui a tout créé,

Veille dans ce vaste monde sur tous ses enfants,

Il les aime tendrement.

Le grand Dieu d'éternité peut-il penser à moi ?

Daigne-t-il prêter l'oreille à l'appel de ma foi ?

Il le peut et il le veut, son amour est merveilleux,

Il accomplit ce qu'il dit.

Oui, gloire à Dieu !

Cantique 121 strophe 2

Aucun passereau ne tombe sans qu'il l'ait prévu.

Regardez les lis des champs que Dieu a revêtus !

Combien plus se souvient-il de tous ses rachetés

Pour qui Jésus s'est donné.

Le grand Dieu d'éternité peut-il penser à moi ? etc.

Cantique 121 strophe 3

Si parfois de grands problèmes viennent nous troubler,

Prions Dieu qu'il nous éclaire et laissons-nous guider.

Dans les moments les plus sombres il interviendra,

Sa lumière jaillira.

Le grand Dieu d'éternité peut-il penser à moi ? etc.

122.            Cantique 122

Cantique 122 strophe 1

Demain n'est pas à nous-mêmes,

Demain, Seigneur, est à toi.

Comptant sur toi qui nous aimes,

Nous marcherons par la foi.

Force aux moments de faiblesse,

Aide au plus fort du danger,

Ce sont pour nous tes promesses,

Et tu ne saurais changer.

Ce sont pour nous tes promesses,

Et tu ne saurais changer.

Cantique 122 strophe 2

Demain n'est pas à nous-mêmes,

C'est Dieu qui l'a préparé.

Et dans sa bonté suprême,

Il a frayé mon sentier.

Confiant dans sa tendresse,

Guidé par sa voix d'amour,

Oui, pas à pas, je progresse

Vers le céleste séjour.

Oui, pas à pas, je progresse

Vers le céleste séjour.

Cantique 122 strophe 3

Demain n'est pas à nous-mêmes,

Tout est fragile ici-bas,

Mais Jésus-Christ est le même,

Il ne nous laissera pas

Jusqu'à la maison du Père,

Où nous serons bienheureux,

Pour toujours loin de la terre,

Dans la présence de Dieu,

Pour toujours loin de la terre,

Dans la présence de Dieu.

123.            Cantique 123

Toutes choses concourent au bien

de ceux qui aiment Dieu,

de ceux qui sont appelés

selon son dessein.

Toutes choses concourent au bien

de ceux qui aiment Dieu,

oui, tout, tout tout

concourt à leur bien !

124.            Cantique 124

Cantique 124 strophe 1

Soyez en paix, Dieu combat pour ses élus.

Tenez-vous là et voyez son salut.

Soyez en paix, Dieu combat pour ses élus.

Tenez-vous là et voyez son salut.

Il est notre armure, il est notre bouclier,

Une forte tour pour nous protéger,

Il nous tient cachés dans la fente du rocher,

Il nous sauvera du danger.

Croyons en Dieu, notre Seigneur,

Chantons dans la joie et l'allégresse,

Louons notre grand défenseur,

Oui, appuyons-nous sur ses promesses.

C'est lui qui sera le Vainqueur.

Cantique 124 strophe 2

Soyez en paix, le Seigneur est avec nous.

Son bras puissant peut nous tenir debout.

Soyez en paix, le Seigneur est avec nous.

Son bras puissant peut nous tenir debout.

Louons le Seigneur, louons de tout notre cœur,

C'est là notre part et notre bonheur.

Qui s'assure en lui ne peut connaître la peur,

Louons à jamais le Seigneur.

C'est lui qui sera le Vainqueur.

125.            Cantique 125

S'il faut traverser le brûlant désert,

Dieu sait le chemin d'avance,

S'il faut traverser le brûlant désert,

Je suis plein de confiance.

Et chaque jour, de son amour

J'ai la parfaite assurance.

S'il faut traverser le brûlant désert,

Dieu sait le chemin d'avance.

126.            Cantique 126

Cantique 126 strophe 1

Quel bonheur de marcher avec Lui ! (bis)

Il conduira tous les pas

De mon voyage ici-bas.

Quel bonheur de marcher avec Lui !

Cantique 126 strophe 2

Quel bonheur d'avoir un tel Sauveur ! (bis)

Il me garde dans sa main,

Me conduit dans son chemin.

Quel bonheur d'avoir un tel Sauveur !

Cantique 126 strophe 3

Quel bonheur de pouvoir le servir ! (bis)

Il est fidèle et puissant,

Son cœur toujours me comprend.

Quel bonheur de pouvoir le servir !

Cantique 126 strophe 4

Avec Lui montons toujours plus haut ! (bis)

Ne craignons pas le danger,

Jésus est le bon Berger.

Avec Lui montons toujours plus haut !

Cantique 126 strophe 5

Quel bonheur de le bénir sans fin ! (bis)

Car, durant l'Éternité,

Je chanterai sa bonté !

Quel bonheur de le bénir sans fin !

127.            Cantique 127

Cantique 127 strophe 1

Ô Jésus, ta présence

Est si douce à mon cœur,

Me remplissant d'assurance

De paix et de bonheur.

Tu dis à l'âme docile,

Au cœur chargé, travaillé :

Mon joug est bien facile

Et mon fardeau léger.

Oui, Seigneur, ton joug est aisé,

Ton fardeau n'est-il pas léger ?

Le repos que donne ta paix

Vient d'un salut divin et parfait.

Cantique 127 strophe 2

Ô Jésus, ta tendresse

Est si douce à mon cœur.

Dans les moments de tristesse,

Tu viens sécher mes pleurs.

Au lieu du deuil, l'espérance,

Au cœur brisé, douce foi,

Parfaite délivrance

Se trouve auprès de toi.

Oui, Seigneur, ton joug est aisé, etc.

Cantique 127 strophe 3

Ô Jésus, ta présence

Est si douce à mon cœur.

La mort n'a plus de puissance,

Ton amour est vainqueur.

Et lorsqu'au bout du voyage,

Nous atteindrons le saint lieu,

Nous verrons ton visage

De gloire radieux.

Oui, Seigneur, ton joug est aisé, etc.

128.            Cantique 128

Cantique 128 strophe 1

Connaître Dieu, ô merveilleuse grâce,

Sublime part accessible au pécheur !

Déjà goûter dans ce monde où tout passe

La saveur vraie de l'éternel bonheur !

Oh ! qu'il est beau d'aller dans la lumière,

Sur le sentier d'un invisible ami !

La paix du ciel, déjà sur cette terre,

Remplit le cœur ouvert à son Esprit.

Cantique 128 strophe 2

Suivre avec Dieu la route claire et sainte,

Le sûr chemin des hommes de la foi,

L'entendre dire aux sombres jours de crainte :

« Sois confiant, je marche devant toi ».

Oh ! qu'il est beau etc.

Cantique 128 strophe 3

Parler à Dieu en toute circonstance

En écoutant ce qu'il dit à mon cœur.

Baume divin qui calme la souffrance,

Voix du Berger, du Sauveur, du Seigneur !

Oh ! qu'il est beau etc.

Cantique 128 strophe 4

Mais le plus beau, c'est de louer mon Père

Et de l'aimer en parcourant ces lieux,

De le servir humblement sur la terre,

En attendant de l'adorer aux cieux.

Oh ! qu'il est beau etc.

129.            Cantique 129

Cantique 129 strophe 1

Près de Dieu l'âme est sereine

Et goûte en paix le repos.

C'est la joie après la peine,

C'est le calme sur les flots.

Sa main chasse les nuages,

Sa voix raffermit le cœur,

Ô mon âme, prends courage ;

En Dieu seul est ton bonheur !

Cantique 129 strophe 2

Près de Dieu la foi s'élève,

C'est en lui qu'on devient fort.

Pour que la tâche s'achève,

Demeure en lui, prie encore.

Viens donc et poursuis la course,

Marche en avant sans frayeur ;

Puise toujours à la source ;

En Dieu seul est ton bonheur !

Près de Dieu l'âme est sereine etc.

130.            Cantique 130

Cantique 130 strophe 1

Il est un seul chemin qui conduit à la vie :

C'est Jésus, le Sauveur mort sur la croix.

Célébrons sa grandeur, son sang nous purifie,

Il a tout accompli à Golgotha !

Jésus m'a libéré de tous mes péchés

Il est mon divin Sauveur, mon Seigneur ;

Je suis racheté par Christ, en lui je possède la vie.

Ô – mon cœur, chante gloire, gloire à Jésus, (bis)

Bientôt je serai avec lui dans le ciel !

Cantique 130 strophe 2

Christ est ressuscité ! Cet hymne de victoire

De Dieu, d'un seul élan, monte des cœurs.

Voici l'achèvement de l'œuvre expiatoire :

Il est réellement ressuscité !

Jésus m'a libéré de tous mes péchés

Il est mon divin Sauveur, mon Seigneur etc.

Cantique 130 strophe 3

Oui déjà maintenant, j'appartiens au Sauveur.

De son amour qui me séparera ?

Quel repos, quelle joie, par lui je suis vainqueur,

Par la foi, je le sais et je le crois !

Jésus m'a libéré de tous mes péchés

Il est mon divin Sauveur, mon Seigneur etc.

131.            Cantique 131

Cantique 131 strophe 1

Seigneur, si je chante le long de mon chemin,

C’est que je peux te prier dès le matin.

Ô Seigneur, je veux te louer

Car je suis dans la joie :

Un jour tu m’as pris par la main,

Je m’en souviens,

Un jour tu m’as pris par la main,

Je ne crains rien.

Cantique 131 strophe 2

Seigneur, ta Parole, oui j’aime l’écouter.

Ainsi tu peux me parler dès le matin.

Ô Seigneur, je veux te louer etc.

Cantique 131 strophe 3

Seigneur, dans ce monde, je parlerai de toi.

Tu seras tout près de moi dès le matin.

Ô Seigneur, je veux te louer etc.

132.            Cantique 132

Cantique 132 strophe 1

Un chrétien je croyais être,

Mais j'ignorais le bonheur

Que Jésus, le divin Maître,

Vint apporter dans mon cœur.

Oh ! la paix que Jésus donne,

Je ne la connaissais pas ;

Tout sur mon chemin rayonne,

Depuis qu'Il conduit mes pas !

Cantique 132 strophe 2

Maintenant la joie m'inonde

Car Jésus m'a racheté.

Il m'a séparé du monde

Pour marcher à ses côtés.

Oh ! la paix que Jésus donne, etc.

Cantique 132 strophe 3

Sa puissance souveraine

Par l'Esprit agit en moi,

Du péché brise la chaîne

Me rend vainqueur par la foi.

Oh ! la paix que Jésus donne, etc.

133.            Cantique 133

Cantique 133 strophe 1

Je chanterai ton grand amour,

L’hiver, l’été, la nuit, le jour ;

Car cet amour est éternel,

Si grand et pourtant si réel. (bis)

Toujours, toujours

Je chanterai ton grand amour. (bis)

Cantique 133 strophe 2

Je chanterai dès le matin,

Quand tout est clair sur mon chemin ;

Je veux aussi chanter le soir,

Quand la nuit vient, quand tout est noir. (bis)

Toujours, toujours etc.

Cantique 133 strophe 3

Je veux chanter sans me lasser ;

Tu m’as aimé, toi, bon Berger.

J’ai pleuré, tu m’as consolé.

J’étais perdu, tu m’as trouvé. (bis)

Toujours, toujours etc.

Cantique 133 strophe 4

Je chanterai quand ton enfant

Est menacé de l’ouragan,

Car vents et flots sont mesurés,

Et par ta main sont dirigés. (bis)

Toujours, toujours etc.

Cantique 133 strophe 5

Oh ! chantons donc jusqu’au grand jour,

Où réunis dans ton amour,

Grand Dieu ! nous verrons tes splendeurs

Et nous dirons de tous nos cœurs, (bis)

Toujours, toujours

Bénis sois-tu pour ton amour. (bis)

134.            Cantique 134

Cantique 134 strophe 1

Amour sublime,

Immense charité,

Jésus victime,

Méprisé, maltraité,

Souffrit la peine

De mes nombreux forfaits,

Et brisa ma chaîne,

Oh ! gloire à jamais !

Seigneur, ta grâce

Atteint jusqu'aux cieux,

Elle surpasse

Tout don merveilleux

Que dans ce monde

J'aurais souhaité ;

Cette grâce inonde

Ton racheté.

Cantique 134 strophe 2

Quand je chancelle

Sur un sombre chemin,

L'ami fidèle

Me saisit par la main ;

Alors la crainte

Se dissipe aussitôt,

Plus d'amère plainte,

Le regard en haut.

Seigneur, ta grâce etc.

Cantique 134 strophe 3

Ta croix sanglante

Est seule ma rançon,

L'âme souffrante,

Y trouve un plein pardon ;

C'est mon refuge

Dans la vie et la mort.

Devant le grand juge,

Oh ! quel heureux sort !

Seigneur, ta grâce etc.

135.            Cantique 135

Cantique 135 strophe 1

Amour sublime et merveilleux

De Jésus mon Sauveur,

Qui, laissant la gloire des cieux,

Voulut, pour moi pécheur,

Souffrir et mourir sur la croix,

Lui, Fils de Dieu et Roi des roi !

Merveilleux amour,

Amour de Dieu pour moi,

Merveilleux amour, de Jésus sur la croix,

Aussi vaste que l'océan, plus profond que les mers,

haut, plus haut que l'azur des cieux,

Est son amour.

Cantique 135 strophe 2

Amour sublime et merveilleux !

Sombre était mon chemin,

Je vivais triste et malheureux,

Conduit par le malin ;

Mais un nouveau jour s'est levé

Depuis que Jésus m'a sauvé.

Merveilleux amour etc.

Cantique 135 strophe 3

Amour sublime et merveilleux !

Jésus m'a pardonné,

Et si, depuis, je suis heureux,

C'est qu'il m'a tout donné :

Vie et bonheur, parfaite paix,

Dès ici-bas et pour jamais.

Merveilleux amour etc.

136.            Cantique 136

Cantique 136 strophe 1

Divin Sauveur, c'est ta justice,

Ton amour, ton sang répandu,

Oui, c'est ton parfait sacrifice

Qui peut sauver l'homme perdu.

Cantique 136 strophe 2

Car la glorieuse parure

Dont tu vêts tes saints, tes élus,

La robe étincelante et pure,

C'est ta beauté, Seigneur Jésus.

Cantique 136 strophe 3

Quand j'entrerai dans la présence

Du Dieu saint que nul œil n'a vu,

Qui troublera mon assurance

Si je suis de toi revêtu ?

Cantique 136 strophe 4

Et si je dors dans la poussière

J'entendrai ta voix, ô Jésus.

Je paraîtrai dans ta lumière,

De ta justice revêtu. (Amen !)

137.            Cantique 137

Cantique 137 strophe 1

Meurtri pour moi, meurtri pour moi,

Oui, sur la croix, il fut meurtri pour moi ;

Tous mes péchés devant Dieu ne sont plus ;

Gloire à Jésus, c'est pour moi qu'il mourut.

Cantique 137 strophe 2

Ressuscité, ressuscité...

Oui, c'est pour moi qu'il fut ressuscité ;

C'est dans le ciel que Jésus est monté ;

Gloire à Jésus, pour moi ressuscité !

138.            Cantique 138

Cantique 138 strophe 1

Oh ! quel bonheur de le connaître,

L'Ami qui ne saurait changer.

De l'avoir ici-bas pour Maître,

Pour protecteur et pour berger !

Chantons, chantons__ d'un cœur joyeux __

Le grand amour __ du Rédempteur, __

Qui vint à nous __ du haut des cieux, __

Et nous sauva __ du destructeur !

Cantique 138 strophe 2

Dans la misère et l'ignorance

Nous nous débattons sans espoir,

La mort au cœur, l'âme en souffrance,

Quand à nos yeux Il se fit voir.

Chantons, chantons etc.

Cantique 138 strophe 3

Il nous apporta la lumière,

La victoire et la liberté ;

Nous révéla le nom du Père

Et fit de nous ses héritiers.

Chantons, chantons etc.

Cantique 138 strophe 4

Vers l'avenir marchons sans crainte

Et sans souci du lendemain,

Pas à pas, nos pieds dans l'empreinte

De ses pieds, sur notre chemin.

Chantons, chantons etc.

139.            Cantique 139

Cantique 139 strophe 1

Immense grâce,

Ô merveilleux amour ;

Sur mon cœur passe,

passe et repasse toujours.

Et comme un océan puissant,

Dont les flots vont en se pressant,

L'amour de Jésus m'inonde.

Onde sur onde,

Comme un flot puissant.

Ton amour m'inonde,

Comme un océan.

Cantique 139 strophe 2

Sang du Calvaire,

Versé pour mes forfaits

Flots de lumière,

Parfaite et céleste paix.

La puissante grâce de Dieu,

Comme un fleuve délicieux,

Coule aujourd'hui dans mon âme.

Onde sur onde, etc.

Cantique 139 strophe 3

Quand l'enfer gronde,

Cherchant à m'ébranler,

Ta grâce abonde,

Je marche sans plus trembler.

De Golgotha le flot vainqueur,

Coule sans cesse dans mon cœur,

Et m'entraîne vers la gloire !

Onde sur onde, etc.

140.            Cantique 140

Cantique 140 strophe 1

Je ne sais pourquoi dans sa grâce

Jésus m'a tant aimé,

Pourquoi par son sang il efface

Ma dette, mon péché.

Mais, je sais, qu'en lui j'ai la vie,

Il m'a sauvé dans son amour ;

Et gardé par sa main meurtrie,

J'attends l'heure de son retour.

Cantique 140 strophe 2

Je ne sais comment la lumière

Éclaire tout mon cœur,

Comment je compris ma misère

Et reçus mon Sauveur !

Mais, je sais, qu'en lui j'ai la vie,

Il m'a sauvé dans son amour ;

Et gardé par sa main meurtrie,

J'attends l'heure de son retour.

Cantique 140 strophe 3

Je ne sais quelle est la mesure

De joie et de douleur

Que pour moi, faible créature,

Réserve mon Sauveur.

Mais, je sais, qu'en lui j'ai la vie,

Il m'a sauvé dans son amour ;

Et gardé par sa main meurtrie,

J'attends l'heure de son retour.

Cantique 140 strophe 4

Je ne sais quand de la victoire

L'heure enfin sonnera.

Quand l'Agneau, l'Époux, dans sa gloire

Avec lui me prendra.

Mais, je sais, qu'en lui j'ai la vie,

Il m'a sauvé dans son amour ;

Et gardé par sa main meurtrie,

J'attends l'heure de son retour.

141.            Cantique 141

Cantique 141 strophe 1

Il est un nom dont le ciel retentit

Et qui chante dans mon cœur ;

L'écho divin sans cesse le redit :

C'est le nom de mon Sauveur.

Dans mon cœur chante une mélodie,

Douce mélodie,

Céleste harmonie,

Dans mon cœur chante une mélodie :

Chant d'amour qui vient des cieux.

Jésus, nom suprême

Son mélodieux

Tout racheté l'aime,

Sur la terre et dans les cieux.

Cantique 141 strophe 2

J'aime chanter le nom de mon Sauveur :

C'est Lui qui m'a racheté ;

Et je l'exalterai de tout mon cœur,

Jusque dans l'éternité.

Dans mon cœur chante une mélodie, etc.

Cantique 141 strophe 3

Ce nom sera le thème des élus

Et des anges dans le ciel ;

Tous rediront le beau nom de Jésus

Dans un cantique éternel.

Dans mon cœur chante une mélodie, etc.

142.            Cantique 142

Cantique 142 strophe 1

Que ton fidèle amour est une grande chose,

Ô Dieu mon Rédempteur, mon Rocher, mon Gardien !

Oh ! quel puissant soutien, (bis)

Que ce bras de ta grâce où mon cœur se repose !

Cantique 142 strophe 2

Oui, je marche avec toi dans mon pèlerinage ;

Autrefois j'étais seul, sans guide et sans Sauveur,

Mais aujourd'hui, Seigneur, (bis)

Je poursuis avec toi mon terrestre voyage.

Cantique 142 strophe 3

Bien-aimé Fils de Dieu ! mon cœur, plein d'allégresse,

Dans la paix de la foi, se tient sous ton regard.

Oh ! quelle riche part (bis)

Mon âme, chaque jour, possède en ta tendresse !

Cantique 142 strophe 4

Ainsi moi, ton enfant, Seigneur, devant ta face

Je marche vers la gloire et la félicité !

Et pour l'éternité, (bis)

Ton amour près de Toi me réserve une place.

143.            Cantique 143

L'amour du Sauveur,

Tel un vaste océan,

Inonde mon cœur

De son flot puissant.

Il est doux et tendre,

immense, infini,

Et pour toujours me suffit.

144.            Cantique 144

Cantique 144 strophe 1

Je suis scellé pour la gloire,

En route vers mon pays ;

Je raconte mon histoire

Et l'amour de Jésus-Christ :

Jésus, mon ami suprême,

Sur moi veille, Il l'a promis.

J'aime Jésus, Jésus m'aime

Comme un berger sa brebis.

Cantique 144 strophe 2

J'étais mort dans ma misère,

Sans Dieu, sans espoir, sans foi ;

Un jour j'appris, ô mystère,

Que Jésus est mort pour moi.

Jésus, mon ami suprême,

Sur moi veille, Il l'a promis ;

J'aime Jésus, Jésus m'aime

Comme un berger sa brebis.

Cantique 144 strophe 3

Son amour, que rien n'arrête,

Brisa mon cœur endurci ;

Maintenant ce cœur souhaite

En guider d'autres vers lui.

Jésus, mon ami suprême,

Sur moi veille, Il l'a promis ;

J'aime Jésus, Jésus m'aime

Comme un berger sa brebis.

Cantique 144 strophe 4

J'ai passé par mainte épreuve

Depuis que je suis à lui,

Mais en tout j'ai vu la preuve

De son amour infini.

Jésus, mon ami suprême, etc.

Cantique 144 strophe 5

Maintenant, Sauveur fidèle,

Remplis-moi de ton amour ;

Qu'animé d'un nouveau zèle,

Je te suive chaque jour !

Jésus, mon ami suprême, etc.

145.            Cantique 145

Cantique 145 strophe 1

Jésus, du fardeau de la loi

Par toi mon âme est libérée ;

Pour toujours elle est délivrée

De ce qui causait son effroi

Libre en regardant au Calvaire,

Libre par ta mort salutaire

Libre car j'entendis ta voix,

Libre par le sang de ta croix, de ta croix.

Jésus, augmente-nous la foi

Pour vivre tout pour toi.

Cantique 145 strophe 2

Ô bonheur ! Il est éternel

Le salut que Jésus me donne

Et son amour qui me pardonne

M'ouvrira la porte du ciel !

Libre en regardant au Calvaire, etc.

Cantique 145 strophe 3

Dieu m'aime, je suis son enfant

En sa fidélité j'espère

Dans tous les combats de la terre

Il veut me rendre triomphant.

Libre en regardant au Calvaire, etc.

146.            Cantique 146

Cantique 146 strophe 1

Ô Dieu, ta souveraine grâce

À voulu s'occuper de moi.

Ta miséricorde dépasse

Tout ce que je savais de toi.

À la louange de ta grâce

S'élève l'hymne de ma foi. (bis)

Cantique 146 strophe 2

J'avais mérité ta colère,

Et j'ai trouvé grâce à tes yeux.

Pour moi, Jésus, sur le Calvaire,

A donné son sang précieux.

Ô grâce, ineffable mystère,

Qui m'ouvre la porte des cieux ! (bis)

Cantique 146 strophe 3

Hélas ! dans ma folie extrême,

Seigneur, je ne te cherchais pas ;

Mais tu vins me chercher toi-même,

Ta grâce a brillé sur mes pas.

J'ai trouvé un Père qui m'aime

Et je suis heureux dans tes bras. (bis)

Cantique 146 strophe 4

Ma coupe est pleine, elle déborde.

Dieu m'a fait grâce, oh ! quel bonheur !

J'exalte la miséricorde

De mon Père et de mon Sauveur.

Et pour les bienfaits qu'il m'accorde

Je répands devant lui mon cœur. (bis)

147.            Cantique 147

Cantique 147 strophe 1

Nous sommes au Seigneur. Il nous acquit Lui-même ;

Par le don de sa vie… adorable Sauveur  !

C’est pour l’éternité que Jésus Christ nous aime,

Sa croix nous a donné la paix et le bonheur.

Cantique 147 strophe 2

Nous sommes au Seigneur. Ah ! vivons pour sa gloire,

Rejetons le péché, nous qui sommes du ciel.

Savourons chaque jour les fruits de sa victoire

Et courons sans fléchir vers le but éternel !

Cantique 147 strophe 3

Nous sommes au Seigneur.dans la sombre vallée,

Il demeure avec nous, nous rend plus que vainqueurs.

Sa gloire très bientôt nous sera dévoilée,

Lorsque nous le verrons, Lui, l'objet de nos cœurs.

Cantique 147 strophe 4

Nous sommes au Seigneur ! Que notre âme contente

Te bénisse et te loue pour ton si grand amour !

Ranime notre vie si souvent languissante ;

Qu'elle te soit donnée, ô Jésus, sans retour !

148.            Cantique 148

Cantique 148 strophe 1

Mon Sauveur m'aime,

Quel ferme appui pour ma foi !

L'amour suprême

Descend vers moi.

Dieu vint sur la terre

Vivre en homme de douleur ;

Voyant ma misère,

Il m'ouvre son cœur.

Jésus ! Jésus !

Qui peut sonder ton amour ?

Jésus ! Jésus !

Je t'aime en retour.

Cantique 148 strophe 2

Toujours le même,

Plein de bonté.

Il voit ma souffrance,

Il enlève mon souci,

Son amour immense

Est mon sûr abri.

Jésus ! Jésus ! etc.

Cantique 148 strophe 2

Mon Sauveur m'aime

Comme un joyau précieux

Du diadème

Qu'il porte aux cieux.

La vie éternelle,

Il me l'acquit sur la croix ;

Sa gloire immortelle,

Il l'offre à ma foi.

Jésus ! Jésus ! etc.

149.            Cantique 149

Cantique 149 strophe 1

Comme un roc inébranlable

Qui résiste à tous les vents,

Jésus, l'abri sûr et stable,

Jésus demeure en tout temps.

Jésus Christ est le même, Jésus Christ est le même,

Hier, aujourd'hui, éternellement.

Cantique 149 strophe 2

Un jour, le ciel et la terre

À jamais disparaîtront,

Mais dans la maison du Père

Avec Jésus nous vivrons.

Jésus Christ est le même,

Jésus Christ est le même,

Hier, aujourd'hui, éternellement.

Cantique 149 strophe 3

Pour toujours Jésus nous aime,

Avec nous il restera.

Bientôt, son pouvoir suprême

Vers lui nous réunira.

Jésus Christ est le même,

Jésus Christ est le même,

Hier, aujourd'hui, éternellement.

150.            Cantique 150

Cantique 150 strophe 1

De Dieu l'amour éternel,

À mon cœur s'est fait connaître,

Et je sais qu'il est réel,

Par l'Esprit qui me pénètre

Toutes mes terreurs ont fui,

Une douce paix m'inonde ;

Ô sécurité profonde ! }

Il est à moi, je suis à lui. } (bis)

Cantique 150 strophe 2

Mes péchés ont disparu,

Portés par Christ au Calvaire.

Oui, pour moi Jésus mourut ;

À son cœur mon âme est chère.

Sûr et fort de son appui,

Je repose en sa tendresse

Et je peux chanter sans cesse ; }

Il est à moi, je suis à lui. } (bis)

151.            Cantique 151

Cantique 151 strophe 1

Heureux est l'homme dont la foi

Est en Dieu qui le conduit.

Il prend son plaisir en sa loi,

La médite jour et nuit.

Dieu veille sur le chemin de l'homme

Qui se confie en lui.

Cantique 151 strophe 2

Il est semblable à l'arbre fort

Planté près des ruisseaux d'eau,

Qui porte du fruit sans effort,

Comme un don toujours nouveau.

Dieu veille sur le chemin de l'homme

Qui se confie en lui.

Cantique 151 strophe 3

Enraciné profondément,

Il ne craint pas la chaleur.

Désaltéré par le courant,

Il conserve sa vigueur.

Dieu veille sur le chemin de l'homme

Qui se confie en lui.

152.            Cantique 152

Cantique 152 strophe 1

Dans le désert aride,

Perdu, loin du Sauveur,

Je marchais, l'âme avide

De joie et de bonheur,

Quand de Christ l'amour resplendit,

Illuminant ma sombre nuit.

Amour qui m'enchaîne,

Me presse et m'entraîne ;

Amour qui me sauve de la mort,

Me soutient, me garde et me rend fort.

Cantique 152 strophe 2

Guéri par les blessures

De l'Homme de douleur,

Lavé de mes souillures

Par le sang rédempteur,

Je redirai le grand amour

Qui m'enveloppe nuit et jour.

Amour qui m'enchaîne, etc.

Cantique 152 strophe 3

Cet amour ineffable,

Qui le racontera,

Si ce n'est ce coupable

Que Jésus libéra ?

Je chanterai ce grand amour,

Oui, jusqu'à la fin de mes jours.

Amour qui m'enchaîne, etc.

153.            Cantique 153

Cantique 153 strophe 1

Jésus-Christ est ma sagesse,

Il éclaire mon chemin,

Et je marche, en ma faiblesse,

Conduit par sa sûre main.

C'est pourquoi j'aime mon Sauveur,

C'est pourquoi je l'aime tant !

Il a pardonné mes péché

Et m'a lavé dans son sang.

Cantique 153 strophe 2

Jésus-Christ est ma justice ;

Son sang a coulé pour moi ;

Je trouve en son sacrifice

Paix et pardon par la foi.

C'est pourquoi j'aime mon Sauveur, etc.

Cantique 153 strophe 3

Jésus-Christ me sanctifie ;

Quelle heureuse liberté

Quand mon âme est affranchie

De ce monde et du péché !

C'est pourquoi j'aime mon Sauveur, etc.

Cantique 153 strophe 4

Jésus, en payant ma dette,

À grand prix m'a racheté,

Près de lui, ma place est prête

Au ciel pour l'éternité.

C'est pourquoi etc.

154.            Cantique 154

Cantique 154 strophe 1

Comment douter du grand amour de Dieu ?

Jésus, pour moi, est descendu des cieux ;

Il vit en moi, jour après jour,

Comment douter de son immense amour ?

L'Ami divin est toujours avec moi, oui, avec moi.

Sur les sommets ou sur les sombres flots, les sombres flots,

Dans le danger, dans le danger, il tient ma main ;

Mon Rédempteur est toujours avec moi.

Cantique 154 strophe 2

Même la fleur reçoit ses soins constants ;

L'aigle, par lui, domine tous les vents ;

Je ne crains rien, oui, tout est bien,

Mon Rédempteur est toujours avec moi.

L'Ami divin est toujours avec moi, etc.

Cantique 154 strophe 3

Il l'a promis, à toute heure, en tout lieu,

Dans le combat, le péril, ou le feu,

Il est présent, il est puissant ;

Mon Rédempteur est toujours avec moi.

L'Ami divin est toujours avec moi, etc.

Cantique 154 strophe 4

Sombre est le ciel, et la tempête est là,

En un instant, toute frayeur s'en va,

Jésus paraît, le vent se tait ;

Mon Rédempteur est toujours avec moi.

L'Ami divin est toujours avec moi, etc.

155.            Cantique 155

Cantique 155 strophe 1

Jésus est pour moi un Sauveur merveilleux,

Il est à nul autre semblable.

Pour sauver mon âme Il est venu des cieux,

Il est un Sauveur admirable.

Jésus me conduit à l'abri du danger,

Sa main est une douce étreinte.

Il me cache en Lui comme au creux du rocher,

Mon cœur ne connaît plus de crainte.

Mon cœur ne connaît plus de crainte.

Cantique 155 strophe 2

Jésus est pour moi un Ami précieux,

Il est ma force et mon armure.

Et si je chancelle au chemin périlleux,

Sa voix me guide et me rassure.

Jésus me conduit à l'abri du danger, etc.

Cantique 155 strophe 3

Mon cœur est heureux, je possède à jamais

En Christ le bonheur et la vie.

La grâce de Dieu me suffit désormais,

Je goûte une paix infinie.

Jésus me conduit à l'abri du danger, etc.

156.            Cantique 156

Cantique 156 strophe 1

Ô grâce infinie,

Jésus, dans son amour,

M'a donné la vie,

M'a sauvé sans retour !

Et maintenant j'avance

Tout joyeux vers le ciel,

Porté par l'assurance

D'un bonheur éternel.

Ô grâce infinie, etc.

Cantique 156 strophe 2

Je sais que sur la terre,

Je suis un étranger,

Mais Christ est ma lumière,

Mon fidèle Berger.

Ô grâce infinie, etc.

Cantique 156 strophe 3

Seigneur, fais qu'à te suivre

Je mette mon plaisir ;

Oui, donne-moi de vivre

Pour t'aimer, t'obéir.

Ô grâce infinie, etc.

158.            Cantique 158

Cantique 158 strophe 1

Mon cœur te cherche au point du jour,

Ô Jésus, mon Ami suprême !

Toi qui m'as tant aimé, je t'aime,

Et je vis de ton amour !

Mon âme est attachée à Toi,

Et tu fais ta demeure en moi ;

Ta douce paix remplit mon cœur

Et ta présence est mon bonheur.

Cantique 158 strophe 2

Pour moi, sur la terre étranger,

Ton amour vaut mieux que la vie.

Jésus, pour mon âme ravie,

N'es-tu pas le bon berger ?

Mon âme est attachée à Toi, etc.

Cantique 158 strophe 3

Devant ton merveilleux amour,

En t'adorant, mon âme heureuse,

Te chante et célèbre, joyeuse,

Tes bontés de chaque jour !

Mon âme est attachée à Toi, etc.

159.            Cantique 159

Cantique 159 strophe 1

Dans la joie et l'allégresse,

Dans la paix des jours heureux

Comme aux jours de la tristesse,

Dieu sur nous veille des cieux,

Chez lui, point de défaillance,

Son amour ne change pas ;

Marchons donc plein d'assurance

Et plus loin portons nos pas.

Cantique 159 strophe 2

Si la nuit devient plus sombre,

L'avenir plus incertain,

Qui pourra dissiper l'ombre

Et la peur du lendemain ?

Au-dessus de notre terre,

De l'angoisse et des tourments,

J'ai là-haut un tendre Père

Qui protège ses enfants.

Cantique 159 strophe 3

Priant pour ce veste monde,

Je veille ainsi dans la nuit ;

Quand déjà l'orage gronde,

En mon cœur l'étoile luit.

Et malgré l'inquiétude

De ceux qui n'espèrent plus,

Je garde la certitude

De ton retour, ô Jésus !

160.            Cantique 160

Cantique 160 strophe 1

Quand je verrai mon Sauveur face à face

Et contemplerai sa beauté,

Oh ! quel bonheur de penser à la grâce

Qui fit de moi son racheté !

Sauvé, par son amour merveilleux,

Sauvé ! Près de lui j'aurai ma place.

Sauvé par son insondable grâce !

Gloire à Jésus ! pour toujours dans les cieux,

Je célébrerai sa grâce.

Cantique 160 strophe 2

Jadis pécheur, sans but, sans espérance,

Je repoussais l'amour de Dieu,

Qui me cherchait dans mon insouciance,

Moi qui fuyais loin de ses yeux.

Sauvé, par son amour merveilleux, etc.

Cantique 160 strophe 3

Il m'a trouvé, bonheur incomparable !

Sur son épaule il m'a porté,

Je suis à lui, quelle paix ineffable

Pour le temps et l'éternité !

Sauvé, par son amour merveilleux, etc.

161.            Cantique 161

En Christ, j'ai la lumière

Qui me conduit,

L'amour qui sur la terre

Toujours me suit,

La joie intime et pure,

L'espérance des cieux,

La foi qui me rassure,

La paix de Dieu.

162.            Cantique 162

Cantique 162 strophe 1

Simplement aller à lui,

Simplement ouvrir son cœur,

Simplement croire aujourd'hui

En Jésus parfait Sauveur !

Cantique 162 strophe 2

Simplement dire ses craintes,

Simplement se décharger,

Simplement et sans contrainte

Se soumettre au bon Berger !

Cantique 162 strophe 3

Simplement ouvrir le Livre,

Simplement nous en nourrir,

Simplement vouloir le vivre

Et simplement obéir !

Cantique 162 strophe 4

Simplement être témoin,

Simplement parler de lui,

Simplement au près, au loin,

En Jésus porter du fruit.

163.            Cantique 163

Cantique 163 strophe 1

Ô Jésus, tendre Maître,

Tu dis : « Venez à moi,

Apprenez à connaître,

À écouter ma voix.

Car mon joug est facile

Et mon fardeau léger ».

Oh ! quel repos tranquille

Près de toi, bon Berger.

Cantique 163 strophe 2

Sur les flots en démence,

Les tiens sont en émoi,

Mais tu viens en silence

Et tu leur dis : « C'est moi. ».

Tu dissipes l'orage,

Tout s'apaise à ta voix,

Et tu leur dis : « Courage,

Où donc est votre foi ? »

Cantique 163 strophe 3

Aux disciples en peine,

Réunis en secret,

Chassant leur crainte vaine,

Soudain tu apparais.

Ô joie inespérée,

Tu bannis leur effroi,

Montrant tes mains percées,

Tu leur dis : « Paix vous soit ! »

Cantique 163 strophe 4

Oh ! que ta paix profonde

Demeure en nous, Seigneur,

Paix que jamais le monde

Ne donne à notre cœur.

Ni peine ni souffrance

Ne troubleront la paix

Que donnent ta présence

Et ton amour parfait.

164.            Cantique 164

Cantique 164 strophe 1

Si ton amour pour le Maître

S'est refroidi en chemin,

Viens à lui, viens reconnaître

Les causes de ton déclin.

Lève les yeux vers le Maître,

Il entend ta voix des cieux ;

Il remplira tout ton être

De la paix qui vient de Dieu.

Cantique 164 strophe 2

Si les soucis de la vie

Ont altéré ton bonheur,

Reviens à Jésus et prie,

Épanche vers lui ton cœur.

Lève les yeux vers le Maître,

Il entend ta voix des cieux ;

Il remplira tout ton être

De la paix qui vient de Dieu.

Cantique 164 strophe 3

Aux pieds de celui qui t'aime

Dépose enfin ton tourment ;

Jésus Christ reste le même :

Ne crains pas, crois seulement !

Lève les yeux vers le Maître,

Il entend ta voix des cieux ;

Il remplira tout ton être

De la paix qui vient de Dieu.

165.            Cantique 165

Cantique 165 strophe 1

Si tu confesses tes péchés, (ter)

Je te pardonnerai.

Cantique 165 strophe 2

Le sang de Christ peut rendre pur (ter)

Le cœur le plus mauvais.

Cantique 165 strophe 3

Je garderai ton cœur en paix ; (ter)

En moi, confie-toi.

Cantique 165 strophe 4

Dans ta faiblesse, mon enfant, (ter)

Ma grâce te suffit.

Cantique 165 strophe 5

Et si tu passes par le feu, (ter)

Avec toi je serai.

167.            Cantique 167

Cantique 167 strophe 1

Veille au matin, quand un ciel sans nuage

Semble annoncer un jour calme et serein,

C'est dans ton cœur que peut gronder l'orage

Qui fait tomber le pèlerin.

Veille au matin, veille le soir,

Veille et prie toujours.

Cantique 167 strophe 2

Veille à midi, quand les bruits de la terre

Font oublier le céleste séjour ;

Trouve un instant pour être solitaire

Dans la prière et dans l'amour.

Veille au matin, veille le soir,

Veille et prie toujours.

Cantique 167 strophe 3

Veille le soir, quand se fait le silence ;

Pense aux bienfaits de ton céleste Ami ;

Cherche avec soin sa divine présence,

Verse en son cœur tout ton souci.

Veille au matin, veille le soir,

Veille et prie toujours.

Cantique 167 strophe 3

Veille le soir, quand se fait le silence ;

Pense aux bienfaits de ton céleste Ami ;

Cherche avec soin sa divine présence,

Verse en son cœur tout ton souci.

Veille au matin, veille le soir,

Veille et prie toujours.

Cantique 167 strophe 4

Veille toujours, en tous lieux, à toute heure,

Car l'ennemi te guette à chaque instant,

Pour se glisser dans la sainte demeure

Où doit régner le Tout-Puissant.

Veille au matin, veille le soir,

Veille et prie toujours.

168.            Cantique 168

Cantique 168 strophe 1

Un chrétien je désire être,

Oui, dans mon cœur, (bis)

Non pas seulement le paraître,

Mais dans mon cœur,

Oui, dans mon cœur, (bis)

Un chrétien je désire être,

Oui, dans mon cœur.

Cantique 168 strophe 2

Seigneur Jésus, de ta grâce

Remplis mon cœur, (bis)

Oh ! fais-moi suivre ta trace

De tout mon cœur, (bis)

Oh ! fais-moi suivre ta trace

De tout mon cœur.

169.            Cantique 169

Cantique 169 strophe 1

Quand je contemple, ô mon Sauveur

La croix où tu donnas ta vie,

Devant ta mort et tes douleurs,

Mon âme adore et s'humilie.

Cantique 169 strophe 2

Que pour te suivre avec ferveur,

Ma volonté je sacrifie,

Et qu'en ta croix, ô mon Sauveur,

Mon cœur toujours se glorifie.

Cantique 169 strophe 3

Tous les trésors du monde entier

Ne sont que des biens périssables ;

À ton amour, ta charité,

Non, rien, Jésus, n'est comparable.

Cantique 169 strophe 4

En retour d'un si grand amour

Et de ta tendresse infinie,

Que puis-je t'offrir en ce jour ?

Oh ! prends, Seigneur, mon cœur, ma vie.

170.            Cantique 170

Cantique 170 strophe 1

Ce que tu dis, ce que tu fais,

Seigneur, peut seul me satisfaire ;

Tout mon désir est désormais

De te suivre et te plaire.

Cantique 170 strophe 2

Pour te servir, divin Sauveur,

Garde-moi dans ta dépendance,

Trouvant en toi force et bonheur,

Sagesse et confiance.

Cantique 170 strophe 3

Toute ma vie t'appartient,

Hors de toi, je ne puis rien faire ;

Ta présence est le plus grand bien

Qui soit sur cette terre.

173.            Cantique 173

Cantique 173 strophe 1

Seigneur, tu nous formes chaque jour,

Tu veux des témoins de ton amour.

Notre modèle, c'est toi, Seigneur,

Rends-nous fidèles et pleins d'ardeur.

À ton école, tu nous instruis,

Et ta Parole est notre appui.

Fais-nous la grâce de vivre pour toi,

De servir humblement, et par la foi.

Cantique 173 strophe 2

Seigneur, tu nous formes pour le ciel,

Tu nous conduis au but éternel.

Tu nous prépares pour l'avenir,

Tu nous éprouve pour nous bénir.

Tu nous apaises dans la douleur,

Tu es la force de nos cœurs.

La route est rude, le fardeau pesant,

Mais tu es là, Seigneur, toujours présent.

174.            Cantique 174

Cantique 174 strophe 1

Père, je sais que ton amour a tout prévu pour moi,

Que tout changement, tout événement est dicté par toi.

Donne-moi de déposer entre tes mains

Mon lendemain.

Cantique 174 strophe 2

Oh ! garde-moi d'être agité, insatisfait, Seigneur,

Trop pressé d'agir et d'accomplir les souhaits de mon cœur.

Guide-moi, comme un enfant humble et soumis,

Par ton Esprit.

Cantique 174 strophe 3

Oh ! donne-moi, Seigneur, d'ouvrir mes bras, d'ouvrir mon cœur

À tous les souffrants, à tes enfants dans la peine et les pleurs.

Que je sois pour eux ton humble messager,

Divin Berger.

Cantique 174 strophe 4

Tu l'as promis, tu m'aideras jour après jour, mon Dieu,

À marcher sans peur et plein d'ardeur sur le chemin des cieux,

Sans autre désir, pourvu qu'à toi, Seigneur,

Soit tout honneur. Amen, amen, amen.

175.            Cantique 175

Cantique 175 strophe 1

C'est en suivant le Seigneur, pas à pas,

Constamment en prière,

Que mon chemin s'éclaire.

C'est en suivant le Seigneur, pas à pas,

Qu'heureux, je persévère,

Avançant vers le but, pas à pas.

Cantique 175 strophe 2

C'est en suivant le Seigneur, en tout temps,

Que mon cœur se rassure

Et que ma marche est sûre ;

C'est en suivant le Seigneur, en tout temps,

Que sa paix sans mesure

Vient remplir tout mon cœur, en tout temps.

Cantique 175 strophe 3

C'est en suivant le Seigneur, par la foi,

Qu'il me donne victoire

Et qu'il m'enseigne à croire ;

C'est en suivant le Seigneur, par la foi,

Que je marche à sa gloire,

Ainsi qu'il l'a promis, par la foi.

176.            Cantique 176

Je t'instruirai et je te montrerai

La voie que tu dois suivre.

Je te conseillerai.

J'aurai le regard sur toi.

Je te conseillerai.

J'aurai le regard sur toi.

177.            Cantique 177

Cantique 177 strophe 1

Notre Maître à son service nous appelle,

Dans ce monde il a frayé notre chemin,

Il appelle et toujours ils reste fidèle,

Nul ne peut ravir sa brebis de sa main.

Oui, simplement confions-nous en lui,

Et nous verrons qu'il accomplit sa Parole,

Oui, simplement confions-nous en lui,

Et nous verrons qu'il accomplit sa Parole.

Cantique 177 strophe 2

Parfois la chaleur du jour est accablante,

Le cœur est lassé, le courage faiblit ;

Mais Jésus est notre ombre rafraîchissante,

Le Rocher qui nous abrite et qui nous suit.

Oui, simplement confions-nous en lui, etc.

Cantique 177 strophe 3

Dans le champ de sa moisson, par pure grâce,

Il soutient et conduit tous ses serviteurs,

Afin que dans ce monde, en suivant ses traces

Ils proclament partout le nom du Sauveur.

Oui, simplement confions-nous en lui, etc.

Cantique 177 strophe 4

Entourés et secourus par lui sans cesse,

Le cœur débordant de son divin amour,

Affermis en croyant à chaque promesse,

Nous éprouverons sa grâce chaque jour,

Oui, simplement confions-nous en lui, etc.

178.            Cantique 178

Cantique 178 strophe 1

Lorsqu'au réveil tu perds courage

Sous un fardeau trop pesant,

Et que tu sens gronder l'orage,

Pour prier trouve un moment.

Trouve un moment dès l'aurore,

Un autre au milieu du jour,

Et le soir un instant encore

Pour prier avec amour.

Cantique 178 strophe 2

Bientôt tu sais quel engrenage

De travaux divers t'attend,

Pour la prière, il n'est que sage

De mettre à part un instant.

Trouve un moment dès l'aurore, etc.

Cantique 178 strophe 3

Et si parfois ton pied chancelle

Sous un labeur accablant,

Pour avoir une ardeur nouvelle,

Sois en prière un moment.

Trouve un moment dès l'aurore, etc.

Cantique 178 strophe 4

Et tu pourras prier sans cesse,

Sans effort, tout simplement,

Tu seras fort dans la faiblesse

En priant à tout moment.

Trouve un moment dès l'aurore, etc.

179.            Cantique 179

Cantique 179 strophe 1

Dirige-moi, guide mes pas.

Où dois-je aller ?

Je ne sais pas ;

Je ne puis rien, je ne suis rien,

Si tu me tiens, tout ira bien.

Tout mon désir

Est de te servir.

Oh ! parle-moi,

Dirige-moi ;

Que, pour te plaire,

Tu m'aides à faire

Tout avec toi, tout pour toi.

Cantique 179 strophe 2

Que dois-je dire ?

Enseigne-moi !

Ton faible enfant s'attend à toi ;

Sans ton secours, pourrais-je moi,

Parler de toi, parler pour toi ?

Tout mon désir etc.

Cantique 179 strophe 3

Que dois-je lire ?

Oh ! j'ai besoin

De nourrir mon âme avec soin ;

Que chaque jour je sois conduit

Par ta Parole et ton Esprit.

Tout mon désir etc.

Cantique 179 strophe 4

Tu m'as sauvé, je suis à toi,

Je ne veux plus vivre pour moi ;

Sois mon trésor, jour après jour,

Seigneur remplis mon cœur d'amour.

Tout mon désir etc.

180.            Cantique 180

Cantique 180 strophe 1

Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.

Divin Berger, je connais ta douceur ;

Ta voix dissipe et la crainte et le doute ;

Parle, Seigneur, et affermis mon cœur.

Cantique 180 strophe 2

Faible est ma foi, ma science est petite,

Mais à tes pieds j'apprends avec bonheur.

Oui, je désire étendre mes limites ;

Parle, Seigneur. Tu veux remplir mon cœur.

Cantique 180 strophe 3

Souvent, Seigneur, mon esprit vagabonde,

Sur-occupé par beaucoup de labeur.

Oh ! garde-moi des vains bruits de ce monde ;

Parle, Seigneur. Possède tout mon cœur.

Cantique 180 strophe 4

Fais que je sois, par ta vertu puissante,

Fortifié en mon être intérieur,

Et me donnant une foi plus ardente,

Parle, Seigneur, et fais brûler mon cœur.

182.            Cantique 182

Cantique 182 strophe 1

Ô toi, Seigneur Jésus, intarissable source

De la paix, de la joie et du seul vrai bonheur,

Viens Jésus, viens remplir mon cœur qui dans sa course

Depuis longtemps déjà te désire, Seigneur.

Daigne seul, en tout temps, occuper mes pensées,

Tiens-les, ô mon Sauveur ! sur toi seul attachées,

Car nul autre que toi, ne peut, ô Rédempteur.

Dans ce triste désert, satisfaire mon cœur.

Cantique 182 strophe 2

De ton trône éternel, rayonnant de lumière,

Ô Dieu ! ton œil sonda mon immense malheur,

Et d'en haut, mesurant ma profonde misère,

Sur la terre tu vins, pour me sauver, Seigneur,

Pour me donner du ciel les splendeurs éternelles,

Pour me faire goûter des délices nouvelles,

Pour partager ton trône et ta gloire avec moi,

Pour ouvrir l'espérance aux regards de ma foi.

Cantique 182 strophe 3

Seigneur, que désormais, ma constante devise,

Jusqu'au moment béni de ton prochain retour,

Pour m'introduire enfin dans la terre promise,

Soit de vivre pour toi, de croître en ton amour.

Attache, ô mon Sauveur ! mon âme à ta Parole,

C'est elle qui soutient, qui guide et qui console,

Et qui, dans ce désert peut diriger mes pas,

Pour surmonter le monde et tous ses vains appâts.

183.            Cantique 183

Cantique 183 strophe 1

Enseigne-nous par ta grâce,

Ô Jésus, Agneau de Dieu,

Et conduis-nous sur tes traces,

Chaque moment, en tout lieu !

Marque-nous bien de l'empreinte

De ton si profond amour.

Puissions-nous sous son étreinte

Mieux t'aimer en retour.

Enseigne-nous par ta grâce,

Ô Jésus, Agneau de Dieu,

Et conduis-nous sur tes traces,

Chaque moment, en tout lieu !

Cantique 183 strophe 2

Parle-nous souvent des peines

Que dut souffrir ton amour.

Et que nos âmes soient pleines

De toi seul en ce séjour !

Marque-nous bien de l'empreinte

De ton si profond amour.

Puissions-nous sous son étreinte

Mieux t'aimer en retour.

Enseigne-nous par ta grâce, etc.

Cantique 183 strophe 3

Que sont les biens de la terre

Quand toi-même emplis le cœur ?

Les affections les plus chères

Sans toi perdent leur valeur.

Marque-nous bien de l'empreinte

De ton si profond amour.

Puissions-nous sous son étreinte

Mieux t'aimer en retour.

Enseigne-nous par ta grâce, etc.

184.            Cantique 184

Cantique 184 strophe 1

Béni soit le lien

Qui nous unit en Christ,

Le saint amour, l’amour divin

Que verse en nous l’Esprit.

Cantique 184 strophe 2

Au ciel, vers notre Dieu,

Avec joie et ferveur,

S'élèvent nos chants et nos vœux,

Parfum doux au Seigneur.

Cantique 184 strophe 3

Nous mettons en commun

Nos fardeaux, nos labeurs ;

En Jésus nous ne sommes qu'un

Dans la joie et les pleurs.

Cantique 184 strophe 4

Si nous devons bientôt

Quitter ces lieux bénis,

Nous nous retrouverons là-haut,

Pour toujours réunis.

185.            Cantique 185

Cantique 185 strophe 1

Sur le chemin va sans peur,

Jésus marche toujours devant toi,

Il est ton guide, il est ton Sauveur,

Oh ! suis-le, oh ! suis-le par la foi.

Et maintenant fixe les yeux sur ton Sauveur

Car lui seul te donne l'éternel bonheur.

Il a donné sa vie sur la croix.

Oh ! suis-le, oh ! suis-le par la foi.

Cantique 185 strophe 2

Et si tu tombes en chemin,

Reviens car Jésus te tend la main.

C'est lui qui toujours soutient ta foi,

Et il prie, et il prie pour toi.

Et maintenant fixe les yeux sur ton Sauveur etc.

Cantique 185 strophe 3

Un jour Jésus reviendra.

Quel beau jour ! Quel immense bonheur !

Pour toujours au ciel il te prendra.

Bénis-le, bénis-le dans ton cœur.

Et maintenant fixe les yeux sur ton Sauveur etc.

186.            Cantique 186

Cantique 186 strophe 1

Dirige-moi par ta main sûre,

Quand je ne vois plus mon chemin ;

Ta voix console et me rassure,

Lorsque je succombe au chagrin.

Ô Jésus, sois mon seul appui,

Mon rocher, mon secours ;

À toi toujours j'aurai recours,

Demain comme aujourd'hui, aujourd'hui ;

Et quand du sein de la douleur,

Je cherche ton regard,

Sois mon rempart, ma riche part,

Et mon consolateur.

Cantique 186 strophe 2

Dirige-moi par ta parole,

Au jour d'angoisse et de danger,

Et que j'apprenne à ton école

En toi seul à me confier.

Ô Jésus, sois mon seul appui, etc.

Cantique 186 strophe 3

Dirige-moi par ta puissance,

Quand je chemine en ces bas lieux ;

Oh ! soutiens-moi pour que j'avance

Les yeux tournés vers les hauts cieux.

Ô Jésus, sois mon seul appui, etc.

Cantique 186 strophe 4

Dirige-moi jusqu'à l'aurore

Du clair matin de ton retour,

Où je pourrai chanter encore

Du saint Agneau le grand amour.

Ô Jésus, sois mon seul appui, etc.

187.            Cantique 187

Cantique 187 strophe 1

Es-tu lassé, rempli de tristesse ?

Dis tout à Jésus ! Dis tout à Jésus !

Son cœur est ouvert à ta voix sans cesse.

Oh ! dis tout à Jésus !

Dis tout à Jésus ! Oh ! dis-lui tout !

Combien son accueil est doux.

Il peut comprendre, Il aime à t'entendre :

Dis-lui simplement tout !

Cantique 187 strophe 2

Il voit tes yeux rougis par les larmes :

Dis tout à Jésus ! Dis tout à Jésus !

Il connaît ton cœur, Il sait tes alarmes.

Oh ! dis tout à Jésus ! Etc.

Cantique 187 strophe 3

Si ton passé surgit comme une ombre :

Dis tout à Jésus ! Dis tout à Jésus !

Il peut effacer tes péchés sans nombre.

Oh ! dis tout à Jésus ! etc.

188.            Cantique 188

Cantique 188 strophe 1

Recherchez premièrement

Le salut, la paix de l'âme ;

Le sceau de l'Esprit, sa flamme,

Cherchez-les premièrement.

Cantique 188 strophe 2

Ne cherchez pas avant tout

Plaisirs, trésors qui pâlissent !

Avant que vos jours finissent,

Cherchez Jésus, avant tout.

Cantique 188 strophe 3

Recherchez premièrement

De l'humilité qui dure

La merveilleuse parure :

Cherchez-la, premièrement.

Cantique 188 strophe 4

Ne cherchez pas avant tout

Succès, gloire passagère ;

Que sont les honneurs sur terre ?

Cherchez Sa gloire avant tout.

189.            Cantique 189

Cantique 189 strophe 1

Seigneur, attire

Mon cœur à toi,

Je te désire

Tout près de moi.

Ma délivrance,

Dans le danger,

{C'est ta présence,

Divin Berger.} (bis)

Cantique 189 strophe 2

Par ta puissance,

Brise, soumets

Ma résistance,

À tout jamais,

Courbe mon être,

Ma volonté,

{Sois-en le Maître

Incontesté.} (bis)

Cantique 189 strophe 3

Rends-moi docile,

Obéissant,

Le cœur tranquille

En te servant.

Et, sous ton aile,

Loin du péché,

{Sauveur fidèle,

Tiens-moi caché.} (bis)

190.            Cantique 190

Cantique 190 strophe 1

Va vers la fourmi, paresseux,

Regarde ses voies et sois sage.

Elle qui n'a ni chef, ni surveillant, ni gouverneur,

Elle prépare en été son pain, (bis)

Elle amasse, (bis)

Pendant l'été sa nourriture.

Va vers la fourmi, paresseux,

Regarde ses voies et sois sage.

Cantique 190 strophe 2

Imite avec soin la fourmi,

Ne perds pas le temps que Dieu donne,

Car ta vie est si brève, elle s'envole comme un rêve,

Dieu t'appelle dès aujourd'hui

À servir, à porter du fruit.

Sa Parole, (bis)

De ton sentier est la boussole.

Prépare avec foi l'avenir,

Ne perds pas le temps que Dieu donne.

191.            Cantique 191

Cantique 191 strophe 1

Confie à Dieu ta vie,

Tes craintes et tes vœux,

Car sa grâce infinie

Sur toi veille des cieux.

Quand à travers l'espace

Il guide astres et vents,

Ne crois-tu pas qu'il trace

La route à ses enfants ?

Cantique 191 strophe 2

Qu'il soit ton espérance

Aux bons, aux mauvais jours !

Qu'il soit dans la souffrance

Ton unique secours !

Dis-lui toutes tes peines,

Remets-lui tes douleurs,

Il a brisé tes chaînes

Il séchera tes pleurs.

Cantique 191 strophe 3

Espère, âme troublée,

Espère en ton Sauveur ;

Il connaît les pensées

Qui agitent ton cœur.

Il veut bannir tes doutes,

Ta peur du lendemain ;

Il ouvrira ta route

Jusqu'au séjour divin.

192.            Cantique 192

Cantique 192 strophe 1

À tes pieds, ô divin Maître,

Je me place avec bonheur ;

En t'écoutant, je puis être

Ton disciple, ô mon Sauveur.

{Parle, j'ai soif de t'entendre ;

Parle, je n'ai qu'un désir :

Que ta voix puissante et tendre

À mon cœur se fasse ouïr.} (bis)

Cantique 192 strophe 2

Faites place, ô voix humaines,

À la voix de mon Sauveur.

Vils propos et choses vaines,

Éloignez-vous de mon cœur.

{Tous les bruits, faites silence.

Toi mon Maître, parle-moi.

Recueillie en ta présence,

Mon âme n'entend que toi.} (bis)

Cantique 192 strophe 3

Parle-moi, témoin fidèle ;

Découvre-moi le trésor

De ta sagesse éternelle ;

Parle, ô Maître, parle encore.

{Ta parole, c'est la vie,

C'est la lumière et la paix.

À ton école bénie

Oh ! que je reste à jamais !} (bis)

Cantique 192 strophe 4

Parle, et pour que je comprenne

Ton enseignement divin,

Dans ta grâce souveraine

Instruis-moi par l'Esprit Saint.

{Parle, et que je sois docile

Pour obéir aussitôt ;

Que ton joug me soit facile

En te suivant, saint Agneau !} (bis)

194.            Cantique 194

Cantique 194 strophe 1

Servez toujours l'Éternel avec joie ;

Sur le chemin montant et rocailleux.

Que le passant qui vous rencontre voie

Le vrai bonheur scintiller dans vos yeux.

Cantique 194 strophe 2

Servez toujours l'Éternel avec joie ;

Si le brouillard vous voile l'horizon.

Quand le mondain de tristesse est la proie

Vous chanterez, marchant vers la maison.

Cantique 194 strophe 3

Servez toujours l'Éternel avec joie ;

Si quelque épine a blessé votre main ;

Et bénissez Celui qui vous l'envoie,

Et qui pour vous a le baume divin.

Cantique 194 strophe 4

Servez toujours l'Éternel avec joie ;

Comme a servi Christ le vrai serviteur.

Restez joyeux pour que le monde voie

Que ce service apporte le bonheur ;

Cantique 194 strophe 5

Servez toujours l'Éternel avec joie ;

Quand la fatigue a ralenti vos pas,

Et que sa force en vos cœurs se déploie

Faisant de vous d'indomptables soldats.

195.            Cantique 195

Cantique 195 strophe 1

Tout le long de la route,

Jésus marche devant nous.

Demeurons à son écoute,

Suivons-le, suivons-le tous !

C'est lui seul qui peut bénir

Et qui veut nous affermir.

Il a tracé le chemin,

Mettons nos pas dans les siens.

Cantique 195 strophe 2

Jusqu'au bout du voyage,

Jésus marche devant nous.

Il nous donne du courage,

Il nous aidera partout.

En suivant le bon Berger,

On ne craint pas le danger.

Il a tracé le chemin,

Mettons nos pas dans les siens.

196.            Cantique 196

Cantique 196 strophe 1

Plus haut ! plus haut que les plus blanches cimes,

Mon cœur, ô Dieu, s'élève jusqu'à toi.

Et, dépassant les horizons sublime,

Il dit : Jésus, seul objet de ma foi,

Viens affermir le roseau qui s'incline

Et raviver en moi ton feu nouveau.

Viens affermir le roseau qui s'incline

Et raviver en moi ton feu nouveau.

Dis-moi, Seigneur, quand mon ardeur décline :

Toujours plus haut, toujours plus haut, toujours plus haut !

Cantique 196 strophe 2

Plus haut ! tu veux que la plus humble vie

S'épanouisse aux rayons de l'amour.

Et, qu'ici-bas, ton enfant glorifie

Ton nom béni jusques à ton retour.

Mais, pour cette œuvre, ô Seigneur qui nous gardes,

Reste avec nous, car le but est si beau.

Mais pour cette œuvre, ô Seigneur qui nous gardes,

Reste avec nous, car le but est si beau.

En attendant, que notre cœur regarde

Toujours plus haut, vers toi Jésus, toujours plus haut !

Cantique 196 strophe 3

Plus haut ! plus haut ! vers les divins rivages,

Avançons-nous joyeux et pleins d'espoir ;

Là vont finir les plus sombres orages,

Là règne enfin la paix des plus beaux soirs.

Encore un jour ! passez, choses mortelles,

Jésus nous dit : Voici, je viens bientôt,

Encore un jour ! passez, choses mortelles,

Jésus nous dit : Voici, je viens bientôt,

Et nous conduit aux rives éternelles,

Toujours plus haut, vers lui, là-haut, toujours plus haut !

198.            Cantique 198

Cantique 198 strophe 1

Ô Sauveur, rends-moi docile,

Toujours prêt à t'obéir ;

Ton joug n'est pas difficile,

Il fait si bon te servir.

Seigneur, prends toute ma vie,

Elle est à toi sans retour.

Ô grâce, grâce infinie,

Je suis à toi pour toujours !

Cantique 198 strophe 2

Ô Sauveur, rends-moi fidèle

À mon devoir, quel qu'il soit ;

À chaque tâche nouvelle,

Ta grâce suffit, pourvoit.

Seigneur, prends toute ma vie,

Elle est à toi sans retour.

Ô grâce, grâce infinie,

Je suis à toi pour toujours !

Cantique 198 strophe 3

Ô Sauveur, rends-moi fertile

Comme un arbre près des eaux ;

Accorde-moi d'être utile,

Abondant en fruits nouveaux.

Seigneur, prends toute ma vie,

Elle est à toi sans retour.

Ô grâce, grâce infinie,

Je suis à toi pour toujours !

Cantique 198 strophe 4

Ô Sauveur, de moi dispose,

De mon temps et de mes biens

Comme de toute autre chose,

Car à toi seul j'appartiens.

Seigneur, prends toute ma vie,

Elle est à toi sans retour.

Ô grâce, grâce infinie,

Je suis à toi pour toujours !

199.            Cantique 199

Cantique 199 strophe 1

Conduis-moi, douce étoile,

Étoile du matin,

Plus haut, loin de tout voile

Qui cache mon chemin.

Qu'à ta clarté j'avance

Vers le séjour des cieux,

Le cœur plein d'espérance,

L'âme et l'esprit joyeux !

Cantique 199 strophe 2

Conduis-moi, divin guide,

Dans des sentiers unis ;

Car, sous ta sûre égide,

J'atteindrai le pays

Où je trouverai place

Parmi les rachetés

Qui chanteront ta grâce

Et loueront tes bontés.

Cantique 199 strophe 3

Conduis-moi, divin livre,

Par tes conseils parfaits ;

Nourris-moi, fais-moi vivre

De tes riches bienfaits.

Sois pour moi la boussole

Qui me montre le port,

La fidèle Parole

Qui toujours me rend fort.

Cantique 199 strophe 4

Conduis-moi, tendre Père ;

Sans toi, je ne puis rien ;

Dirige ma carrière,

Sois mon constant soutien

Jusqu'au jour où mon Maître

Me prendra dans le ciel ;

Car bientôt va paraître

Le Sauveur éternel.

200.            Cantique 200

Cantique 200 strophe 1

Oh ! nourris-nous, Seigneur, du pain de vie,

Fais-nous trouver dans le Livre divin,

Manne céleste qui nous fortifie,

Force et victoire en toi dès le matin.

Cantique 200 strophe 2

Viens révéler à nos cœurs tes richesses ;

Chaque matin tes trésors sont nouveaux !

De jour en jour, fais-nous trouver sans cesse,

En toi, Jésus, grâce et secours d'en haut.

Cantique 200 strophe 3

Par ta Parole, j'entends ta voix même ;

Là tu nous parles, et tu dis à nos cœurs

Ce que tu veux pour ton enfant qui t'aime,

Ce que tu fais pour le rendre vainqueur.

Cantique 200 strophe 4

Quand tu nous parles, Seigneur, dans ta grâce,

C'est la rosée du ciel qui rafraîchit ;

C'est dans la lutte un secours efficace :

« Il est écrit »... et cela nous suffit.

201.            Cantique 201

Cantique 201 strophe 1

Ouvre mes yeux sur ta Parole ;

Je voudrais en faire ici-bas

Le guide sûr et la boussole

Qui dirigeront tous mes pas.

Cantique 201 strophe 2

Ta vérité sera ma voie,

Je la serrerai dans mon cœur ;

Elle me donne paix et joie,

Victoire sur le tentateur.

Cantique 201 strophe 3

Ainsi mon chemin dans la vie

Sera béni dès le début ;

Conduit par ta grâce infinie,

Je suis sûr d'atteindre le but.

Cantique 201 strophe 4

Ta Parole est mon héritage,

Le plus précieux des trésors,

Et pour mon âme son message

Vaut mieux que l'argent et que l'or.

Cantique 201 strophe 5

Conduis mes pas dans ta justice !

Enseigne-moi dans ton amour !

Et que, joyeux dans ton service,

J'avance en paix vers ton séjour.

202.            Cantique 202

Cantique 202 strophe 1

Je vis un pèlerin marcher joyeusement,

D'un pas ferme et léger, le front calme et content.

Où vas-tu, pèlerin, pourquoi ne pas choisir

Dans ces prés embaumés un endroit de loisir ?

Des choses d'ici-bas il faut se détacher ;

Oui, par la foi je vois déjà

Mon Sauveur bien-aimé.

Voilà pourquoi je chante,

Pensant à l'infini.

La cité permanente

N'est pas bien loin d'ici.

Cantique 202 strophe 2

Je vis un pèlerin marcher joyeusement,

Sur un chemin poudreux, sous un soleil ardent.

Où vas-tu, pèlerin, toujours remplis d'espoir,

Suivant fidèlement le sentier du devoir ?

Des choses d'ici-bas il faut se détacher etc.

Cantique 202 strophe 3

Je vis un pèlerin marcher plus que vainqueur

Dans un chemin rugueux de lutte, de douleur.

Où vas-tu, pèlerin, toujours si confiant,

Si certain que les pleurs ne durent qu'un instant ?

Des choses d'ici-bas il faut se détacher etc.

203.            Cantique 203

Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi.

Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi.

Ta parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon sentier.

Que mes lèvres publient ta louange, car tu m'enseignes tes statuts !

Que ma langue chante ta parole, car tous tes commandements sont justes !

204.            Cantique 204

Cantique 204 strophe 1

Seigneur, tu m'éclaires chaque jour

Par ta Parole sûre et vivante ;

J'apprends à connaître ton amour

Et ta grâce puissante.

Cantique 204 strophe 2

Ton Livre m'enseigne à t'obéir

D'un cœur toujours loyal et fidèle ;

Par lui tu m'apprends à te servir,

Jésus, divin Modèle.

Cantique 204 strophe 3

Fais que j'apprenne en comptant sur toi,

À vraiment renoncer à moi-même,

À demeurer ferme dans la foi

En sachant que tu m'aimes !

Cantique 204 strophe 4

Tu m'instruis au travers des combats

Contre tout le mal qui m'environne,

À celui qui par la foi vaincra

Tu promets la couronne.

205.            Cantique 205

Cantique 205 strophe 1

Quand je craindrais sur la route,

Seigneur, tiens ma main !

Quand m'assaillirait le doute,

Seigneur, tiens ma main ! (ter)

Oh ! Sauveur incomparable,

toujours tiens ma main !

Cantique 205 strophe 2

Quand le péché m'environne,

Seigneur, tiens ma main !

La victoire, tu la donnes,

Seigneur, tiens ma main ! (ter)

Oh ! Sauveur incomparable,

toujours tiens ma main !

Cantique 205 strophe 3

Dans la joie ou la tristesse,

Seigneur, tiens ma main !

Dans la paix ou la détresse,

Seigneur, tiens ma main ! (ter)

Oh ! Sauveur incomparable,

toujours tiens ma main !

Cantique 205 strophe 4

Dans la nuit d'épreuve amère,

Seigneur, tiens ma main !

Conduis-moi vers la lumière !

Seigneur, tiens ma main ! (ter)

Oh ! Sauveur incomparable,

toujours tiens ma main !

206.            Cantique 206

Cantique 206 strophe 1

Seigneur, quand nous prions,

Mets la reconnaissance

Au fond de notre cœur.

Souvent nous oublions

Ta riche providence,

Tous tes bienfaits, Seigneur !

Ta main n'est jamais lasse

De toujours nous combler ;

Avec actions de grâces

Apprends-nous à prier.

Cantique 206 strophe 2

Seigneur, lorsque vers toi

Monte notre prière,

Augmente-nous la foi.

Tu veux notre bonheur :

Apprends-nous, ô bon Père,

À mieux compter sur toi.

Donne-nous l'assurance

Que tu peux exaucer ;

Remplis de confiance,

Apprends-nous à prier.

Cantique 206 strophe 3

Seigneur, quand tes enfants

Présentent leurs demandes,

Rends-les humbles, soumis.

Que, toujours dépendants,

Dans le calme ils attendent

Ta réponse à leurs cris !

Qu'à ta volonté sainte

Ils sachent se plier,

Acceptant tout sans crainte !

Apprends-nous à prier.

Cantique 206 strophe 4

Préserve-nous, Seigneur,

D'être, en notre prière,

D'égoïsme animés ;

Oh ! remplis notre cœur

D'amour ardent, sincère

Pour tous tes bien-aimés ;

Que pour eux, pleins de zèle,

Nous sachions supplier ;

Tu es notre modèle,

Apprends-nous à prier.

207.            Cantique 207

Cantique 207 strophe 1

L'esprit content, c'est un trésor

Des plus précieux que l'on connaisse,

Car il vaut mieux que beaucoup d'or :

Contentement passe richesse.

Il ne dépend

Ni de l'argent,

Ni d'aucun lieu.

Ni d'un ciel bleu,

De rien enfin ni de personne ;

L'esprit content,

Jésus le donne.

Cantique 207 strophe 2

À qui devient enfant de Dieu,

Échoit le vrai bien qu'il souhaite.

Le reste alors compte si peu,

Pourquoi faut-il qu'on s'en inquiète ?

Celui qui croit

De Dieu reçoit

Aide toujours,

Puissant secours.

Tandis qu'ailleurs on se tourmente,

L'esprit content s'élève et chante.

Cantique 207 strophe 3

L'esprit content, c'est voir en tout

La main de Dieu guider les choses.

Quand les épines sont partout

Il aime à découvrir les roses.

Et si l'on craint

Le lendemain,

Il ne vit, lui,

Que d'aujourd'hui,

Dans l'assurance bien certaine

Qu'à chaque jour suffit sa peine.

Cantique 207 strophe 4

Ce privilège du chrétien,

L'esprit content quoi qu'il arrive :

L'as-tu reçu ?

Retiens-le bien ;

Que rien ici-bas ne t'en prive !

Témoigne ainsi

De ton souci

D'honorer Dieu

Comme il le veut.

À t'en blâmer si même on trouve,

Qu'importe le Seigneur t'approuve.

208.            Cantique 208

Heureux celui qui prend son plaisir dans la loi de l'Éternel ! (bis)

Heureux qui la médite jour et nuit ! (bis)

Il sera comme un arbre planté près des eaux courantes :

Il donne son fruit en sa saison et son feuillage ne flétrit point.

Heureux celui qui prend son plaisir dans la loi de l'Éternel ! (ter)

Alléluia ! (ter)

209.            Cantique 209

Cantique 209 strophe 1

Saisis ma main craintive

Et conduis-moi ;

Fais que toujours je vive

Plus près de Toi.

Sans Toi, mon tendre Père,

Pour me guider,

Je ne sais sur la terre

Comment marcher.


Cantique 209 strophe 2

Que ta main me dispense

Joie ou douleur,

Paisible en ta présence

Garde mon cœur ;

En Toi pour toute chose,

Se confiant,

À tes pieds se repose

Ton faible enfant.

Cantique 209 strophe 3

Quand la nuit la plus noire

Te voilerait,

Ton bras jusqu'à la gloire

Me porterait.

Saisis ma main craintive,

Et conduis-moi :

Fais que toujours je vive

Plus près de Toi !

210.            Cantique 210

Éternel, fais-moi connaître tes voies, enseigne-moi tes sentiers.

Conduis-moi dans ta vérité, – et instruis-moi. (bis)

Car – tu es le Dieu de mon salut. (bis)

Tu es toujours mon espérance. (bis)

Éternel, fais-moi connaître tes voies, enseigne-moi tes sentiers.

Conduis-moi dans ta vérité, – et instruis-moi. (bis)

212.            Cantique 212

Tout entier pour Jésus-Christ, je voudrais être,

Et n'avoir plus jamais honte d'un tel Maître ;

Confesser son Nom et souffrir, s'il le faut,

Ah ! je le pourrais par la force d'En-Haut.

213.            Cantique 213

Cantique 213 strophe 1

Bienheureux le cœur fidèle

Qui cherche en toi son appui !

Qu'autour de lui tout chancelle,

Tu viens éclairer sa nuit.

À qui marche sur tes traces,

Aucun bien ne manquera,

Toujours tu le soutiendras.

Cantique 213 strophe 2

Ô Jésus, par ta lumière,

Conduis nos pas jusqu'à toi.

Garde-nous, ô tendre Père,

Dans le sentier de la foi.

Rends-nous fermes, pleins de zèle.

Apprends-nous à t'obéir,

À t'aimer, à te servir.

215.            Cantique 215

Cantique 215 strophe 1

Mon âme en silence

Se tient devant toi,

Oh ! rends ta présence

Sensible à ma foi.

Cantique 215 strophe 2

Je ne veux connaître

Aucune autre voix

Que la tienne, ô Maître,

Toi seul, parle-moi.

Cantique 215 strophe 3

Parole bénie

De mon Rédempteur,

Parole de vie,

Pénètre en mon cœur.

Cantique 215 strophe 4

C'est toi la lumière

Qui brille en la nuit,

L'eau qui désaltère,

Le pain qui nourrit.

Cantique 215 strophe 5

Seigneur, je t'écoute,

Seigneur, parle-moi !

Sans crainte, ni doute,

Je m'attends à toi.

Cantique 215 strophe 6

Oui, daigne m'instruire

Et dis tout, Seigneur,

Ce que tu veux dire

À ton serviteur.

Cantique 215 strophe 7

Qu'en moi ta voix fasse

Abonder toujours

Les fruits de la grâce,

Les fruits de l'amour.

216.            Cantique 216

Cantique 216 strophe 1

Plus que vainqueurs par celui qui nous aime !

Dans nos combats, il peut seul nous sauver.

Christ remporta la victoire suprême,

De son amour rien ne peut nous priver.

Cantique 216 strophe 2

Pensons à lui mourant sur le Calvaire,

Ayons toujours sa croix devant nos yeux.

Si nous souffrons avec lui sur la terre,

Nous régnerons avec lui dans les cieux.

Cantique 216 strophe 3

Osons braver les injures du monde

Pour confesser le beau nom de Jésus.

Que sur lui seul tout notre espoir se fonde,

Car cet espoir ne sera pas confus.

217.            Cantique 217

Cantique 217 strophe 1

C'est par la foi que, voyant l'invisible,

Ils se sont levés à l'appel du Seigneur.

Rien avec Lui ne semblait impossible,

Tant sa promesse enflammait leur ardeur.

Refrain : Brûle en nos âmes,

Flamme sacrée !

Et nous suivrons

les témoins d'autrefois,

Environnés de leur grande nuée,

Les regards sur Jésus,

Chef de la foi !

Cantique 217 strophe 2

C'est par la foi qu'ils fuyaient l'esclavage,

Qu'ils passaient la mer, qu'ils étaient valeureux ;

Grâce au Seigneur se frayant un passage,

Vers la Cité préparée pour eux.

Brûle en nos âmes, etc.

Cantique 217 strophe 3

C'est par la foi que, dans l'ignominie,

Ils ont enduré des épreuves sans fin ;

Sans obtenir ici-bas de patrie,

Mais saluant le triomphe lointain.
Brûle en nos âmes, etc.

Cantique 217 strophe 4

Foi des héros ! Qui combat sous ce signe,

Suit leur saint exemple et partage leur sort,

Eux dont le monde ne fut jamais digne,

Eux, les témoins qui nous parlent encor.

Brûle en nos âmes, etc.

218.            Cantique 218

Cantique 218 strophe 1

Dans l'armée immense

Du grand Roi des rois,

Soyons dès l'enfance

De vaillants soldats.

Si de son armure

Nous nous revêtons,

La Bible l'assure,

Nous triompherons.

Refrain : Chrétien, ta bannière

C'est Christ, le Sauveur.

Vis donc pour lui plaire,

Vis à son honneur.

Cantique 218 strophe 2

Chrétien, ta cuirasse,

C'est la foi, l'amour.

Si Satan menace,

Regarde toujours

À Jésus, ton Guide,

Prends ton bouclier

Et, sous son égide,

Suis l'étroit sentier.

Chrétien, ta bannière etc.

Cantique 218 strophe 3

Chrétien, la victoire

S'obtient par la foi.

Lutte pour la gloire

Du grand Roi des rois,

Sois fort et fidèle

Dans tous les combats,

Christ est ton modèle

Et ton Avocat.

Chrétien, ta bannière etc.

219.            Cantique 219

Cantique 219 strophe 1

Soldat de Christ, revêts l'armure

Que ton Maître t'offre aujourd'hui ;

Qu'en lui seul ton cœur s'assure,

Obéis et regarde à lui !

Cantique 219 strophe 2

Si la nuit, l'ouragan déchaîne

Vagues et flots retentissants,

Sa présence souveraine

Sait calmer les flots menaçants.

Cantique 219 strophe 3

Sois vigilant, car sur ta route

Sont semés des pièges trompeurs !

Satan cherche ta déroute,

Mais ton Sauveur en est vainqueur.

Cantique 219 strophe 4

Tes armes ne sont point charnelles,

Mais puissantes par Jésus Christ ;

Et ses promesses fidèles

S'accomplissent par son Esprit.

Cantique 219 strophe 5

Non, rien ne manque à la victoire,

Au triomphe de Golgotha ;

Il faut obéir et croire

Pour être vainqueur ici-bas !

220.            Cantique 220

Cantique 220 strophe 1

Résiste à ton adversaire

Qui te guette jour et nuit !

Vis toujours dans la lumière,

Reste ferme, et Satan s'enfuit !

Cantique 220 strophe 2

Résiste à ton adversaire,

Et combats dans la prière !

Dieu répond à ton attente

Et sa paix règne dans ton cœur.

Cantique 220 strophe 3

Résiste au courant du siècle,

Aux ruses du tentateur !

Et s'il t'entraîne et t'encercle,

Crie à Jésus et sois vainqueur !

Cantique 220 strophe 4

Résiste en soldat fidèle ;

Il est ton Chef glorieux

Qui te garde et qui t'appelle

À porter les armes de Dieu !

221.            Cantique 221

Cantique 221 strophe 1

Seigneur, fais-nous suivre les traces

De ces vrais témoins d'autrefois

Qui, bravant les haines et les menaces,

Ont su t'honorer par leur foi.

Pour ta seule gloire et ta vérité,
Apprends-nous, Seigneur, à combattre !

Cantique 221 strophe 2

Pour toi, ils ont donné leur vie

Plutôt que de te renier ;

Ils ont supporté coups et moqueries

Pour l'amour de la vérité.

Pour ta seule gloire et ta vérité, etc.

Cantique 221 strophe 3

Sur le roc de ton divin Livre,

Ils ont affermi leur esprit,

Choisissant de souffrir et de te suivre

En obéissant à tout prix.

Pour ta seule gloire et ta vérité, etc.

222.            Cantique 222

Cantique 222 strophe 1

David n'avait rien que sa fronde

Pour lutter contre le géant ;

Mais au fond de son cœur d'enfant

Habitait une foi profonde.

Il savait bien que l'Éternel

Combattrait avec lui pour sauver Israël !

Cantique 222 strophe 2

Il avançait ferme et tranquille

Contre le Philistin puissant,

Qui, l'œil hautain et méprisant,

Riait de son air juvénile,

Et se moquait de l'Éternel,

Qui choisissait David pour sauver Israël !

Cantique 222 strophe 3

Mais sans trembler, d'une main sûre,

L'enfant, que son Dieu dirigeait,

Fit au colosse, d'un seul jet,

Une inguérissable blessure.

Et c'est ainsi que l'Éternel,

Selon son bon plaisir, délivrait Israël !

Cantique 222 strophe 4

Comme David, tu nous appelles

À bien des combats, ô Seigneur !

Pour en sortir à ton honneur,

Comme David, rends-nous fidèles,

Et l'on verra que l'Éternel

Se tient auprès de nous comme auprès d'Israël.

223.            Cantique 223

Cantique 223 strophe 1

Fidèle au conseil divin,

D'un cœur ferme et sûr,

À la cour d'un roi païen

Daniel resta pur.

Rappelons-nous aujourd'hui

Ce que fit Daniel

Et soyons tous comme lui

Des témoins du ciel !

Cantique 223 strophe 2

Épié tout à l'entour

Et malgré la loi,

Il priait trois fois le jour,

Ferme dans sa foi.

Comme Daniel, ayons tous

Un but arrêté

Et maintenons à genoux

Notre fermeté.

Cantique 223 strophe 3

Calme, au milieu d'ennemis,

Daniel honorait

Sans crainte et sans compromis

Son Dieu qu'il aimait.

Nous aussi, pour le Sauveur,

En son nom si beau,

Sachons montrer la couleur

De notre drapeau !

224.            Cantique 224

Cantique 224 strophe 1

Aux jours d'angoisse et de souffrance,

Quand le cœur est rempli d'effroi,

Jésus dit : « Ayez confiance !

Venez à moi ! »

Cantique 224 strophe 2

Lorsque soudain survient l'orage,

Que nul abri ne s'offre à toi,

De Jésus entends le message :
« Venez à moi ! »

Cantique 224 strophe 3

Si le péché te sollicite,

Si tu sens vaciller ta foi,

Écoute sa voix qui t'invite :
« Venez à moi ! »

Cantique 224 strophe 4

Il nous pardonne, il nous console,

Il prend sur lui tous nos fardeaux,

Et nous trouvons à son école

Le vrai repos.

225.            Cantique 225

Cantique 225 strophe 1

Quand écrasé, courbant la tête,

Tu te nourris de tes malheurs,

Ou que le désespoir te guette,

Te livrant aux pires frayeurs :

Refrain : Fixe les yeux sur le Maître,

Pense à sa grâce, à sa bonté ;

Viens à lui, viens tout lui remettre,

Il est puissant pour te délivrer.

Cantique 225 strophe 2

Quand sur l'océan ta nacelle

Se remplit de flots écumants,

Lorsque autour de toi tout chancelle,

Que tout te manque en un instant :

Fixe les yeux sur le Maître, etc.

Cantique 225 strophe 3

Quand, affaibli, tu perds courage

Dans ton service pour Jésus

Quand lassé du pèlerinage,

Ton œil ne le discerne plus :

Refrain : Fixe les yeux sur le Maître,

Pense à sa grâce, à sa bonté ;

Viens à lui, viens tout lui remettre,

Tu seras en paix, fortifié.

226.            Cantique 226

Cantique 226 strophe 1

Quand le vol de la tempête

Vient assombrir ton ciel bleu,

Au lieu de baisser la tête,

Compte les bienfaits de Dieu.

Compte les bienfaits de Dieu,

Mets-les tous devant tes yeux ;

Tu verras, en adorant,

Combien le nombre en est grand.

Cantique 226 strophe 2

Quand sur la route glissante,

Tu chancelles sous la croix,

Pense à cette main puissante

Qui t'a béni tant de fois.

Compte les bienfaits de Dieu, etc.

Cantique 226 strophe 3

Si tu perds dans le voyage

Plus d'un cher et doux trésor,

Pense au divin héritage

Qui là-haut, te reste encore.

Compte les bienfaits de Dieu, etc.

Cantique 226 strophe 4

Bénis donc, bénis sans cesse

Ce Père qui chaque jour

Répand sur toi la richesse

De son merveilleux amour.

Compte les bienfaits de Dieu, etc.

227.            Cantique 227

Cantique 227 strophe 1

Flots mugissants, flots en furie

Entourez-moi, je n’ai pas peur

Quoi qu'il en soit, paix infinie

Puisqu'à la barre est mon Sauveur.

Le gouvernail de ma nacelle,

Oh ! quel repos Jésus le tient

Si dans la nuit mon cœur chancelle,

Avec Jésus, oui, tout est bien.

Cantique 227 strophe 2

Et vous récifs, écueils, menaces,

Qui présagez plus d'un malheur !

Calme je puis vous voir en face,

Puisqu'à la barre est mon Sauveur.

Le gouvernail de ma nacelle, etc.

Cantique 227 strophe 3

Jour après jour nouveaux orages,

Nouveaux périls, point de frayeur !

Bientôt j'atteins le grand rivage,

Puisqu'à la barre est mon Sauveur.

Le gouvernail de ma nacelle, etc.

Cantique 227 strophe 4

Avec Jésus pour mon Pilote,

Pour moi tout est paix et bonheur.

En sûreté, mon esquif flotte,

Puisqu'à la barre est mon Sauveur.

Le gouvernail de ma nacelle etc.

228.            Cantique 228

Cantique 228 strophe 1

Pourquoi, Seigneur, permets-tu pour ton enfant

le chagrin, les maux, la douleur ?

– Ne crains pas l'avenir,

je veux te bénir

et de biens meilleurs t'enrichir.

Cantique 228 strophe 2

Comment, Seigneur, discerner le bon chemin

dans ce monde obscur et trompeur ?

– Prie et demeure en moi,

fais silence en toi

pour mieux écouter ma voix.

Cantique 228 strophe 3

Comment, Seigneur, triompher dans les combats,

traverser l'épreuve en vainqueur ?

– Va, marche par la foi,

et rappelle-toi que tu ne peux rien sans moi.

229.            Cantique 229

Cantique 229 strophe 1

Devant l'impossible,

Dieu peut tout changer ;

Et, bien qu'invisible,

Il peut t'exaucer.

Dieu peut, Dieu peut,

Rien n'est impossible à Dieu,

Dieu peut, Dieu peut,

Laisse tout à Dieu.

Cantique 229 strophe 2

Les grandes murailles

Dieu peut renverser.

Si ton cœur défaille,

Dieu peut te porter.

Dieu peut, Dieu peut,

Rien n'est impossible à Dieu,

Dieu peut, Dieu peut,

Laisse tout à Dieu.

Cantique 229 strophe 3

Quand l'orage gronde,

Dieu peut l'apaiser ;

Hors des eaux profondes,

Il peut te sauver.

Dieu peut, Dieu peut,

Rien n'est impossible à Dieu,

Dieu peut, Dieu peut,

Laisse tout à Dieu.

Cantique 229 strophe 4

Lassé de la lutte,

Tu vas chanceler...

Mais de toute chute,

Dieu peut te garder.

Dieu peut, Dieu peut,

Rien n'est impossible à Dieu,

Dieu peut, Dieu peut,

Laisse tout à Dieu.

Cantique 229 strophe 5

En toute détresse

Il est ton Berger,

Et de sa tendresse

Il veut t'entourer.

Dieu peut, Dieu peut,

Rien n'est impossible à Dieu,

Dieu peut, Dieu peut,

Laisse tout à Dieu.

Cantique 229 strophe 6

Quand ton Dieu t'appelle,

Il veut te bénir ;

Il reste fidèle

Pour tout l'avenir.

Dieu peut, Dieu peut,

Rien n'est impossible à Dieu,

Dieu peut, Dieu peut,

Laisse tout à Dieu.

230.            Cantique 230

Cantique 230 strophe 1

Espère en Dieu quand la nuit sombre

Voile le ciel et l'horizon.

Jamais là-haut ne règne l'ombre,

Là-haut t'attend une maison.

Espère en Dieu quand la tempête

Contre la nef jette ses flots.

Un mot vainqueur déjà s'apprête

À commander paix et repos.

Cantique 230 strophe 2

Espère en Dieu quand la souffrance

Brisant ton corps, trouble ton cœur.

Chez Lui jamais l'indifférence

Ne le distrait de ton malheur.

Espère en Dieu quand sonne l'heure

D'abandonner les biens d'en bas.

Crois aux trésors de sa demeure,

Car son amour t'ouvre ses bras.

Cantique 230 strophe 3

Espère en Dieu quand on t'oublie

Ou qu'on te raille avec dédain.

Sois courageux, jamais ne plie !

Va plutôt seul sur ton chemin.

Espère en Dieu quand ton pied glisse

Sous les efforts du Tentateur.

Saisis la main libératrice

Qui te rendra toujours vainqueur.

231.            Cantique 231

Cantique 231 strophe 1

« Invoque-moi du sein de la détresse :

Mon bras puissant te sauvera. »

C'est Dieu qui parle,

Oh ! crois en sa promesse.

Bientôt ta voix l'exaltera.

C'est Dieu qui parle,

Oh ! crois en sa promesse.

Bientôt ta voix l'exaltera.

Cantique 231 strophe 2

Si tout est sombre,

Oh ! ne perds pas courage,

Ne doute pas du Dieu vivant.

Même au milieu des fureurs de l'orage,

Demeure en paix, crois seulement.

Même au milieu des fureurs de l'orage,

Demeure en paix, crois seulement.

Cantique 231 strophe 3

Mais n'attends pas que le mal te domine,

Que l'ennemi soit dans ton cœur.

Elle est à toi, la puissance divine :

Saisis-la donc et sois vainqueur.

Elle est à toi, la puissance divine :

Saisis-la donc et sois vainqueur.

Cantique 231 strophe 4

Jamais, jamais, Dieu qui fit la promesse

Ne manquera de l'accomplir.

Que son enfant, sauvé de la détresse,

Ne manque pas de le bénir !

Que son enfant, sauvé de la détresse,

Ne manque pas de le bénir !

232.            Cantique 232

Cantique 232 strophe 1

La vie est pleine de mystère,

De vains élans vers la lumière,

D'espoirs tombés dans la poussière,

Et Dieu seul connaît pourquoi.

J'attends le jour où tout s'éclaire

Au plan d'amour d'un tendre Père.

Sa vue illuminant ma foi,

En ce jour, je saurai pourquoi.

Cantique 232 strophe 2

Prière encore sans réponse,

Beau rêve auquel le cœur renonce,

Nouvelle épreuve qui s'annonce,

Et Dieu seul connaît pourquoi.

J'attends le jour où tout s'éclaire etc.

Cantique 232 strophe 3

Un voile couvre toute chose,

La fleur se fane à peine éclose,

Là-bas, un être aimé repose,

Et Dieu seul connaît pourquoi.

J'attends le jour où tout s'éclaire etc.

Cantique 232 strophe 4

La nuit m'enferme, mais qu'importe !

Dieu tient la clé de chaque porte ;

Le jour approche qui m'apporte

La réponse à mes pourquoi.

J'attends le jour où tout s'éclaire etc.

233.            Cantique 233

Cantique 233 strophe 1

Maître, entends-tu la tempête

Et ses terribles accents ?

Parle, Seigneur, et l'arrête ;

Sauve, sauve tes enfants !

Mais aucun bruit ne l'éveille ;

Il dort et nous périssons.

À nos cris prête l'oreille,

Sauve-nous, nous t'en prions !

Il parle aux flots en démence :

Paix vous soit !

La mer, les vents font silence ;

Paix vous soit !

Paix vous soit !

Il est notre délivrance ;

Paix vous soit !

Cantique 233 strophe 2

Maître, mon coeur qui chancelle

Traverse les grandes eaux,

Et l'orage à ma nacelle

Livre de rudes assauts.

Oh ! qui verra ma détresse ?

D'où me viendra le secours ?

À toi, Seigneur, je m'adresse,

C'est à toi que j'ai recours.

Il parle aux flots en démence etc.

Cantique 233 strophe 3

Maître, l'onde est apaisée,

L'angoisse a quitté mon cœur,

Et mon âme consolée

Est heureuse en son Sauveur.

En ta main je mets ma vie,

Je suis faible, tu es fort.

À toi seul je me confie

Car tu me conduis au port.

Il parle aux flots en démence etc.

234.            Cantique 234

Cantique 234 strophe 1

Il faisait nuit et, battu par l'orage,

Le frêle esquif luttait contre les flots.

Le vent toujours l'éloignait de la plage

Et rendait vain l'effort des matelots.

Quand, tout à coup, au fort de la tourmente,

Tous ont cru voir de leurs yeux effrayés,

Dans les embruns telle une ombre inquiétante,

Quelqu'un marcher sur les flots irrités.

Cantique 234 strophe 2

Mais, oh ! Bonheur ! une voix bien connue

Des passagers a dissipé l'effroi ;

L'ombre s'efface et Jésus à leur vue

S'offre et leur dit : « rassurez-vous, c'est moi »,

« Maître, permets que jusqu'à toi sur l'onde

Je marche aussi », dit Céphas plein d'ardeur.

« Viens ! » dit Jésus, et sur la mer profonde,

L'heureux disciple approche du Seigneur.

Cantique 234 strophe 3

Mais au fracas du vent, de la tempête,

Au bruit du flot qui roule et rebondit,

L'effroi le gagne, il hésite et s'arrête ;

Il a douté, sa foi s'évanouit.

Jésus entend ses accents de détresse,

Lui tend les bras et calme son émoi.

Que son reproche est mêlé de tendresse,

Quand il lui dit : « Pourquoi manquer de foi ? »

Cantique 234 strophe 4

Bientôt Jésus entre dans la nacelle,

Et le vent cesse, et les flots son calmés ;

Le Maître est là ; plus de foi qui chancelle,

La paix descend dans les cœurs alarmés

Qu'ainsi, Seigneur, pendant les jours d'orage

Je me confie en ton puissant secours,

Et que ta paix, jusqu'au bout du voyage,

Ô mon Sauveur, m'accompagne toujours !

235.            Cantique 235

Cantique 235 strophe 1

Le voyez-vous, chassé sur l'onde,

Ce frêle esquif, jouet des flots ?

Le vent mugit, la mer l'inonde ;

L'effroi saisit les matelots.

Que devenir dans la tourmente

Qui se prolonge en grandissant,

Emportant la barque impuissante

Au gré de la vague et du vent ?

Cantique 235 strophe 2

Le Maître dort pendant l'orage ;

Ne va-t-il pas les protéger ?

Vont-ils sombrer dans le naufrage

Avec le divin Passager ?

Entends nos cris dans la détresse !

Voudrais-tu nous laissez périr ?

Réveille-toi, le péril presse ;

Hâte-toi de nous secourir.

Cantique 235 strophe 3

Jésus s'éveille, et sa puissance,

D'un mot dissipe leur effroi.

À l'ouragan Il dit : « Silence ! »

À la tourmente : Calme-toi !

Aussitôt tombe la tempête.

Tout s'apaise ; alors le Seigneur

Demande aux siens baissant la tête :

Pourquoi donc avez-vous eu peur ?

236.            Cantique 236

Cantique 236 strophe 1

Ne crains point ! Le ciel se couvre,

Mais plus haut, vois, il est bleu.

À travers l'orage il s'ouvre

Pour montrer l'amour de Dieu.

Ne crains point ! Non, ne crains point !

Car pour toi l'amour de Dieu

Resplendit sous le ciel bleu,

Ne crains point ! Non, ne crains point !

Cantique 236 strophe 2

Ne crains point ! Quand le tonnerre

Fait trembler notre maison,

Que ton cœur, dans la prière,

Cherche en Dieu la protection !

Ne crains point ! Etc.

Cantique 236 strophe 3

Ne crains point ! C'est la parole

Qui nous vient du Dieu Sauveur.

Devant lui la peur s'envole

Car de tout il et vainqueur.

Ne crains point ! Etc.

237.            Cantique 237

Cantique 237 strophe 1

Lorsque votre vie est battue par l'orage,

Placez votre main dans sa main.

Êtes-vous lassés du combat qui fait rage ?

Placez votre main dans sa main.

Cantique 237 strophe 2

Si le poids du péché est une douleur

Placez votre main dans sa main.

Laissez le Seigneur agir dans votre cœur ;

Placez votre main dans sa main.

Placez votre main dans sa main,

Placez votre main dans sa main.

Jésus vous gardera,

Sur vous veillera,

Placez votre main dans sa main.

Cantique 237 strophe 3

Vous trouvez-vous seul au milieu de la nuit ?

Placez votre main dans sa main.

Christ vous rassurera, ayez foi en lui,

Placez votre main dans sa main.

Cantique 237 strophe 4

Voulez-vous suivre le Christ ressuscité ?

Placez votre main dans sa main.

Et voulez-vous vivre dans sa vérité ?

Placez votre main dans sa main. etc.

238.            Cantique 238

Cantique 238 strophe 1

Ne crains rien quand ton ciel est noir,

Dieu te protégera.

Mets en lui ton unique espoir,

Dieu te protégera.

Dieu te protégera,

Il te secourt

Jour après jour,

Dieu te protégera. (bis)

Cantique 238 strophe 2

Quand tu fléchis sous les drapeaux,

Ton Dieu te soutiendra.

À travers les profondes eaux,

Ton Dieu te soutiendra.

Dieu te protégera, etc.

Cantique 238 strophe 3

Dieu connaît tes nombreux besoins,

Toujours il pourvoira.

Il t'entoure de tendres soins,

Toujours il pourvoira.

Dieu te protégera, etc.

Cantique 238 strophe 4

Quand tout est noir sur ton chemin

Ton Dieu te conduira.

Pas à pas, par sa sûre main,

Ton Dieu te conduira.

Dieu te protégera, etc.

Cantique 238 strophe 5

Bientôt son Fils venant des cieux

Vers lui nous ravira

Dans le séjour des bienheureux,

Où tout resplendira.

Ton Dieu t'introduira

Dans ses palais

Où tout est paix,

Ton Dieu t'introduira. (bis)

239.            Cantique 239

Cantique 239 strophe 1

Pour moi, chrétien, la terre est un exil,

Mais tout est bien, mais tout est bien.

Il faut marcher de péril en péril,

Mais tout est bien, mais tout est bien.

Souvent les pleurs, la terreur et l'ennui...

Mais Christ est là demain comme aujourd'hui ;

Au ciel bientôt je serai tout à lui.

Oui, tout est bien, oui, tout est bien.

Cantique 239 strophe 2

Peine et travail sont ma part ici-bas ;

Mais tout est bien, mais tout est bien.

De la maison j'approche à chaque pas ;

Oui, tout est bien, oui, tout est bien.

En vain le monde et son charme trompeur

Dans ses liens veut retenir mon cœur ;

J'avance en paix, les yeux sur mon Sauveur.

Oui, tout est bien, oui, tout est bien.

Cantique 239 strophe 3

Encore un jour, et j'atteindrai le but ;

Oui, tout est bien, oui, tout est bien.

Et je verrai l'auteur de mon salut ;

Oui, tout est bien, oui, tout est bien.

Encore un jour, le monde va passer.

Ô pèlerin, marche sans te lasser ;

Bientôt là-haut tu vas te reposer.

Oui, tout est bien, oui, tout est bien.

240.            Cantique 240

Cantique 240 strophe 1

Quand la route devient sombre,

Que nulle clarté ne luit,

Une voix me dit dans l'ombre

Et du milieu de la nuit :

« Oh ! pourquoi ce cœur qui tremble ?

De quoi peut-il avoir peur ?

Toi et moi, marchons ensemble,

Je suis Jésus, ton Sauveur. »

Cantique 240 strophe 2

Quand aux détours de la route

Je ne vois pas mon chemin,

Mon âme portée au doute

En vain cherche un guide humain ;

Quand mon pied chancelle et tremble,

Tu me dis, Ami divin :

« Toi et moi, restons ensemble,

Je te tiendrai par la main. »

Cantique 240 strophe 3

C'est ainsi que d'heure en heure

Je te suis, Sauveur aimé ;

Que je vive ou que je meure,

À toi je reste attaché.

Tu saisis ma main qui tremble,

Tu me montres le chemin,

Et nous avançons ensemble,

Ma main tenue en ta main.

Cantique 240 strophe 4

Et ma main devient puissante,

Dans la main du Tout-puissant,

Ma démarche chancelante

Va toujours s'affermissant ;

Plus de pauvre enfant qui tremble

Depuis que tu me conduis.

Oui, Seigneur, toujours ensemble,

Toi et moi, car je te suis.

241.            Cantique 241

Cantique 241 strophe 1

Dans les luttes de la terre,

Les soucis, les durs travaux,

Ô mon Dieu, que dois-je faire

Pour trouver le vrai repos ?

Mets en moi ta confiance,

Mon amour veille sur toi.

Tu verras ma délivrance,

Crois en moi, crois en moi !

Tu verras ma délivrance,

Crois en moi, crois en moi !

Cantique 241 strophe 2

Que ferais-je aux jours d'orage,

Quand je ne vois plus ta main

Me guidant dans le voyage

Et me montrant le chemin ?

Mets en moi ta confiance etc.

Cantique 241 strophe 2

Je veux donc à toi, sans cesse,

Me confier désormais.

Sois béni pour tes promesses

Dieu fidèle, Dieu de paix !

Tu m'acquis, ô tendre Père,

Au prix du sang de la croix,

À ton cœur mon âme est chère ;

Gloire à toi, gloire à toi !

À ton cœur mon âme est chère ;

Gloire à toi, gloire à toi !

242.            Cantique 242

Cantique 242 strophe 1

Chrétien, quand devant toi la route

Que tu dois poursuivre ici-bas

Ne t'offre que ce qu'on redoute,

Chagrin, tristesse à chaque pas,

Va vers Dieu, n'est-il pas ton Père ?

Sur lui remets tous tes soucis ;

Le cœur que sa présence éclaire

Trouve tous ses maux adoucis.

Cantique 242 strophe 2

Dans la blessure qu'il a faite,

Il verse un baume bienfaisant,

La nuit, le jour, sa main est prête

À soutenir son faible enfant.

Le divin Rédempteur lui-même

Éprouva ce qu'est la langueur.

Il connaît ta souffrance extrême,

Lui qui fut l'homme de douleurs.

Cantique 242 strophe 3

De toute épreuve qu'il t'envoie

Il a sondé la profondeur ;

Il sait si la peine ou la joie

Est nécessaire à ton bonheur.

Si, quand tu pleures, tu peux dire :

« C'est là ce que tu veux, Seigneur » ;

Dans la tristesse qui déchire

Il donnera la paix du cœur.

Cantique 242 strophe 4

Il t'aime trop, ce tendre Père,

Pour te donner ce qu'ici-bas

On imagine joie entière :

Une existence sans combats.

Ainsi durant tout le voyage,

Et bientôt dans l'éternité,

Tu béniras ce Dieu seul sage

Pour toute sa fidélité.

243.            Cantique 243

Cantique 243 strophe 1

Quand le doute et la souffrance

Font la nuit autour de toi,

Ne perds pas ta confiance :

Dieu forge et trempe ta foi.

Que Dieu reste en ta détresse

Le Rocher de ton secours !

Immuable est sa promesse ;

Crois encore, crois toujours.

Cantique 243 strophe 2

Résiste à l'effort suprême

De Satan, du tentateur,

Jésus a vaincu lui-même,

Il peut te rendre vainqueur.

Que Dieu reste en ta détresse

Le Rocher de ton secours !

Immuable est sa promesse ;

Crois encore, crois toujours.

Cantique 243 strophe 3

Plus de crainte ! confiance !

Reste ferme dans la foi :

La souveraine Puissance

Avec amour pense à toi.

Que Dieu reste en ta détresse

Le Rocher de ton secours !

Immuable est sa promesse ;

Crois encore, crois toujours.

244.            Cantique 244

Cantique 244 strophe 1

Je chanterai, Seigneur, tes œuvres magnifiques,

Ton auguste pouvoir, ta suprême grandeur.

Aux concerts de tes saints j'unirai les cantiques

Que pour toi me dicte mon cœur.

Cantique 244 strophe 2

Oh ! que de l'Éternel la parole est féconde !

L'univers fut jadis l'ouvrage de sa voix.

Il dit : les éléments, le ciel, la terre et l'onde,

Du néant sortent à la fois.

Cantique 244 strophe 3

Le monde passera ; ce superbe édifice

Un jour s'écroulera jusqu' en ses fondements ;

Ta sagesse, ô mon Dieu, ta bonté, ta justice

Subsisteront dans tous les temps.

245.            Cantique 245

Cantique 245 strophe 1

Ô mon Dieu, que puis-je te rendre

Car tous tes bienfaits sont pour moi ?

À moi ta voix s'est fait entendre,

Et tu m'as fait don de la foi.

Tu m'as révélé, dans ta grâce,

La valeur du sang de Jésus,

Qui seul devant tes yeux efface

Les péchés de tous tes élus.

Cantique 245 strophe 2

Béni sois-tu, mon Dieu, mon Père !

Bientôt je serai près de toi,

Dans la sainte et pure lumière,

Recevant le prix de la foi.

Alors cessera la souffrance ;

Une immense félicité

Remplacera mon espérance

Durant toute l'éternité.

Cantique 245 strophe 3

Béni sois-tu, mon Dieu, mon Père !

Bientôt je serai près de toi,

Dans la sainte et pure lumière,

Recevant le prix de la foi.

Alors cessera la souffrance ;

Une immense félicité

Remplacera mon espérance

Durant toute l'éternité.

246.            Cantique 246

Cantique 246 strophe 1

Gloire, honneur, puissance,

Force, obéissance

Au grand Dieu d'éternité

Par qui tout fut créé.

Vers toi, Dieu seul sage,

Montent nos hommages,

Oui, d'âge en âge,

Pour l'éternité.

Cantique 246 strophe 2

Gloire, honneur, sagesse,

Pouvoir et richesse

À Jésus, l'Agneau de Dieu

Qui nous ouvrit les cieux.

Rappelons la gloire,

L'œuvre expiatoire,

Et la victoire

Du saint Fils de Dieu.

Cantique 246 strophe 3

Dans l'espace immense

Que nos voix s'élancent :

Digne es-tu, Jésus, Seigneur,

De louange et d'honneur.

Ô toi qui nous aimes,

Ton amour suprême

Est notre thème

Pour l'éternité.

Amen !

247.            Cantique 247

Cantique 247 strophe 1

Il est un nom à nul autre semblable,

Un nom si grand, mais si plein de douceur,

Nom de Jésus, nom de ma délivrance,

Ô nom béni qui sauve le pécheur,

Nom de l'amour, et nom de l'espérance,

Rien n'est plus doux ni plus cher à mon cœur.

Cantique 247 strophe 2

Jésus soulage et calme la souffrance.

Il chasse l'ombre et les nuages noirs.

Nom de Jésus, nom de ma délivrance,

Ô nom béni qui sauve le pécheur,

Nom de l'amour, et nom de l'espérance,

Rien n'est plus doux ni plus cher à mon cœur.

Cantique 247 strophe 3

Ce nom si grand demeure d'âge en âge,

La gloire humaine un jour s'effacera.

Nom de Jésus, Fils bien-aimé du Père,

Nom qui s'élève au-dessus de tout nom,

Un jour viendra où ciel, enfer et terre

Lui rendront gloire et se prosterneront.